> PÉDAGOGIE(S), DISCIPLINES, ACTIONS LOCALES > ACTIONS LOCALES par niveau et discipline/ > Actions locales AU COLLEGE > Collège (Français et Langues) > B* "Les Oulimpiades", projet d’écriture collaboratif et citoyen sur un mur (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

B* "Les Oulimpiades", projet d’écriture collaboratif et citoyen sur un mur numérique en cycle 3 au REP+ La Marquisanne de Toulon (Journée Innovation 2017)

17 janvier 2017 Version imprimable de cet article Version imprimable

Ecrire ensemble à l’heure du numérique en REP+ : les Oulimpiades, un projet d’écriture collaboratif et citoyen pour l’avenir #2017E

Collège [REP+] La Marquisanne
RUE BELLE VISTO QUA ESCAILLON , 83200 TOULON
Padlet Oulipo
Auteur : Richerme Manchet Claude
Mél : claude.manchet@orange.fr

Ce projet d’écriture collaborative vise à faire partager les productions écrites et orales de dix classes, engagées dans une action fédératrice et citoyenne, sur un mur numérique « Padlet ». Par le biais de textes à contraintes (Oulipo) et de leur mise en voix, l’équipe pédagogique du cycle 3 travaille,en inter-degré, dans le but commun de dépasser les appréhensions des élèves devant la tâche écrite et valoriser l’estime de soi. Cette démarche innovatrice devant les difficultés que pose la langue de l’Ecole a pour but de lutter contre le décrochage scolaire en cultivant chez l’élève le goût de l’écriture et de la lecture.
L’équipe volontaire, composée de neuf enseignants (deux classes de CM1, quatre classes de CM2, quatre classes de Sixième), encadrée par un professeur supplémentaire, formatrice dans le cadre de la maîtrise de la langue, a mené une réflexion sur les compétences développées lors de la production d’écrits créatifs et sur le plaisir d’écrire ensemble, en développant chez les écrivants des habiletés dans 4 opérations : les ajouts, les suppressions, les substitutions et les déplacements. Ceci par le jeu, la poésie et l’humour.
L’élève va à la rencontre d’un texte « souche », intègre une consigne qui lui permet de le transformer, de se l’approprier et créer un autre récit. La contrainte est alors source et condition de libération, d’exigence et de maîtrise. La présentation sous un aspect ludique - des défis d’écriture sont lancés entre 10 classes de cycle 3 à l’aide de supports numériques sur Padlet - permet d’envisager une approche et une pratique différentes des activités de structuration : grammaire, orthographe, vocabulaire.
Les textes produits mis en voix sont diffusés également sur la radio locale toulonnaise Radio Active 100.FM (7000 auditeurs par jour) dans l’émission Paroles d’écoles. La diffusion de l’émission touche non seulement les parents des élèves engagés dans l’action mais aussi des anonymes de l’aire toulonnaise.

Plus-value de l’action
• Accroître la motivation des élèves à entrer dans la littérature et prévenir le décrochage scolaire.
• L’écart entre les pratiques langagières des élèves et la langue proposée à l’école est quelquefois un écueil pour rentrer dans les apprentissages. Les sensibiliser à la fonction poétique de la langue en les laissant créer, en leur permettant de tester l’effet produit sur leur lecteur ou auditeur, permet de dépasser les appréhensions devant une langue considérée comme « difficile ».
• Mettre en lien des apprentissages souvent cloisonnés et favoriser un engagement individuel et collectif dans un projet commun.
• Proposer des situations d’apprentissage exigeantes mais toujours valorisantes pour l’élève et favoriser ainsi son bien-être scolaire, l’estime de soi.

Nombre d’élèves et niveau(x) concernés
195 élèves du cycle 3, 10 classes (les 3 niveaux), 4 unités d’enseignement

A l’origine
• Un premier constat est fait dans les classes : les élèves écrivent volontiers mais abandonnent souvent lorsqu’il leur est demandé de modifier leur premier jet.
• Le deuxième constat est que le manque de motivation à ce moment-là est dû en partie à la surcharge émotive et procédurale des actions à opérer sur leur texte (ajouts, substitutions, suppressions, déplacements), au manque de clarté sur la finalité des projets d’écriture, à l’absence souvent de destinataire, au cloisonnement des différents enseignements, aux différentes postures à adopter (passer d’émetteur à récepteur de son propre écrit).
• Quand on demande aux élèves ordinairement de « corriger » leur texte, ne devrait-on pas les accompagner pas à pas pour qu’ils puissent le « transformer », le « modifier », le « complexifier » dans un réel projet d’écriture et en toute liberté créatrice ?
• Nous proposons ainsi des activités permettant de résoudre une seule tâche à la fois et développer ainsi des habiletés dans les différentes opérations à effectuer. Travailler sur des textes d’auteurs favorise donc une mise à distance avec le discours à modifier, développe la créativité et apporte une aide pour devenir pleinement acteur de leur propre discours.
• La venue en 2016 dans le réseau REP+ de La Marquisanne, de la chercheure Dominique Bucheton, qui a engagé un dialogue avec l’équipe enseignante sur les enjeux de l’écriture, a été mise à profit dans ce projet : de la réflexion didactique à la mise en pratique sur le terrain.

Objectifs poursuivis
Cette action s’inscrit dans l’expérimentation académique « tous lecteurs, tous auteurs ». Elle est également liée aux objectifs définis par le réseau REP+ de la Marquisanne (aider l’élève à construire sa pensée et développer des parcours de réussite dans le respect des valeurs civiques et morales) :
• Lutter contre le décrochage scolaire
• Améliorer les compétences rédactionnelles par l’acquisition de procédures de transformation d’un texte.
• Faire lire des textes issus de l’OULIPO.
• « Produire une littérature en quantité illimitée » (cf L’OULIPO, XX siècle).
• Développer des compétences en langue orale.
• Donner à chaque élève un répertoire de références et une culture commune.
• Favoriser l’investissement de tous les élèves par l’aspect ludique du projet.
• Permettre le traitement de la difficulté scolaire par l’offre d’activités d’écriture à de multiples niveaux.
• Développer l’appétence au numérique.
• Agir sur les gestes professionnels (explicitation systématique des tâches demandées aux élèves)
• Ouverture de l’Ecole aux familles

Description
1. Des écrits courts créatifs sont mis en place hebdomadairement pour les élémentaires, ponctuellement pour les sixièmes. Un dossier de « textes souches » et de contraintes d’écriture est fourni aux enseignants par la formatrice à l’origine du projet. Un cahier d’écrivain est mis en place pour les élèves.
2. Deux défis d’écriture sont lancés dans l’année. Les défis sont choisis dans les classes parmi les jeux d’écriture déjà testées et sont sur le thème de l’aventure (en lien avec le projet « écrits longs »). 1ère formation le 28/09 puis entraînement jusqu’aux vacances de la Toussaint Premiers défis lancés lundi 07/11, réponses postée du 12 au 16/12. Deuxièmes défis lancés le 06/02, réponses postées semaine du 03 au 07/04.
3. Une rencontre interdegré avant le lancement du deuxième défi (avant les vacances de Noël) est organisée pour une écriture en binôme mixte (1 et 2d degré) autour des exercices de styles de Raymond Queneau : lecture d’extraits accessibles pour les élèves de cycle3, projection d’extraits d’une représentation théâtrale, écriture à la manière de…, mise en voix du texte écrit. Le texte souche de Queneau a été abordé en classe avant la rencontre.
4. Socialisation du projet : théâtre et numérique. Une exposition en fin de projet (début mai) à destination des familles et des autres classes est organisée dans la salle polyvalente du collège : théâtralisation des écrits (à la manière des « exercices de style » de Queneau), exposition des travaux par la réalité augmentée (application Aurasma), affichage des différentes productions, diffusion des albums numériques (tablettes et écouteurs pour les invités).
5. Numérique collaboratif : tous les écrits (défis et réponses) sont postés sur la plateforme Padlet. Les consignes d’écriture peuvent être formulées sous forme d’énigmes ou puzzles pour renforcer l’esprit ludique du projet. Les réponses sont sous forme doc mais aussi audio ou vidéo. Chaque classe possède une page (un mur) sur la plateforme et poste les écrits créatifs réalisés en classe ainsi que des enregistrements et vidéos ; des pages sont destinées aux défis (administrées par la formatrice). Chaque page est accessible à toutes les classes et aux familles avec un lien privé. Un livre numérique par classe est également réalisé en fin d’année à destination des parents (Didapages, photorécit, ou mescahiers.eu). Les<premiers défis

Modalité de mise en œuvre
9 heures de formation REP+ sur l’écrit, un stage départemental de 3h et une animation pédagogique de 3h sur le numérique sont planifiées au PAF 2016-2017. Un accompagnement régulier dans toutes les classes engagées dans le projet sera effectué par la formatrice. Le volet numérique est accompagné par la formatrice et le MAI de la circonscription de Toulon 2. Les professeurs de lettres participent aux réunions sur un volume minimal de 3h (2x1h30) après leurs heures d’enseignement dans le cadre des heures REP+.

Trois ressources ou points d’appui
• Le collège qui facilite les rencontres interdegrés des professeurs et des élèves en acceptant une mobilité des heures d’enseignement des PLC.
• Les heures de formation adossées au projet et la proximité de la formatrice tout au long du projet.
• La confiance des 3 pilotes du réseau REP+

Difficultés rencontrées
• Expliciter régulièrement les situations d’apprentissage proposées en lien avec les objectifs visés de fin de cycle pour une meilleure clarté des attendus chez les élèves.
• Limiter le cloisonnement des différentes disciplines en français.
• Trouver des textes souches en plus du dossier proposé.

Moyens mobilisés
9 heures de formation interdegré ; présence dans les classes hebdomadairement de la formatrice.

Liens éventuels avec la Recherche
La conception de ce projet est nourrie de nombreux travaux : Refonder l’enseignement de l’écriture, vers des gestes professionnels plus ajustés du primaire au lycée, Dominique Bucheton avec la collaboration de Danielle Alexandre et Monique Jurado, Retz, 2014. Cessons de démotiver nos élèves, Daniel Favre, Dunod, 2015 Ecrire en ZEP, Un autre regard sur les écrits des élèves, Delagrave, 2002. Décrire l’écrire de J. Fijalkow, PU MIDI, 1990 Les Brouillons d’écoliers ou l’entrée dans l’écriture, de C.Favre, Ceditel, Grenoble. Textes de Roland Barthes http://www.pratiques-cresef.com/p077_ga1.pdf

Evaluation
• Observation de la fréquence d’utilisation des outils liés à l’étude de la langue mis à disposition dans la classe.
• Prise en compte des normes de l’écrit pour formuler, transcrire et réviser.
• Variété et nombre d’écrits produits.
• Modification/amélioration des représentations des élèves sur l’activité d’écriture (nuage de tag par classe en début et en fin de projet).

Documents
Oulimpiades (diaporama)

Modalités du suivi et de l’évaluation de l’action
• Auto-évaluation de l’action par l’initiatrice et les professeurs engagés dans l’action fondée sur des questionnaires élèves auto-évaluatifs avant, pendant et après l’activité.
• Evaluation interne : dans chaque unité d’enseignement, l’action est analysées en termes d’impact sur les résultats des élèves, leur attitude face à l’écrit, mais aussi leur progrès dans les usages de la langue française à l’écrit et à l’oral
• Evaluation externe menée par le Cardie

Effets constatés
- Sur les acquis des élèves : Investissement des élèves très fort dans chaque activité proposée (lecture, écriture, mise en voix des textes). Durée de l’attention des élèves plus longue que dans d’autres activités. Envie de partager leurs productions et demande auprès de leur enseignant de lire les productions des autres classes.
- Sur les pratiques des enseignants : Plus d’explicitation dans les situations d’apprentissage Utilisation du numérique dans des activités collaboratives Changement de posture de l’équipe enseignante (travail de groupe intensifié, intérêt pour l’outil numérique, changement de regard porté sur l ’élève) bénéfique dans le rapport enseignant/élève
- Sur le leadership et les relations professionnelles : Mutualisation des pratiques et des expériences
- Sur l’école / l’établissement : Ouverture aux familles Elargissement de l’action sur le cycle 2 du réseau REP+
- Plus généralement, sur l’environnement : Ecoute de l’émission radiophonique sur la zone toulonnaise

Extrait du site Expérithèque  : Ecrire ensemble à l’heure du numérique en REP+ : les Oulimpiades, un projet d’écriture collaboratif et citoyen pour l’avenir #2017E

 

Consulter aussi la présentation détaillée du site académique

Répondre à cet article