> 8 - PEDAGOGIE, FORMATION > ACTION LOCALE par niveau et discipline > Action locale AU COLLEGE > Collège (Action autre ou interdisciplinaire) > B* 2 actions du collège REP Berthelot de Nogent-sur-Oise : DAPAS : (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

B* 2 actions du collège REP Berthelot de Nogent-sur-Oise : DAPAS : Dispositif d’Accompagnement Personnalisé d’Aide et de Soutien ; Apprendre "avec les tâches complexes" (avec reportage France 3 Picardie)

2 janvier 2017 Version imprimable de cet article Version imprimable

DAPAS : Dispositif d’Accompagnement Personnalisé d’Aide et de Soutien

Collège [REP] Marcelin Berthelot
13 rue DU MOUSTIER , 60180 NOGENT SUR OISE
Site du collège
Auteur : Christophe LEVILLAIN
Mél : christophe.levillain@ac-amiens.fr

Prise en charge d’un groupe d’élèves de 4e par une équipe pluridisciplinaire ; soutien disciplinaire, travail sur l’estime de soi, organisation, projet orientation, pratique de l’oral, développement de l’esprit de groupe.

Plus-value de l’action
• Préparation du forum des métiers du collège (affiches, invitations, communication générale, préparation d’un livret élève,…) ;
• élaboration d’un livret personnel de progrès ;
• présentation du dispositif aux élèves de 5ème ciblés pour l’année suivante et à leurs parents et présentation dans le cadre des portes ouvertes.
• Communication par un onglet sur le site Internet du collège et sur l’ENT ;
• publication d’un article dans le mensuel de la ville de Nogent-sur-Oise ;
• Publication sur le site du REP (à venir) ;
• confection d’un article pour le journal du collège ;

Nombre d’élèves et niveau(x) concernés
6 classes de 4e avec au total une vingtaine d’élèves pris en charge (des élèves peuvent sortir du dispositif une fois les objectifs atteints, tout comme des élèves peuvent l’intégrer en cours d’année si besoin).

A l’origine
Manque d’investissement en classe de 4ème, faute d’enjeux clairement repérables. Lors de cette année scolaire, des élèves peuvent aisément « décrocher » et ce, très rapidement ce qui rend la future orientation très compliquée. Ces élèves présentent des difficultés graves et relèvent d’aides du type PPRE. Les équipes peinent à dégager des leviers pour les motiver, en classe comme à la maison. Les parents se disent démunis mais sont souvent prêts à travailler avec le collège.

Objectifs poursuivis
L’enjeu de ce dispositif est de permettre à un groupe d’élèves d’évoluer plus sereinement dans leur cursus scolaire.
• Prévenir tout pré-décrochage pour des élèves en grande difficulté ;
• Travailler l’estime de soi et valoriser les réussites de ces élèves ;
• Développer l’esprit de curiosité, l’autonomie et la prise d’initiative des élèves ;
• Développer la culture d’appartenance au groupe (avec tâches qui ne peuvent être accomplies qu’en groupe) ;
• Elaborer de manière personnalisée le projet personnel de chacun ;
• Faciliter la découverte des formations et des champs professionnels ;
• Eviter une rupture, presqu’inévitable dans les dispositifs relais (absence durant 6 semaines de cours et difficulté de réintégration dans la classe).
• De plus, il doit proposer une aide à la parentalité pour que les responsables légaux puissent s’investir efficacement dans le suivi de scolarité de l’enfant.

Modalité de mise en œuvre
• Une première expérimentation, sur fonds propres de l’établissement a eu lieu en 2015-2016 : 8 élèves de 4ème ont été pris en charge spécifiquement par une équipe pluridisciplinaire.
• En 2016-2017 , il est prévu d’élargir cette prise en charge en développant une organisation adaptée aux besoins : 3 alignements de deux divisons permettent de toucher l’ensemble des élèves fragilisés. Pour chaque barrette, les élèves ciblés (dès la classe de 5ème) sont sortis d’un cours à raison d’une heure hebdomadaire et pris en charge de manière spécifique sur une heure d’études (pendant que le reste de la classe est encadré par un assistant d’éducation).
Durant ces heures, seront effectués :
◦ Un soutien disciplinaire (remédiation ou le « coup d’avance ») ;
◦ Un travail sur l’estime de soi ; Une aide sur l’organisation de son travail ;
◦ Une aide sur l’élaboration du projet personnel d’orientation avec d’éventuels bancs d’essai dans des LP ou CFA ;
◦ Un travail sur la pratique de l’orale ;
◦ Un développement de l’esprit de groupe et de la culture d’appartenance

Trois ressources ou points d’appui
Projet déjà pré-expérimenté cette année qui est très bien vécu par les élèves et reconnu comme efficace par les parents (très reconnaissants) et les équipes.
Indicateurs de réussite positifs, même si certains champs restent à améliorer, comme la liaison entre les équipes pédagogiques et l’équipe pluri-disciplinaire.

Difficultés rencontrées
Pas de difficultés signalées.

Moyens mobilisés
• 15 enseignants ; 1HSA et 72 HSE de la DHG ;
• matériel : salle spécifique équipée en informatique.

Partenariat et contenu du partenariat
• Association JADE ;
• APCE de l’Oise (aide à la parentalité) ;
• CIO de Creil ;
• lycées du secteur ;
• CFA

Liens éventuels avec la Recherche
Néant
Evaluation
Indicateurs de réussite :
• Statistiques des absences, retards, rapports d’incidents, punitions, sanctions ; degré d’acquisition des compétences ciblées et analyse de la performance scolaire (avec un accent sur les compétences).
• Auto-évaluation par les élèves, évaluation par les parents, évaluation par les personnels s’inscrivant dans le projet mais aussi par l’ensemble des équipes pédagogiques du niveau 4e (notamment sur l’articulation DAPAS/cours)
• Evaluation par questionnaires à destination des élèves, parents d’élèves, personnels.
• Etat de renseignement des livrets de progrès des élèves avec compétences acquises ; orientation de chaque élève (en fin de 4e, en fin de 3e).

Modalités du suivi et de l’évaluation de l’action
Auto-évaluation

Effets constatés
- Sur les acquis des élèves : Amélioration des résultats et du bien être de l’élève.
- Sur les pratiques des enseignants : Développer une approche pluridisciplinaire avec mise en valeur de l’interdépendance des champs vie scolaire et pédagogique, afin de travailler des compétences disciplinaires et transversales. Former à la connaissance de l’éducation prioritaire et à la co-éducation, en partenariat avec les familles.
- Sur le leadership et les relations professionnelles : Proposer un partenariat fort entre structures scolaires (liaison collège-lycées) et professionnelles (CFA, entreprises,…)
- Sur l’école / l’établissement :
• Dans le cadre d’une politique d’évaluation positive, prévenir le « décrochage au sein de la classe » avec une prise en charge spécifique visant à mettre valeur les compétences et réussites de chacun
• Associer les parents à la scolarité de leur enfant en prônant la co-éducation, qui pourra être élargie.
- Plus généralement, sur l’environnement : non renseigné

Extrait du site Expérithèque : DAPAS : Dispositif d’Accompagnement Personnalisé d’Aide et de Soutien

 

Apprendre avec les tâches complexes

Collège [REP] Marcelin Berthelot
13 rue DU MOUSTIER , 60180 NOGENT SUR OISE
Site du collège
Auteur : Florence CASTINCAUD
Mél : florence.castincaud@ac-amiens.fr

Les profs assurent en commun des tâches complexes relevant tantôt des maths, tantôt du français. interdidactique : l’un des professeurs est le maître ignorant qui chemine avec les élèves dans la résolution de la tâche:progression commune dans la conception et la mise en œuvre du travail par tâches complexes (travail individuel et en îlots, présentation orale aux pairs avec débat)

Nombre d’élèves et niveau(x) concernés
En 2015-2016 25 élèves de 6e, à élargir en 2016-2017 sur 2 classes.

A l’origine
Constat d’implication forte des élèves lors de tâches complexes travaillées l’année précédente en mathématiques ; constats généraux d’ennui des élèves et d’habitudes de passivité ; manque d’investissement des élèves "peu confiants" en eux et n’osant pas intervenir par peur de l’échec ; analyse des difficultés d’élèves dues à un sentiment d’incompétence et à un manque de sens des apprentissages ; manque d’initiative et d’esprit d’investigation lorsque les activités sont présentées sous un format classique.

Objectifs poursuivis
Mettre tous les élèves en situation de recherche intellectuelle et de réussite ; proposer un sens aux apprentissages grâce à des tâches qui présentent un enjeu de réalisation et de communication à la classe et qui relèvent de situations concrètes applicables à la vie quotidienne ; enrôler tous les élèves grâce à l’aide du groupe ; développer l’autonomie et l’initiative des élèves ; permettre aux élèves de mobiliser leurs acquis dans des situations variées.

Modalité de mise en œuvre
- A intervalles réguliers les deux professeurs de mathématiques et de français assurent en commun des tâches complexes. Ces tâches relèvent tantôt des mathématiques tantôt du français. Le professeur de l’autre discipline est là comme aide et moniteur, il est en même temps le "maître ignorant" qui peut cheminer avec les élèves dans la résolution de la tâche. Les deux professeurs ne sont donc pas en interdisciplinarité mais en "interdidactique", si l’on peut dire, et progressent ensemble dans la conception et la mise en oeuvre du travail par tâches complexes.
- Ces tâches comportent à chaque fois des moments de travail individuel et de travail par groupes. Elles incluent toujours des temps de présentation et discussion des résultats par chaque groupe avec la classe et les professeurs. La restitution orale est réalisée par un élève du groupe qui rend compte du travail collectif. Des critiques bienveillantes et constructives sont proposées par leurs pairs. les élèves construisent un débat en faisant valoir leur point de vue et en prenant en compte les propos d’autrui. ces tâches sont closes par un retour métacognitif avec les élèves qui font le bilan du travail et discutent le caractère suffisamment complexe ou non de la tâche proposée.

Moyens mobilisés
• 2 enseignants (français et mathématiques) ; HSE Cardie.
• Demande de formation locale pour faire le bilan de cette innovation, bénéficier d’un approfondissement théorique et ajuster les modes de travail, tout en élargissant la réflexion à d’autres collègues.

Partenariat et contenu du partenariat
Pas de partenariat

Liens éventuels avec la Recherche
Lectures : Nadège Bigot, IPR/ Hélène Dargaisse-Justinien, Université d’Amiens/Dossier des Cahiers Pédagogiques "Les tâches complexes" ;

Evaluation
• Prise de conscience par les élèves des apports de cette façon de travailler (cf interview audio-vidéo par un adulte extérieur à la classe d’un panel d’élèves de la classe de niveaux très divers) ; engagement des élèves dans la tâche ; réussite aux évaluations qui suivent une tâche complexe.
• Evaluation : situations complexes homologues de celles qui ont été travaillées ; transfert des acquis dans les travaux "classiques".

Modalités du suivi et de l’évaluation de l’action
Auto évaluation

Effets constatés
- Sur les acquis des élèves : x
- Sur les pratiques des enseignants : x
- Sur le leadership et les relations professionnelles : x
- Sur l’école / l’établissement : x
- Plus généralement, sur l’environnement : x

Extrait du site Expérithèque : Apprendre avec les tâches complexes

 

Les tâches complexes, une méthode pédagogique pour les collégiens

La tâche complexe est une tâche mobilisant des ressources internes (culture, capacités, connaissances, vécu...) et externes (aides méthodologiques, protocoles, fiches techniques, ressources documentaires...).

Pour en parler, Thibaut Rysman reçoit Shahin Ait-Aissa et Florence Castincaud, enseignantes au collège Marcellin-Berthelot à Nogent-sur-Oise.

Reportage

Chaque mardi, France 3 Picardie propose un reportage sur le monde de l’éducation au plus près des acteurs de terrain et mettant en valeur les actions initiées dans des domaines variés.

L’école des initiatives

Extrait de ac-amiens.fr du 03.01.17 : Les tâches complexes, une méthode pédagogique pour les collégiens

Répondre à cet article