> 6 - DISPOSITIF > DEDOUBLEMENT, PDMQDC et TAILLE DES CLASSES > Carte scolaire : les écoles rurales paient le prix des dédoublements (Café (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Carte scolaire : les écoles rurales paient le prix des dédoublements (Café pédagogique)

29 janvier 2018 Version imprimable de cet article Version imprimable

Carte scolaire : Les écoles rurales payent le prix des dédoublements

Les écoles rurales vont elles payer le prix fort de la politique gouvernementale ? Alors que les quotidiens locaux publient les cartes scolaires de la rentrée 2018, un point commun émerge nettement : les dédoublements de CP et CE1 se font aux dépens des écoles rurales où se multiplient les fermetures de classe. Comme si la réforme lancée par JM Blanquer visait aussi à faciliter les regroupements qu’il vante dans ses ouvrages...

" Nous n’accepterons pas que les choix politiques et leur application, bienvenue, du dédoublement des classes pour diminuer le nombre d’enfants scolarisés par classe dans les zones prioritaires, se fassent au détriment des enfants des territoires ruraux. Il n’est pas acceptable de déshabiller Loïc pour habiller Stéphanie", écrivait Vanik Berberian, président de l’Association des maires ruraux de France, la semaine dernière.

La presse locale lui donne raison. Ainsi dans la Somme , les dédoublements de classe en éducation prioritaire sont compensées par 63 fermetures de classe , une situation qui rappelle les années 2010-2011. Les fermetures touchent les zones rurales mais aussi des écoles urbaines en lisière de Rep.

Dans l’Indre et Loire, treize ouvertures de classe sont programmées mais 30 fermetures sont actées. Elles concernent à aussi les communes rurales.

Indre et Loire

Somme

Répondre à cet article