> SYSTEME EDUCATIF. Généralités > EDUC. Généralités (Textes et Rapports officiels) > L’Europe de l’éducation en chiffres (Depp, juillet 2020) (ToutEduc)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

L’Europe de l’éducation en chiffres (Depp, juillet 2020) (ToutEduc)

15 septembre Version imprimable de cet article Version imprimable

Les systèmes éducatifs européens se ressemblent et divergent (DEPP)

En 2016, pour les 23 pays de l’Union européenne membres de l’OCDE, la dépense d’éducation par élève est plus élevée en moyenne pour un élève de l’enseignement secondaire (10 200 dollars US) que pour un élève de l’enseignement élémentaire (8 500 dollars US). La République tchèque présente la dépense annuelle la plus faible dans le premier degré (5 100 dollars US) et la Lituanie dans le second (5 700 dollars US) et le Luxembourg affiche la dépense la plus élevée (17 000 dollars US) à chaque niveau d’enseignement. La France et l’Allemagne se situent dans la moyenne avec une dépense par élève assez faible dans le primaire qui ira croissante avec le niveau d’éducation.

Ces statistiques sont issues du nouveau numéro de "l’Europe de l’éducation en chiffres" qui compile une centaine d’indicateurs européens analysés par la DEPP (le service statistique de l’Education nationale). Une trentaine de fiches proposent des données sur les systèmes éducatifs, les caractéristiques de leurs élèves, les parents d’élèves et le contexte familial, les caractéristiques des enseignants, les résultats des systèmes éducatifs en matière de performance et d’équité et les retombées économiques et sociales de l’éducation.

Des matières privilégiées

On apprend ainsi que la France figure parmi les pays qui, au cours de l’enseignement élémentaire, consacrent le plus d’heures à l’ensemble "lecture, écriture et littérature" (1 660 heures) et aux mathématiques (900 heures) alors que Malte accorde plus d’heures aux mathématiques qu’au bloc lecture-écriture ; que le Luxembourg alloue le temps d’instruction le plus élevé aux langues vivantes étrangères (840 heures) et la Hongrie le plus faible (54 heures) ou encore que les technologies de l’information et de la communication sont enseignées en tant que matière à part entière en Grèce (150 heures) ou en République tchèque (30 heures).

En 2018, de nombreux Etats affichent des proportions importantes d’enfants qui vivent dans des ménages où aucun membre n’a d’emploi. Ces proportions sont supérieures à 10% en Belgique, Bulgarie, France, Irlande, Royaume-Uni et Suède alors qu’elles sont inférieures à 6% en Finlande, au Portugal, en République tchèque et en Slovénie. Si une grande majorité des élèves de 15 ans déclarent que leurs parents leur apportent du soutien dans le cadre scolaire (80% en France), les proportions sont plus faibles en Bulgarie (60%) mais aussi en Allemagne (proche de 70%).

Des évaluations spécifiques

Autre constat : en 2018, plus de la moitié des enseignants européens (67%) déclarent échanger sur les progrès faits par certains élèves mais ils sont moins nombreux (47%) à affirmer assister à des réunions d’équipe et surtout à collaborer pour appliquer des barèmes communs pour évaluer les progrès des élèves (40%). Les enseignants sont en moyenne peu nombreux à recourir à l’auto-évaluation des élèves. Seuls 21% des enseignants disent utiliser cette approche en France contre 69% en Angleterre.

En ce qui concerne l’éducation à la citoyenneté, seules l’Estonie, la Finlande, la France et la Grèce en font une matière obligatoire de l’élémentaire au second cycle du secondaire. A la fin de sa scolarité, un élève aura bénéficié de 20h de cet enseignement à Chypre, de 150 heures en Belgique francophone et de 310 heures en France. Parmi les pays qui évaluent cet enseignement, 14 le font dans le cadre d’examens, notamment la France lors des épreuves du brevet ou du baccalauréat.

Dans le contexte particulier de la sortie de cette édition de l’Europe de l’éducation en chiffres, une fiche rédigée par la DREIC (délégation aux relations européennes et internationales et à la coopération) présente quelques dispositifs d’enseignement à distance visant à assurer la continuité pédagogique en Europe, informe sur les calendriers d’ouverture et de fermeture des établissements ainsi que sur les mesures sanitaires exigées.
Colette Pâris

Extrait de touteduc.fr du 10.09.20

 

"L’Europe de l’éducation en chiffres", édition 2020, DEPP

Données téléchargeables

Chapitre 1. Les systèmes éducatifs européens

Chapitre 2. Les élèves

Chapitre 3. Les parents d’élèves

Chapitre 4. Les enseignants

Chapitre 5. Les résultats des systèmes éducatifs

Chapitre 6. L’éducation au prisme de la société : travail, santé, valeur

 

SOMMAIRE
LES SYSTÈMES ÉDUCATIFS EUROPÉENS
1.1 La diversité des systèmes éducatifs p. 12
1.2 Les conditions de scolarisation p. 14
1.3 Les dépenses d’éducation en Europe p. 16
1.4 FOCUS
Le temps d’instruction à l’école élémentaire 18
Préambule – La pandémie de Covid-19 et l’enseignement scolaire p. 8

LES ÉLÈVES
2.1 Le contexte démographique p. 22
2.2 La participation des jeunes à l’enseignement scolaire et supérieur p. 24
2.3 La mobilité des jeunes Européens dans l’enseignement supérieur p. 26
2.4 FOCUS
L’éducation et l’accueil de la petite enfance p. 28

LES PARENTS D’ÉLÈVES
3.1 L’environnement familial des élèves p. 32
3.2 Les revenus et la situation économique des familles p. 34
3.3 FOCUS
L’implication des parents dans la scolarité de leurs enfants p. 36

LES ENSEIGNANTS
4.1 Les enseignants européens : une vue d’ensemble p. 40
4.2 Les conditions d’exercice du métier d’enseignant p. 42
4.3 La formation initiale et continue des enseignants p. 44
4.4 La perception du métier par les enseignants p. 46
4.5 Les pratiques professionnelles et pédagogiques des enseignants p. 48
4.6 FOCUS
Les chefs d’établissement et les directeurs d’école en Europe p. 50

LES RÉSULTATS DES SYSTÈMES ÉDUCATIFS
5.1 « Éducation et formation 2020 » p. 54
5.2 Les sorties précoces d’éducation et de formation p. 56
5.3 Le niveau de diplôme des jeunes Européens p. 58
5.4 PISA 2018 : les compétences des élèves européens âgés de 15 ans
5.5 PISA 2018 : le milieu socio-économique et les compétences des élèves p. 62
5.6 TIMSS et PIRLS : évaluations internationales en CM1 p. 64
5.7 ICILS 2018 : évaluation des compétences numériques en classe de 4e
FOCUS
L’objectif mondial de développement durable en éducation sous l’angle des inégalités
filles-garçons p. 68

L’ÉDUCATION AU PRISME DE LA SOCIÉTÉ :
TRAVAIL, SANTÉ, VALEUR
6.1 Les études, l’emploi, le chômage, les « NEET » p. 72
6.2 Les revenus selon le niveau de diplôme et le genre p. 74
6.3 L’éducation et la santé p. 76
6.4 FOCUS
L’éducation, la citoyenneté et les valeurs sociétales p. 78

ANNEXES
Définitions p. 80
Sources p. 84
La classification internationale type de l’éducation (CITE) p. 86

Répondre à cet article