> 4 - Actes et Productions de l’OZP > TOUT SAVOIR SUR LES ZEP. Une série de fiches OZP (2004-2012) > Le rapport Moisan-Simon (1997)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Le rapport Moisan-Simon (1997)

1er juin 1998 Version imprimable de cet article Version imprimable

Des fiches pour tout savoir sur l’éducation prioritaire

Le rapport Moisan-Simon

Dernière mise à jour : mai 2012

 

Ce rapport du nom des deux auteurs, Catherine Moisan, inspectrice générale de l’Éducation nationale et Jacky Simon, inspecteur général de l’administration de l’Éducation nationale, intitulé Les déterminants de la réussite scolaire en zone d’éducation prioritaire est paru en septembre 1997. Il fait le point sur les projets de zone, le pilotage, les moyens affectés, les structures pédagogiques, les familles et les partenaires.

 

Les zones d’éducation prioritaire ont été créées en 1981. En 1990, une première relance a remobilisé les acteurs. Préalablement à la relance de 1997, Catherine Moisan a été chargée par le ministère d’une mission d’impulsion et de coordination de la relance de la politique des ZEP. Une enquête a donc été menée dans chaque académie entre novembre et février afin de situer les ZEP dans l’ensemble national et effectuer une expertise des déterminants de la réussite scolaire et des critères permettant de faire évoluer la carte des ZEP. Auparavant, une analyse globale de quatre cent dix ZEP avait été menée, à partir des données de l’évaluation en sixième communiquées par la direction de l’Évaluation et de la Prospective. La méthode d’analyse a été particulièrement rigoureuse et novatrice : pour la première fois, on a travaillé sur les résultats attendus.

Ce rapport a permis de discerner les ZEP efficaces et de mettre en évidence les déterminants de leur réussite. C’est ainsi que douze déterminants ont été répertoriés ; ils recouvrent les domaines suivants :
- 1. la scolarisation précoce en maternelle,
- 2. le recentrage sur les activités de base (dire, lire, écrire),
- 3. l’ouverture de l’école vers le quartier,
- 4. la taille et la structure de la ZEP,
- 5. la qualité du partenariat,
- 6. la qualité des relations inter degré,
- 7. la qualité du tandem responsable-coordonnateur,
- 8. la stabilité des enseignants

Il a aussi mis en évidence l’importance du pilotage, de l’accompagnement des acteurs de terrain avec la création des CAREP (centres académiques de ressources pour l’éducation prioritaire).

La circulaire ministérielle [1]publiée en octobre 1998 prend en compte les conclusions de ce rapport.
En reprenant l’image du macroscope pour voir le système, une fonction précise à ce rapport peut être donnée : le système doit attendre les résultats de l’expérimentation pour s’affiner et imprimer un nouveau mouvement.
Le rapport Moisan-Simon, "résultat d’un an d’étude sur le terrain par une trentaine d’inspecteurs généraux" a apporté des informations qui ont servi de feed-back pour adapter le système puisque la circulaire qui a suivi en a largement tenu compte.

 

Documents

- Lire le texte du rapport publié à la Documentation française
( 75 p. + annexes)

- Moisan, Catherine, Simon, Jacky. Les déterminants de la réussite scolaire en zone d’éducation prioritaire. Inspection générale de l’administration de l’Education nationale. Ministère de l’Education nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, 1997. La Documentation française. Synthèse et extraits

 

Sur le site de l’OZP
- des extraits du rapport
- les passages du rapport concernant le rôle des coordonnateurs

Comptes rendus de Rencontres OZP
- Rencontre OZP du 12.11.1997 avec les deux auteurs
- Rencontre OZP avril 2004 ASSISES. La relance des ZEP de 97-98 : genèse et fonctionnement d’un dispositif national, avec Ph. Bongrand, chercheur en science politique (Rencontre OZP)

 

Retour au sommaire des Fiches

 

Notes

[1Relance de l’éducation prioritaire : mise en place des réseaux d’éducation prioritaire et des contrats de réussite. Circulaire n°98-145 du 10 juillet 1997. BOEN n°29 du 16 juillet 1998.

Répondre à cet article