> Actes et Productions de l’OZP > TOUT SAVOIR SUR LES ZEP. Une série de fiches OZP (2004-2012) > Les CAREP (Fiche OZP)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Les CAREP (Fiche OZP)

juin 2006 Version imprimable de cet article Version imprimable

Des fiches pour tout savoir sur l’éducation prioritaire

Les CAREP

 

Les CAREP (centres académiques de ressources pour l’éducation prioritaire) s’inscrivent dans un réseau national qui travaille en collaboration avec le Centre Alain Savary (INRP). Par l’organisation d’échanges de pratiques et d’expériences, par la mise à disposition d’informations et de publications, par la collaboration organisée avec des chercheurs, ce dispositif se veut un outil efficace pour un accompagnement des équipes de terrain.

 

Historique

- Leur existence n’est pas envisagée dans les premières circulaires concernant l’éducation prioritaire.
- Dix ans plus tard, on évoque la création d’un centre national de ressources :
« Un centre de ressources sur les pratiques en milieux difficiles, en cours de création au sein de l’Institut national de recherche pédagogique, avec le concours de l’université Paris VIII ainsi que de nombreuses universités, servira d’appui pour ces actions de formation qui pourront ainsi devenir de véritables programmes d’accompagnement de la politique des ZEP » [1]
- Dix-huit ans après la première circulaire, les contours des centres académiques de ressources se précisent [2]
- Leur rôle s’est affirmé, notamment dans le domaine du pilotage académique de l’éducation prioritaire, dans la circulaire parue le 11 septembre 2003 [3]
- Leur existence n’a pas été mentionnée dans la relance de 2006. Sont-ils appelés à disparaître pour se fondre dans un ensemble plus large ? C’est déjà le cas dans les académies de Bordeaux et d’Amiens qui, dans le cadre du plan de cohésion sociale, ont mis en place un CAREC (centre académique de ressources pour l’égalité des chances)

 

Fonction d’un centre de ressources dans un système

Sa fonction est essentiellement de dynamiser et de réguler le système. Un centre de ressources est un « nœud » dans un réseau, vers lequel convergent les dispositifs locaux. Afin de ne pas isoler les territoires, il est en relation avec d’autres centres de ressources.

Dans le cadre d’une politique déconcentrée, le besoin de relations horizontales, le besoin d’interface entre plusieurs organisations apparaît nécessaire dans un système. En effet, établir un diagnostic partagé, définir un projet, le décliner en objectifs, déterminer les moyens, évaluer, ne peut se faire que de manière concertée, en partenariat. Il est donc nécessaire de mettre en réseau partenaires, informations et formations.
Parallèlement à la création des CAREP, des centres de ressources de la politique de la Ville ont vu le jour. Ils ont pour la politique de la Ville le rôle qu’ont les CAREP pour l’éducation prioritaire.
Les deux dispositifs sont d’ailleurs invités à se rencontrer [4]
"Par ailleurs, les recteurs veilleront à ce que les centres de ressources de l’éducation prioritaire prennent en compte la politique de la Ville et renforcent leurs liens avec les centres de ressources régionaux de la politique de la Ville existants ou à venir."

 

Parmi tous les avantages de cette configuration on peut citer les suivants :
- 1. elle favorise l’innovation, plus que jamais nécessaire dans un monde en évolution de plus en plus rapide,
- 2. par le "feed-back" venant du terrain, elle permet un repérage rapide des structures inadaptées et favorise leur évolution,
- 3. elle s’inscrit dans une politique de déconcentration : en adaptant l’offre éducative au terrain, elle donne plus de sens et d’efficacité à l’acte éducatif,
- 4. elle permet une mobilisation immédiate de moyens visant à apporter une solution à une demande exprimée localement.

 

Documents

- Annuaire des CAREP ; Education prioritaire, CNDP et DGESCO

 

Retour au sommaire des fiches

Notes

[1La politique éducative dans les ZEP. Circulaire n°92-360 du 7 décembre 1992. BOENn°47 du 10 décembre 1992.

[2"Devant la très grande diversité des situations académiques, il ne convient pas de rechercher une réponse uniforme en matière d’implantation de centres de ressources. Ils mettent en relation et en cohérence les ressources existantes au sein de l’académie auprès des IUFM, des CRDP, des CEFISEM, des CIO. Le centre de ressources constitue un lieu d’information, de mémoire et de diffusion d’expériences professionnelles, mais aussi un point d’accueil, de conseil, et d’échanges de pratiques. L’échange de pratiques qui a été au cœur des Assises nationales de l’éducation prioritaire constitue le point d’appui le plus efficace pour les équipes pédagogiques. La liaison est assurée avec les travaux de recherche universitaire et les actions de terrain. Ce centre doit apporter tout à la fois une aide à l’analyse de besoins et à la résolution de problèmes, et exercer une fonction de conseil pédagogique et d’aide au projet tout en induisant des recherches-actions et en instituant une veille en matière d’études. Tous les personnels peuvent bénéficier des services de ces centres.
La mise en place progressive des centres de ressources au sein des académies doit se faire dans un esprit de mise en réseau dont le centre Alain Savary de l’Institut national de recherche pédagogique (INRP) constitue avec le Centre national de documentation pédagogique (CNDP) un point d’appui essentiel"
Elaboration, pilotage et accompagnement des contrats de réussite des Réseaux d’éducation prioritaire. Circulaire n°99-007 du 20 janvier 1999, BOEN n°4 du 28 janvier 1999.

[3Education prioritaire : des objectifs et des méthodes pour lutter contre la scolaire et élaborer les contrats de réussite scolaire. Circulaire n°2003-133 du 1er septembre 2003/ BOEN n°33 du 11 septembre 2003.

[4Préparation et suivi des volets « éducation » des contrats de ville. Circulaire n°99-194 du 3 décembre 1999. BOEN n°44 du 9 décembre 1999.

Répondre à cet article