> 9 - POLITIQUE VILLE > PRE, REUSSITE EDUC. > PRE (Communication gouvernementale) > G. Pau-Langevin met en place un observatoire de la réussite éducative par une (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

G. Pau-Langevin met en place un observatoire de la réussite éducative par une convention avec F. Lamy et le POLOC (IFE)

19 juillet 2013 Version imprimable de cet article Version imprimable

George Pau-Langevin, ministre déléguée chargée de la réussite éducative, a officialisé la convention créant l’Observatoire de la réussite éducative en partenariat avec le ministère délégué en charge de la Ville et l’Institut français de l’éducation (Ifé)
- Édito de George Pau-Langevin et François Lamy
- Convention de l’observatoire de la réussite éducative
- Trois questions à Michel Lussault, directeur de l’Institut français d’éducation (Ifé)
- Synthèse

 

La synthèse

Pourquoi un observatoire de la réussite éducative ?
La réussite éducative fait l’objet d’un nouveau ministère. Il symbolise la priorité donnée à la jeunesse par le Gouvernement.

La réussite éducative est une politique transversale mise en œuvre :
- par des acteurs divers : professionnels de l’éducation nationale et de la Ville, acteurs associatifs, élus locaux, etc.
- à travers plusieurs démarches existantes : programmes de réussite éducative pilotés depuis 2005 par le ministre délégué chargé de la Ville, actions pédagogiques et éducatives dans les écoles et établissements scolaires, projets éducatifs locaux, etc.
à travers des leviers d’actions de nature diverse : lutte contre le décrochage scolaire, renforcement des relations avec les familles, activités culturelles et sportives, etc.

Dans ce contexte, l’observatoire de la réussite éducative a vocation à :
- mutualiser, recenser, valoriser les bonnes pratiques, favoriser l’essaimage
- être un lieu d’échange d’expériences et un facilitateur de mise en œuvre de politiques de réussite éducative
- constituer un cadre d’analyses, de réflexions, d’évaluation et d’évolution des politiques de réussite éducative

Ses missions
- Construire, alimenter, animer un site Internet collaboratif capitalisant les expériences de réussite éducative.
- Organiser des journées d’études et de mutualisation des expériences réunissant les différents acteurs engagés dans la réussite éducative.
- Établir un rapport annuel sur la mise en place des projets éducatifs territoriaux et sur la dynamique de la réussite éducative au sein des territoires.
- Élaborer des dossiers de synthèse sur la réussite éducative, incorporant des éléments de comparaison internationale.

Son fonctionnement
L’observatoire de la réussite éducative s’adosse aux travaux actuellement menés par le Pôle d’analyse des politiques éducatives locales (POLOC) mis en œuvre au sein de l’Institut français de l’éducation.
Son suivi est soumis à un conseil d’orientation composé des acteurs de la réussite éducative dans leur diversité (ministère concernés, institutions universitaires, associations d’éducation populaire, de parents d’élèves et de collectivités territoriales).
Le conseil d’orientation assure la gouvernance du POLOC.
Il se consacrera au moins deux réunions annuelles aux travaux de l’observatoire de la réussite éducative.

 

[...] Trois questions à Michel Lussault, directeur de l’Institut français d’éducation (Ifé)
Quels vont être les objectifs prioritaires de cet observatoire ? [extrait]

Le tout premier objectif, qui est vraiment essentiel, est la conception et la mise en ligne d’un site internet, qui devra être opérationnel dans 6 mois. On pourrait se dire : pourquoi un site internet de plus ? La réponse est claire et simple : ce site devra être bien autre chose qu’un outil de recueil d’information, mais un instrument performant de travail coopératif entre tous les acteurs de la réussite éducative, où qu’ils se trouvent et quelles que soient leurs attaches institutionnelles.
La réussite éducative se caractérise par la multiplicité des intervenants, des types d’actions réalisées et même des "référentiels" utilisés pour définir et encadrer les interventions. Ainsi, on constate, bien que les acteurs issus des associations, ceux des collectivités, ceux de l’éducation nationale, ne définissent pas la réussite éducative de la même façon - et que cela peut provoquer des malentendus, voire des tensions.
Du coup, comme la réussite éducative peut être considérée comme une grande cause nationale, il est très important de permettre aux différents intervenants de se rencontrer, de parvenir à s’entendre et se comprendre, afin que des actions convergentes puissent être menées. Le site internet va donc être conçu comme une plate-forme collaborative d’échange et de débats, qui se fondera sur la mise à disposition des informations et connaissances les plus à jour sur les expériences réalisées en France (mais aussi à l’étranger). Il proposera des fonctionnalités de travail en ligne et en commun. Nous espérons ainsi parvenir à animer de manière intense un réseau de compétences autour de la réussite éducative. Les acteurs de ce réseau existent déjà, mais ils travaillent trop peu ensemble, et le grand mérite de la démarche entreprise par le ministère délégué à la réussite éducative et le ministère de la Ville est de vouloir privilégier l’effet-réseau. Il faut exploiter au mieux les ressources d’expériences très nombreuses qui ont été menées en France depuis des années et capitaliser et les faire fructifier.

C’est pourquoi cet observatoire se donne également des missions de formation des acteurs, à partir de la possibilité que nous aurons de faire progresser les référentiels d’action communs. La formation est un bon outil de diffusion des ressources communes. Enfin l’observatoire devra aussi rédiger un rapport annuel sur les projets éducatifs territoriaux.

[...] L’ifé est d’ailleurs lui-même un acteur de terrain, à travers certains de ses services qui sont en permanence au contact des intervenants (comme par exemple le centre Alain Savary, spécialisé dans l’éducation prioritaire). C’est pourquoi nous avons voulu créer, en 2012, en partenariat avec les collectivités territoriales et les associations d’éducation populaire, le POLOC, le pôle d’analyse des politiques éducatives locales, dirigé par Daniel Frandji, maître de conférences à l’Institut Français d’Éducation, qui est le porteur de ce projet d’observatoire, pour le compte des deux ministères et de tous les partenaires assemblés dans le cadre de la préparation de la journée nationale de la réussite éducative de mai dernier. [...]

Extrait de education.gouv.fr du 19.07.13 : Mise en place de l’observatoire de la réussite éducative

 

[...] Cet observatoire sera matérialisé dans un site Internet collaboratif offrant un appui jusqu’alors inexistant aux différents acteurs de la réussite éducative tels que les professionnels de l’éducation nationale et de la Ville, les acteurs associatifs, élus locaux, les parents d’élèves.

Il leur permettra d’échanger dans le cadre d’un espace commun, de mieux connaître et comprendre le rôle de chacun et ses réalisations. Cet espace aidera donc à mener à bien des projets coordonnés et partenariaux.

Cette plate-forme interactive mettra à disposition des informations, retours d’expériences et connaissances récentes sur la réussite éducative aussi bien en France qu’au-delà de nos frontières. [...]

Extrait de huffintonpost.fr du 19.07.13 : L’observatoire de la réussite éducative : mieux se connaitre, se comprendre, se coordonner

 

Voir aussi "A quoi peut servir un observatoire des politiques éducatives locales ? ". Compte rendu de la journée IFE de lancement du PoLoc

 

Note du QdZ :
L’OZP salue avec beaucoup d’intérêt la naissance de cet observatoire et son pilotage opérationnel par l’IFE et le POLOC.
Comme le souligne le directeur de l’IFÉ, "les acteurs issus des associations, ceux des collectivités, ceux de l’éducation nationale, ne définissent pas la réussite éducative de la même façon".
La création sur notre site d’une grande rubrique "Réussite éducative" poserait de gros problèmes méthodologiques : risques de chevauchement avec l’éducation prioritaire, les PRE, les PEDT, d’autres dispositifs de liaison Ecole-Ville...
C’est pourquoi pour l’instant nous classons cet article dans notre rubrique ancienne "Programme de réussite éducative"..

Bien que les missions de cet observatoire dépassent largement celles d’une base de données, rappelons que l’OZP, à partir de diverses sources et en particulier d’Expérithèque, a constitué une base d’actions pédagogiques et éducatives. Des mots-clés spécifiques permettent de retrouver aisément celles qui sont menées avec des partenaires associatifs ou relevant des collectivités locales.

Répondre à cet article