> 9 - POLITIQUE VILLE > PRE, REUSSITE EDUC. > PRE (Communication gouvernementale) > George Pau-Langevin veut "engager pleinement" Mayotte dans la réforme de (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

George Pau-Langevin veut "engager pleinement" Mayotte dans la réforme de l’éducation prioritaire dès la rentrée prochaine

19 février 2014 Version imprimable de cet article Version imprimable

La ministre délé­guée à la Réussite éduca­tive, George Pau-Langevin, a annoncé mardi que Mayotte serait "plei­ne­ment enga­gée" dans la réforme de l’éducation prio­ri­taire "dès la ren­trée sco­laire prochaine".

Mme Pau-Langevin, en dépla­ce­ment pour deux jours, a pu mesu­rer l’ampleur des défis à rele­ver sur l’archipel qui compte 85.444 élèves, de la mater­nelle au lycée, soit envi­ron un tiers de sa population.

"Compte tenu de la situa­tion à Mayotte, il faut déve­lop­per au maxi­mum des réseaux d’éducation prio­ri­taire (qui ont plus de moyens à leur dis­po­si­tion — NDLR). Cela va per­mettre aux ensei­gnants d’être épau­lés et accom­pa­gnés et d’avoir le temps d’entretenir des rela­tions avec les parents", a déclaré Mme Pau-Langevin.

"Il nous faut ampli­fier la poli­tique de réduc­tion des inéga­li­tés sociales et ter­ri­to­riales, notam­ment par un clas­se­ment pro­gres­sif en zone d’éducation prio­ri­taire des établis­se­ments sco­laires de l’île", a pour­suivi la ministre.

Mayotte compte 66 mater­nelles, 124 écoles pri­maires, 18 col­lèges et 10 lycées pour le sec­teur public.

Extrait de vousnousils.fr du 18.02.14 : Pau-Langevin veut développer l’éducation prioritaire à Mayotte

 

Construire des écoles, mettre en place des rythmes scolaires normaux et l’éducation prioritaire et former des enseignants, voilà les 4 objectifs que George Pau-Langevin a mis en avant le 17 février à l’occasion de sa visite dans le plus récent des départements français.

Extrait de cafepedagogique.net du 18.02.14 : G. Pau-Langevin et la construction de l’Ecole à Mayotte

 

A Mayotte, il faut "redoubler d’effort" pour "un système scolaire normalisé" (G. Pau-Langevin)

"Les résultats scolaires des élèves mahorais ne sont pas encore à la hauteur des efforts consentis", déclare George Pau-Langevin. La ministre déléguée à la Réussite éducative est à Mayotte, et devant les élus locaux, elle a estimé que l’Etat et les collectivités territoriales devaient "redoublent leurs efforts, et nou[er] une alliance plus étroite et plus ferme". Elle a dressé un portrait sans concessions de la situation, "non maîtrise de la langue française par une majorité des élèves", "manque de repère et de lien avec les parents", "surpopulation dans les établissements scolaires" et "manque de salles de classes qui contraint certaines écoles de Mayotte à la rotation scolaire".

Pour elle, la mise en place de la réforme des rythmes scolaies est d’autant plus nécessaire et "le gouvernement est disposé à accorder les fonds d’amorçage, notamment pour les communes contraintes par les rotations, si un PEDT est bien construit et validé par l’autorité académique". Elle évoque un "effort exceptionnel" de l’Etat, sous réserve que les collectivités "s’engagent sur le chemin à parcourir" avec lui.

Autre "axe déterminant de l’action en cours", la formation des enseignants, qui passe par "un partenariat étroit" avec l’ESPE de la Réunion, laquelle aura donc un site à Mayotte. "C’est de cette manière seulement que nous parviendrons ensemble à favoriser le recrutement des professeurs des écoles, à élever le niveau de qualification des maîtres, à prendre en charge le cas des mineurs isolés et à répondre aux enjeux et aux objectifs d’une école plus juste et plus performante". Au total, la ministre parle d’un "système scolaire normalisé au service de la réussite de tous les élèves de Mayotte".

Extrait de ToutEduc du 17.02.2014 : Mayotte : "redoubler d’effort" pour "un système scolaire normalisé" (G. Pau-Langevin)

Répondre à cet article