> 2 - LA LETTRE de l’OZP > 2 - Les numéros de la Lettre de 2001 à nos jours > La Lettre de l’OZP, n° 224, 12 octobre 2012

Voir aussi:
- ci-dessus, en rouge, cliquable, le chemin des rubriques menant à cet article
- à gauche les mots-clés liés à cet article

La Lettre de l’OZP, n° 224, 12 octobre 2012

12 octobre 2012

DERNIERE MINUTE. Vincent Peillon a annoncé à l’occasion d’une conférence de presse ce jeudi l’ouverture d’une nouvelle discussion sur l’éducation prioritaire. Les labels actuels seront supprimés mais un zonage sera conservé en lien avec celui que va préparer le ministère de la Ville.
Cette déclaration confirme les termes de l’éditorial ci-dessous, rédigé avant la conférence de presse et que nous maintenons tel quel, sur la difficulté à supprimer les zonages (et les labels qui permettent de les identifier).
Cette déclaration répond aussi à notre interrogation en fin de cette édito sur le lien qui sera établi entre l’éducation prioritaire et la politique de la Ville, une constante préoccupation de l’OZP depuis des années.
L’éducation prioritaire reste plus que jamais une affaire à suivre...

 

Editorial

L’annonce par le président de la République de la fin des "acronymes stigmatisants" (seuls les "réseaux" ECLAIR et RRS sont réellement concernés puisque les "zones" ZEP sont officiellement mortes depuis la réforme de Robien) signifie-t-elle la fin de l’éducation prioritaire ?

"Oui", est-on tenté de répondre au premier abord tant l’ancrage territorial est pour ainsi dire inscrit dans le patrimoine génétique du dispositif né en 1981. Et si les arguments avancés de la stigmatisation et de l’effet de seuil ne manquent pas de poids, croit-on vraiment qu’il suffit de supprimer l’étiquette-label pour effacer l’image négative qu’en ont à la fois leurs habitants et l’ensemble de la population ?
Passons sur la méthode utilisée par le comité de pilotage de la concertation que beaucoup de participants à l’atelier "Une école plus juste pour tous les territoires" (dont l’OZP, qui a beaucoup "couvert" l’évènement sur son site) ont pu interpréter comme une manipulation "concertée" à un niveau supérieur puisque les travaux de l’atelier et le rapport de synthèse qui en a été fait ont été complétement escamotés dans le rapport final du comité.

Supprimer les labels ? Pas si simple !
Dans le discours même de François Hollande, la notion de "territoire" fait de la résistance. Ainsi, l’aide personnalisée aux établissements comprendra bien une part liée à des critères "territoriaux" (et pas seulement scolaires et sociaux.)
Il est envisagé de donner de meilleures conditions de travail aux personnels "confrontés à des situations éprouvantes". L’OZP, qui n’a jamais été convaincue par l’efficacité de la formule des primes, ne peut qu’approuver. Mais comment éviter l’"effet de seuil" entre la catégorie des établissements et écoles qui bénéficieront de ces avantages et celle des établissements et écoles qui n’en bénéficieront pas ?
Le retour de la scolarisation en maternelle des moins de trois ans dans "les territoires en difficulté" est une excellente mesure mais à partir de quel niveau objectif et transparent de difficulté scolaire et sociale certaines écoles maternelles recevront-elles les moyens d’accueillir les jeunes enfants ?

Des questions sur la mise en oeuvre des mesures.
La distribution inégalitaire des moyens selon les caractéristiques sociales du public scolaire, formule que l’OZP propose depuis plusieurs années mais complété par un dispositif spécifique, pourra avoir en effet des effets positifs si le ministère, dans sa mise en œuvre, tient bon sur quelques principes et quelques avancées de l’éducation prioritaire. Ce qui nous amène à poser d’autres questions.
- La tendance naturelle du système éducatif français à l’élitisme va-t-elle s’effacer jusqu’à accepter de déshabiller Pierre (les établissements réputés de centre ville) pour habiller Paul ? Il faudra bien faire le choix douloureux de diminuer les dotations de certains puisque les marges budgétaires de la nouvelle répartition sont extrêmement limitées.
- L’aide aux établissements va-t-elle aussi concerner les écoles, ce serait la moindre des choses avec l’affirmation renouvelée - et que l’OZP approuve totalement - de la priorité au primaire ? Mais alors, soit chaque école isolément reçoit sa part en positif ou en négatif, ce qui n’est ni simple ni forcément équitable puisqu’on va - et c’est une bonne chose - y associer les collectivités locales, qui, elles, disposent de moyens très inégaux. Soit on conserve les "réseaux écoles-collège" - ce qui est souhaitable, surtout au moment où on insiste sur la nécessité du lien interdegrés -, mais dans ce cas de figure on reste dans la logique du système actuel des réseaux territoriaux (RAR ou ECLAIR, RRS).
- L’OZP fait depuis longtemps campagne pour que soit reconnu le rôle essentiel des professionnalités spécifiques que sont les coordonnateurs d’éducation prioritaire, et en ECLAIR les professeurs référents et assistants pédagogiques - et pourquoi pas aussi les préfets des études (qu’on appellera autrement). Tous ces personnels expérimentés et dont les rapports officiels ont souligné l’efficacité - soit dans le développement de liens interdegrés ou Ecole-quartier, soit dans le renouvellement des pratiques pédagogiques - vont-ils pouvoir continuer à exercer leur fonction et dans quelle catégorie d’établissements (qu’il faudra bien nommer elle aussi, puisqu’il est exclu pour l’instant pour des raisons budgétaires de généraliser ces fonctions à tous les établissements) ?
- La liaison entre l’Ecole et son environnement, qui est, comme le lien interdegrés, un des apports essentiels du dispositif d’éducation prioritaire, va être développé. L’intention du ministre délégué à la Ville de supprimer le zonage de la politique de la Ville (lui aussi jugé "stigmatisant") pour regrouper tout en un contrat unique n’est pas sans intérêt mais quel sera l’articulation de cette réforme avec la règle de distribution proportionnelle adoptée pour l’éducation ?
- Si le label de zone peut en effet avoir un effet inévitable de stigmatisation (c’est un risque inhérent, qu’on le veuille ou non, à tout dispositif ou mesure compensatoire ciblant une catégorie de territoires, personnels ou personnes en difficulté), pourquoi conserver les Zones de sécurité et de prévention (ZSP) que vient de créer le ministre de l’Intérieur et qui ne vont pas, on s’en doute, améliorer l’image des écoles et établissements qui se trouvent dans leur périmètre ?
- Enfin, quel sort sera réservé au petit nombre de territoires, quartiers, cités plongés dans des situations si extrêmes rendant vain le débat sur la stigmatisation (misère, chômage, drogue, décrochage scolaire...) que l’école républicaine n’est plus en état d’y fonctionner ? C’est d’abord en pensant à ces populations qui se sentent abandonnées que l’OZP soutient le maintien d’un dispositif territorial fort en complément d’une distribution proportionnelle des moyens pour tous,

Si une réponse claire est apportée à ces questions, on peut alors considérer l’évolution de l’éducation prioritaire sous un jour plus optimiste, d’autant plus que beaucoup d’autres options avalisées par le président de la République vont dans le sens d’une réduction des inégalités.

Label ou pas, l’OZP, qui ne défend pas ici un fond de commerce éditorial et qui s’est toujours tenue à l’écart des pressions et considérations corporatistes ou idéologiques, continuera à œuvrer de toute son énergie pour favoriser la réussite de publics scolaires confrontés à des situations territoriales et sociales de plus en plus difficiles.

***
Rappel Agenda :
- le mercredi 24 octobre 2012, Rencontre de l’OZP sur l’école maternelle en éducation prioritaire
- une autre Rencontre se tiendra le mercredi 14 novembre sur les "écoles de la deuxième chance" (le programme sera annoncé ultérieurement)
- le samedi 1er décembre 2012, séminaire OZP sur les préfets des études (ouvert à d’autres catégories de personnels)

-----

Sont signalés par ** quelques articles qui nous paraissent (avec une part inévitable de subjectivité) susceptibles de retenir davantage l’attention de nos lecteurs.

 

I - POLITIQUE D’EDUCATION PRIORITAIRE

Après le discours de François Hollande (les articles les plus récents en tête)
- ** Dernière minute. Vincent Peillon va engager une nouvelle discussion sur l’éducation prioritaire avec un nouveau zonage calqué sur celui en projet pour la politique de la ville (ici)
- Discours de François Hollande sur l’éducation prioritaire : les quotidiens relèvent la fin des ZEP ou du label (ici)
- ** L’interview vidéo (3,15) de Marc Douaire, président de l’OZP par le "Café pédagogique" après le discours du président de la République le 9 octobre 2012 : "Refonder ou liquider l’éducation prioritaire". Interview également dans le Parisien (ici)
- La lettre de Tout Educ s’interroge sur la nouvelle définition de l’éducation prioritaire (ici)
- ** Le texte intégral du discours de François Hollande sur la refondation de l’école, avec les extraits qui concernent les inégalités territoriales et l’éducation prioritaire (ici)
- ** Education prioritaire : Une circulaire supprimera le label mais pas de mise en œuvre à la rentrée 2013. La réponse du MEN à la position de l’OZP (ici)
- Discours de François Hollande : les premières réactions syndicales et politiques (ici)

Le rapport du comité de pilotage de la concertation (les articles les plus récents en tête
- ** Le point de vue d’un membre du bureau de l’OZP sur la concertation et le rapport du comité de pilotage (ici)
- ** Un long communiqué du SNES proteste contre "la mise à mort de l’éducation prioritaire" prônée par le rapport de la concertation alors que la synthèse de l’atelier "Une école plus juste" proposait une relance (ici)
- ** Le rapport de synthèse de l’atelier "Une école plus juste pour tous les territoires" rédigé par Anne Armand (IGEN) n’a pas grand-chose à voir avec les conclusions qu’en ont tirées les membres du comité de pilotage ! (ici)
- ** Le rapport de la concertation propose de remplacer les zones prioritaires par une attribution de moyens en fonction des caractéristiques sociales du public accueilli (ici)
- Les propositions du rapport de la concertation sur les rythmes scolaires (ici)
- Peu de réactions des syndicats et mouvements pédagogiques à la proposition de la concertation de supprimer le label ZEP (ici)

Concertation : les contributions spécifiques à l’éducation prioritaire
- Une tribune de Th. Cadart (SGEN), L. Lescure (UNSA) et J.-P. Obin (IGEN) sur la mixité sociale, la coéducation, le recrutement trop académique... (ici)
- Le sociologue Choukry Ben Ayed contre un traitement des inégalités scolaires limité aux territoires prioritaires (ici)
- Compte rendu du débat-forum "L’éducation prioritaire" de l’académie de Nice ( 17 septembre 2012) (ici)
- Contribution du MEDEF : pour le socle commun (avec obligation de résultats pour l’EN) et l’autonomie des établissements (à l’exemple du profilage dans ECLAIR) (ici)

Comptes rendus de Rencontres OZP
- ** "Quelle refondation pour l’éducation prioritaire ?" (compte rendu de la Rencontre OZP-CRAP du 26 septembre 2012) (ici)
- ** "Un bilan de la mise en place d’ÉCLAIR par les inspections générales" (compte rendu de la Rencontre OZP du 3 octobre 2012) (ici)

- Béatrice Gille, coauteure du rapport Armand-Gille (oct. 2006) sur l’éducation prioritaire, est nommée rectrice à Nancy-Metz (ici)

Déclarations gouvernementales
- ** Le projet de loi des finances 2013 pour l’éducation et la priorité aux publics défavorisés (ici)
- Vincent Peillon répond de manière prudente aux remarques sévères de la Cour des Comptes sur la distribution inégalitaire des moyens par académie (ici)

Pilotage des réseaux
- ** L’IA des Yvelines (78) recrute des professeurs des écoles sur des postes de coordonnateurs d’éducation prioritaire en ECLAIR (ici)

Etudes et recherches
- ** Une expérimentation DEPP de formation continue des enseignants en mathématiques en primaire révèle un effet très positif sur les performances des élèves en éducation prioritaire (ici)

Vie scolaire

** La scolarisation des enfants d’immigrés et des enfants de voyageurs
- Circulaire sur la scolarisation des "enfants d’itinérants et de voyageurs" (BO du 11.10.12) (ici)
- Circulaire sur les enfants allophones nouvellement arrivés et sur l’organisation des CASNAV (BO du 11.10.12) (ici)
- Le rapport de la Cour des Comptes sur les voyageurs traite de la scolarité de leurs enfants

Les CPE
- Le travail quotidien d’un CPE dans un collège ZEP de Seine-Saint-Denis (témoignage) (ici)
- Guide des des CPE (édition 2012-2013). Les domaines d’action et de compétences du CPE (ici)

Prévention de la violence
- A Strasbourg, fronde syndicale (Sud-Education et SNES) dans des collèges en ZEP contre l’installation d’APS (Assistants de prévention et de sécurité) (ici)
- Tentative de suicide d’une élève harcelée dans un collège ECLAIR de Vénissieux et agression d’un prof d’EPS par un parent dans un lycée en Zone "Quartiers banlieues" à Lyon (ici)

Prévention de l’absentéisme et du décrochage
- Dans la lettre de l’IRDSU, une coordonnatrice de PRE souhaite des infos sur la mise en place d’actions pour les élèves temporairement exclus. La réponse de l’OZP (ici)

Relations famille-Ecole
- "Les devoirs à la maison. Mobilisation et désorientation des familles populaires", par Séverine Kakpo (PUF, sept. 2012) (ici)

 

II - LA PEDAGOGIE EN ZEP

- Sélection Educasources de ressources sur le programme ECLAIR (février 2012, avec complément OZP) (ici)
- Dossier sur "L’évaluation des acquis des élèves" (avec expérimentations en ECLAIR), Lettre de l’innovation, septembre 2012, Eduscol (ici)

[Innovation et Expérimentation
- Un annuaire national des "sites académiques Recherche-développement, innovation et expérimentation" (juillet 2012) (ici)
- L’Annuaire des Conseillers recherche-développement, innovation et expérimentation (CARDIE) (ici)

Les actions ZEP sur les sites Education nationale (dans l’ordre écoles/collèges/lycées)
- ** Circonscription du 1er degré IEN de Châteauroux (Indre) : Projet Je lis, je comprends (ici)
- Classe « musique » de pratique vocale adaptée, Ecole élémentaire ECLAIR de la Canardière à Strasbourg (ici)

- ** Le dispositif ARC en 6EL (de consolidation à la rentrée avec l’aide des professeurs des écoles) au collège ECLAIR Henri Wallon de Garges-lès-Gonesse (Val-d’Oise) (ici)
- Deux parcours de DP3 (Découverte professionnelle) au collège ECLAIR Verlaine à Lille et au collège RRS Gabriel Péri à Aubervilliers (93) (ici)
- Plusieurs classes de 3ème en ECLAIR et RRS ont été primées au concours « Ma caméra chez les pros » destinée à rapprocher l’école et l’entreprise (ici)
- ** Partenariat Comenius 2011-2013 (sur le thème "Folklore et traditions") du collège RRS Lucie Faure à Paris (20e) (ici)
- Option Scientifique en 6ème dans un collège RRS à Sainte-Suzanne (La Réunion) (ici)
- Actions artistiques des collèges RRS François Rabelais et Jules Vallès à Vitry-sur-Seine (ici)
- 2 actions de RRS autour de la liaison école-collège et du travail par compétences (Lettre de l’académie de Bordeaux) (ici)
- Classe tremplin au collège ECLAIR Paul Eluard à Beuvrages (Nord) (ici)
- IDD en 3ème au collège ECLAIR (ex-RRS) Les Tamarins de Saint-Pierre de La Réunion (ici)
- Monographie 2012 de l’action du collège ECLAIR Henri Dunant à Meaux (77) : « De la peur bleue...au grand bleu » (ici)

Les actions ZEP dans la presse régionale
- Visite du Pavillon de Manse à Chantilly (Oise) par les professeurs d’EIST à l’initiative de la MAEP de Paris (Mission académique pour l’Éducation prioritaire) (ici)

 

III - POLITIQUE EDUCATIVE DE LA VILLE
- François Lamy ouvre le 11 octobre 2012 à Roubaix la concertation nationale sur la politique de la ville. Un des trois groupes de travail traitera de la géographie prioritaire (ici)
- François Lamy veut remplacer les zonages existants, "stigmatisants" et "obsolètes", par un contrat unique sur un périmètre communal ou intercommunal comprenant des quartiers en grande difficulté (ici)
- Une élue régionale socialiste, Naïma Charaï, nommée à la tête de l’Acsé (ici)

- ** Le Conseil national des villes (CNV) publie une "Note d’orientations sur la question éducative dans les quartiers de la politique de la ville" (3 p.) (ici)

Accompagnement éducatif et scolaire
- Niche fiscale conservée pour les organismes de cours particuliers à domicile (ici)
- Les clubs Coup de pouce Clé invitent les parents à témoigner. Création d’une association des Villes "Coups de pouce Clé" (ici)

Programme de réussite éducative
- ** Rapport 2012 de l’ACSE sur le programme de réussite éducative (PRE) 49 p. (ici)

Ecoles de la deuxième chance
- SFR, en lien avec une école de la deuxième chance, propose en ligne un "jeu sérieux" gratuit d’aide à l’entretien d’embauche destiné aux jeunes de milieu populaire en insertion ou en décrochage (ici)

Ouverture sociale des grandes écoles
- Nouveau programme de "Culture et diversité" autour de la danse moderne avec le Centre chorégraphique national de Grenoble à destination de jeunes de ZEP et ZUS (ici)
- Dans un rapport très critique sur la gestion de Sciences Po, la Cour des comptes relativise aussi les résultats de l’ouverture sociale (ici)

 

IV - AGENDA
En gras  : les nouvelles annonces.
Marqués (*) : avec participation de l’OZP

- Les 17 et 18 octobre 2012 à Rennes, Rencontres nationales sur l’éducation : "Territoires partagés et Education : une refondation au service de la réussite, de l’égalité et de la démocratie ?" (ici)
- * Le mercredi 24 octobre 2012 à Paris, rencontre OZP : "L’école maternelle en éducation prioritaire", avec Viviane Bouysse (IGEN) (ici)
- Le 30 octobre 2012 à Paris, à l’occasion du 500e numéro des Cahiers pédagogiques, journée de débat (ici)
- Le jeudi 8 novembre 2012 à Toulouse, 6ème Rencontre nationale de la réussite éducative organisée par l’Anaré (ici)
- Le 15 novembre 2012 à Marseille, réunion organisée par l’association FORZEP : "L’éducation prioritaire... Enfin ?" (ici)
- * Le 1er décembre 2012 à Paris, l’OZP organise un séminaire professionnel (gratuit) sur les préfets des études (ouvert à d’autres catégories de personnels) (ici)
- Les 5, 6 et 7 décembre 2012 à Lille, congrès de l’Andev sur le thème de la continuité éducative sous toutes ses formes (ici)
- Le programme des formations 2012-2013 du centre Alain Savary (IFE) (ici)

 

Répondre à cet article