> 5 - Education prioritaire > TYPE DE DOCUMENT > DOSSIERS > Le Café pédagogique consacre 5 articles aux 17èmes universités d’Automne du (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Le Café pédagogique consacre 5 articles aux 17èmes universités d’Automne du SNUipp

9 novembre Version imprimable de cet article Version imprimable

Extraits du Café pédagogique du 08.11.17

L’université d’automne du Snuipp entre instits et chercheurs
400 enseignants, 25 chercheurs. Du 20 au 22 octobre, la 17ème Université d’Automne du SNUipp a mis en contact direct à Leucate deux mondes qui communiquent trop peu : les praticiens et les chercheurs. Trois journées que le Café partage maintenant avec vous à travers plusieurs reportages. Place d’abord à 8 enseignantes de l’Yonne, Mathilde, Nina, Estelle, Julie, Isabelle, Émilie, Sylvie, Michèle.

 

Francette Popineau : Il faut aider les enseignants
Francette Popineau : Il faut aider les enseignants-Pourquoi un syndicat fait-il autant d’efforts pour mettre en relation chercheurs et enseignants ?
Francette Popineau, secrétaire générale du SNUipp, s’en explique…

 

Françoise Lantheaume : Comment les enseignants parviennent-ils à durer dans le métier ?
Sociologue, professeure des universités en sciences de l’éducation à l’université Lyon 2, Françoise Lantheaume dirige le laboratoire Éducation, Cultures et Politiques (ECP). Ses travaux portent sur le travail des enseignants et ses évolutions, sur les réformes et leur devenir, et sur l’enseignement de questions controversées.

 

Dominique Bucheton : Refonder l’enseignement de l’écriture
Professeure honoraire à l’université de Montpellier II, Dominique Bucheton a enseigné en élémentaire, en collège et à l’IUFM avant de diriger le Laboratoire Interdisciplinaire de Recherche en Didactique, Éducation, Formation (LIRDEF). Ses recherches portent sur les gestes professionnels des enseignants, les valeurs pédagogiques, la progression des élèves

 

Extraits du Café pédagogique du 08.11.17

Olivier Maulini : Comment interroger les pratiques pédagogiques ?
Professeur associé à l’Université de Genève, Olivier Maulini est responsable du Laboratoire Innovation-Formation-Éducation et intervient dans la formation des enseignants du primaire et du secondaire. S’adressant au public d’enseignants présents, il commence par ces mots « Si vous êtes venus là, sur votre temps de vacances, c’est que vous êtes dans cette dimension de remise en cause professionnelle qui est le pourquoi de l’intitulé de la conférence ». Dans le débat public, quand on parle d’école, ce qui se dit est loin de ce qui se passe en classe, d’où l’importance d’interroger les pratiques sur le mode de la compréhension et de la critique.

Répondre à cet article