> 5 - Education prioritaire > POSITIONS > Déclarations gouvernementales (ZEP) > Conférence de presse de rentrée (4). 14 - Former les professeurs. 19 - (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Conférence de presse de rentrée (4). 14 - Former les professeurs. 19 - Renforcer le dialogue avec les parents. L’internat

29 août Version imprimable de cet article Version imprimable

Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Éducation nationale, a présenté l’année scolaire 2017-2018 lors d’une conférence de presse le mardi 29 août à 8h30 au ministère de l’Éducation nationale.

L’École de la République
100 % d’élèves qui maîtrisent les savoirs fondamentaux
Diviser par deux les classes de CP et CE1 en réseau d’éducation prioritaire
Mobilisation en faveur du livre et de la lecture
École inclusive : la scolarisation des élèves en situation de handicap
Continuité du service public de l’École sur tout le territoire métropolitain et dans les Outre-mer
Souplesse nouvelle dans l’organisation du temps scolaire
Sécurisation des écoles et des établissements scolaires

L’École des excellences
L’école maternelle, école du langage
Souplesse et enrichissement des enseignements au collège
Remuscler le baccalauréat
Faire de l’enseignement professionnel une voie d’excellence
Développer la culture de l’évaluation
Pour une école innovante
Former les professeurs

L’École de la bienveillance
Respecter autrui
Mieux soutenir les élèves : Devoirs faits et stage de réussite
La culture et les arts au cœur de l’École de la confiance
Le bien-être des élèves : santé et sport
Renforcer le dialogue avec les parents
Ouvrir l’École sur l’Europe et le monde

Voir les nombreuses infographies

Extrait de education.gouv.fr du 29.08.17 : Année scolaire 2017-2018. pour l’école de la confiance

 

Fiche 14. FORMER LES PROFESSEURS

Consolider la formation initiale des enseignants
Les difficultés de recrutement

Les résultats des concours 2017, qui ont permis de recruter 24 381 professeurs,
témoignent de la fragilité des viviers de recrutement notamment dans certaines disciplines :
• 96 % des postes ont été pourvus dans le premier degré et 88 % dans le second degré ;
• certaines disciplines ont du mal à attirer des étudiants :
– les lettres classiques et les lettres modernes, qui avaient connu un recul en 2016, voient leur situation s’améliorer en 2017 ;
– en mathématiques et en anglais, les jurys peinent à pourvoir les postes ouverts (Note 1. En mathématiques, 1 066 professeurs certifiés ont été recrutés pour 1 440 postes ouverts ; en anglais, le jury n’a admis que 847 candidats pour 1 190 postes.)

Il apparaît donc nécessaire de mener une réflexion pour rendre ces concours plus attractifs.

Le pré-recrutement
Le ministère doit repérer précocement les étudiants dont le talent et les aspirations
peuvent les conduire vers le métier de professeur.
Ces candidats potentiels doivent être accompagnés en leur proposant, par exemple, des postes d’assistant pédagogique (AP) ou d’assistant d’éducation (AED) dont les fonctions seront repensées pour devenir plus pédagogiques.
Ces expériences permettront à ces étudiants de se familiariser avec le monde de l’École et de fonder leur choix de carrière sur une expérience concrète.
Les futurs comme les jeunes professeurs pourraient être accompagnés dans ces expériences par des professeurs plus chevronnés sur le principe d’un « compagnonnage ».
Un chantier de réflexion sur le pré-recrutement sera ouvert dans le courant de l’année scolaire.

Former les professeurs
École supérieure du professorat et de l’éducation (Espe)
En lien avec le ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de lʼInnovation, le ministère de l’Éducation nationale entend travailler avec les Espe et les universités auxquelles elles sont rattachées pour faire évoluer leurs formations dans trois directions :
• la fréquentation des méthodes d’apprentissage qui ont fait leur preuve, notamment pour le premier degré en matière de lecture, d’écriture et de mathématiques ;
• les liens avec la recherche scientifique la plus innovante ;
• la mise en situation des futurs professeurs dans des classes.

L’ESSENTIEL
La formation des professeurs joue un rôle crucial pour relever le défi éducatif auquel la France fait face : 100 % des élèves doivent maîtriser les savoirs fondamentaux (lire, écrire, compter, respecter autrui).
La formation initiale doit se caractériser par une entrée plus progressive dans le métier, grâce notamment au développement des formules de pré-recrutement.
Par ailleurs, la formation initiale et la formation continue ont vocation à se nourrir davantage des apports de la recherche de haut niveau reconnue internationalement et de l’expérience des praticiens.

Les méthodes pour apprendre aux élèves la maîtrise des savoirs fondamentaux (lire, écrire, compter, respecter autrui) sont des points essentiels de la formation des professeurs des écoles.
Pour la lecture, on s’appuiera par exemple sur les travaux des
neurosciences, qui ont démontré l’efficacité d’une pédagogie structurée, progressive et explicite.
Par ailleurs, la culture de l’évaluation fera partie des attentes du ministère à l’égard des futurs professeurs.

Accompagner les professeurs
Chaque année, tout enseignant, du premier comme du second degré, bénéficiera d’au moins trois jours de formation continue adaptée aux besoins rencontrés dans sa classe.
Dans le premier degré, la priorité est donnée aux formations portant sur la maîtrise des savoirs fondamentaux à l’école primaire.
Un premier séminaire consacré au dispositif 100 % de réussite en CP s’est déroulé le
22 juin 2017. Cette journée de formation des inspecteurs de l’éducation nationale du premier degré (IEN) a vocation à se décliner dans les plans académiques et départementaux de formation.
Plusieurs séminaires interacadémiques, organisés en septembre et octobre 2017, regrouperont l’ensemble des IEN.
En présence du ministre, ils permettront d’exposer les priorités ministérielles pour l’école primaire et de présenter les ressources développées pour les soutenir.
Des actions du Plan national de formation sont dès à présent programmées telles que
« Lire écrire et comprendre au cycle 2 », « Numération et calcul au cycle 2 », et pourront être déployées dans les académies.

L’année sera marquée par un large plan de formation en mathématiques à destination des professeurs des écoles de CM1 et CM2.

Organisé selon une logique de formation-action combinant des temps de regroupements et des temps au sein de la classe et de l’école, ce plan de formation sera déployé en circonscription par les IEN et les conseillers pédagogiques.
La formation en ligne sera développée.
Le catalogue national M@gistère propose déjà 455 parcours de formation dont 250 pour le premier degré, 138 pour le second degré, 54 pour les personnels d’encadrement et 13 pour les formateurs. Cette politique volontariste d’enrichissement de l’offre se poursuit avec la publication, dès novembre 2017, d’une
collection Focus « Savoirs et démarches pour enseigner dans le premier degré."

 

Fiche 19. RENFORCER LE DIALOGUE AVEC LES PARENTS

La mallette des parents (Voir l’infographie)
La mallette des parents rassemble des ressources destinées aux équipes éducatives et aux parents en vue d’expliciter les attentes et le fonctionnement de l’École pour faciliter le dialogue entre l’institution scolaire et les familles.
La mallette des parents a été créée dans l’académie de Créteil [dont le recteur était alors Jean-Michel Blanquer, NDLR] durant l’année scolaire 2008-2009 dans une quarantaine de collèges, majoritairement en zone d’éducation prioritaire.
Elle a commencé à être diffusée dans toute la France en 2011.
Les équipes éducatives y trouvent les éléments nécessaires pour aider à construire le
lien de confiance avec les parents, que ce soit au cours d’échanges collectifs, d’entretiens individuels ou de projets communs construits avec les parents.
Son audience a été amplifiée car elle est aujourd’hui accessible en ligne :
La mallette des parents s’enrichira, au cours de l’année 2017-2018, de nouveaux
contenus et couvrira tous les niveaux jusqu’à la classe de terminale afin d’accompagner chaque temps de la scolarité en se concentrant sur l’accompagnement des familles dans la construction de l’orientation des élèves.

Les parents, acteurs de la communauté éducative
Les parents ont un rôle crucial de soutien auprès de leurs enfants ainsi qu’auprès de l’École.

La Semaine de la démocratie scolaire et les élections de parents d’élèves
La Semaine de la démocratie scolaire se tient chaque année en octobre. Elle est l’occasion de procéder aux élections des représentants des parents d’élèves au conseil d’école et au conseil d’administration (29 ou 30 septembre à La Réunion et à Mayotte, 13 ou 14 octobre dans les autres académies)

La reconnaissance du rôle de parent délégué
Afin de favoriser et de simplifier l’engagement des parents d’élèves, le ministère a mis en place un statut de parent délégué visant à :
• mieux reconnaître, valoriser et faciliter l’investissement des parents d’élèves dans les instances de dialogue social du système éducatif ;
• accompagner les représentants des parents d’élèves dans les actions de formation dispensées par les fédérations de parents d’élèves.

Le déploiement des espaces parents
Des espaces à l’usage des parents se développent dans les écoles et établissements scolaires pour faciliter la participation des familles, les échanges individuels et collectifs, la confiance et la convivialité.
Des outils d’accompagnement pour la mise en œuvre des espaces parents sont mis à
disposition sur le site Éduscol : l’un destiné aux équipes éducatives, l’autre aux parents d’élèves 2 .

Soutenir les familles
Accompagner financièrement

En cette rentrée 2017, les familles en situation de précarité économique sont soutenues grâce à la revalorisation de 25 % de tous les échelons des bourses accordées aux collégiens d’origine modeste.
À la rentrée 2017, les fonds sociaux des établissements scolaires ont été abondés
pour permettre l’accès à la restauration scolaire d’enfants issus de familles modestes ou en difficulté. Ils permettent également de prendre en charge les changements de situation des familles en cours d’année scolaire et de rendre possible l’accès de tous aux activités et sorties scolaires.

Apporter des solutions
L’accueil et l’accompagnement des élèves atteints de maladies longues évitent des ruptures de scolarité.
Dans ce cadre, plusieurs types d’aménagement sont mis en place :
•l’enseignement à l’hôpital dans le cadre d’une unité d’enseignement ou l’enseignement à domicile ;
• le recours au Sapad (Service d’assistance pédagogique à domicile) ou au Cned (Centre national d’enseignement à distance) à temps complet ou en scolarité partagée.
Lorsqu’un élève est temporairement empêché de suivre une scolarité en établissement scolaire pour des raisons de santé, il peut bénéficier d’un service de soutien pédagogique gratuit, même après ses 16 ans.

La scolarisation des élèves allophones nouvellement arrivés est prise en charge.
Le dispositif Ouvrir l’École aux parents pour la réussite des enfants (OEPRE) a vocation à aider les parents à acquérir la langue française, à connaître le fonctionnement et les attentes de l’École ainsi que les valeurs de la République.

Aider les familles : l’internat
L’internat est tout à la fois un lieu d’étude, d’éducation et de socialisation.
Il répond à un enjeu social capital en réduisant les facteurs d’inégalité extrascolaires (l’environnement social, la situation familiale) qui peuvent peser sur la trajectoire des élèves, parfois de manière décisive.
L’internat est un puissant vecteur de réduction des inégalités sociales et territoriales.
Les 1 625 internats publics offrent près de 220 000 places, occupées seulement à 82 % en moyenne sur le territoire national. Il reste donc des marges d’activation de la politique d’internats, encore accrues par les nouvelles places cofinancées par l’État dans le cadre des programmes investissements d’avenir.
L’internat doit accueillir davantage d’élèves résidant dans des territoires ruraux, ultramarins ou encore scolarisés en éducation prioritaire.
Pour devenir plus attractifs, les internats doivent proposer un projet éducatif qui offre
un cadre et ouvre les adolescents à la culture, au sport, à la nature et, de façon plus générale, à des opportunités qui n’existent pas toujours dans les familles.
Pour les territoires ruraux en particulier, ils ont vocation à s’adosser à des projets pédagogiques innovants (musique, sport, numérique, etc.) leur permettant de rayonner à l’échelle régionale, voire nationale.

Focus sur les services en ligne à destination des parents
Les services en ligne
Dans le second degré, le ministère a développé des services en ligne destinés principalement aux parents.
Regroupés au sein du portail Scolarité services, ces services permettent aux
parents de consulter à distance les informations relatives à la scolarité
de leur enfant (absences, résultats d’évaluation) ou d’accomplir en ligne
certaines démarches administratives.
Dans le premier degré, le lancement du livret scolaire unique constitue la
première étape de l’ouverture du portail Scolarité services aux parents d’élèves
des écoles.
L’application mobile eParents.
Le ministère propose aux parents d’élèves de CP à la 3e une application
mobile eParents. Cette application apporte des informations et des
réponses de manière pratique et concrète, au plus près du quotidien
de leur(s) enfant(s) et de leur établissement. Dès la rentrée 2017,
l’application s’adressera également aux parents de lycéens et permettra
à tous les parents d’accéder au portail Scolarité services.

L’internat en chiffres (voir l’infographie)

Voir aussi sur le site OZP

Conférence de presse de rentrée du ministre (1) : 1- 100% d’élèves qui maîtrisent les savoirs fondamentaux. 2 - Dédoublement de classes de CP avec coexistence du Plus de maîtres. 3 - L’école maternelle, école du langage

Conférence de presse du ministre (2). 7. Souplesse et enrichissement des enseignements au collège. 16 - Mieux soutenir les élèves : Devoirs faits et stages de réussite

Conférence de presse de rentrée (3). 12. Développer une culture de l’évaluation (avec évaluation de 300 écoles REP et REP+ en sept. 2017). 13. Pour une école innovante

La place de l’éducation prioritaire dans la conférence de presse du ministre. Les remarques du Quotidien des ZEP

Conférence de presse de rentrée (5) : 6. Souplesse nouvelle dans l’organisation du temps scolaire . 18. Le bien-être des élèves : santé et sport

Répondre à cet article