> EDUCATION PRIORITAIRE (251 SR) > VIE SCOLAIRE (climat, décrochage, parents, santé, internat...) (59 (...) > CLIMAT SCOLAIRE (14 SR) > Actions locales de prévention (Climat) > B* Priorité au bien-être avec notamment une formation des élèves et (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

B* Priorité au bien-être avec notamment une formation des élèves et enseignants au mindfulness (pleine conscience) au collège REP Jean Macé de Fontenay-sous-Bois (Journée Innovation 2017)

11 février Version imprimable de cet article Version imprimable

Développer le bien- être dans les classes et dans le collège

Collège [REP]Jean Macé
1 RUE PAUL ELUARD , 94120 FONTENAY SOUS BOIS
Site du collège
Auteur : KHELIFI Angélique/GONZALEZ Natacha
Mél : angelique.khelifi@ac-creteil.fr

L’Ecole se transforme à une vitesse grandissante ces dernières années et les bouleversements à l’oeuvre sont l’occasion de questionner les pratiques de chacun des acteurs de la communauté éducative. La logique curiculaire réaffirmée par la réforme du collège, la nécessaire prise en compte plus fine et particularisée des parcours de chaque élève ou encore la nécessité des pratiques interdisciplinaires amènent à reposer une approche systémique des différentes missions à conduire aussi bien dans les classes mais plus globalement dans le collège.
Devant ces défis externes mais face aussi aux problématiques internes à notre établissement d’éducation prioritaire comme celui de la gestion des inégalités face aux apprentissages ou la gestion des comportements violents, nous avons décidé de choisir le prisme du développement du bien-être dans les classes et dans l’établissement sous ses différentes formes : bien dans son corps, bien dans sa tête, bien dans ses apprentissages, bien avec les autres, bien dans son environnement.

En particulier, nous expérimentons 2 classes bien-être en 6ème où les élèves et des enseignants et d’autres personnels sont formés au mindfulness (pleine conscience). Nous développons plus globalement dans l’établissement des actions favorisant le bien-être et le développement personnel au travers de l’Education aux Médias et à l’Information, le Parcours citoyen, l’Education au numérique ou encore l’Education au développement durable. Avec l’éclairage de la recherche et en produisant des outils de communication multimédia sur ces actions, nous comptons proposer et promouvoir un visage d’une école plus inclusive répondant aux besoins spécifiques des élèves et bienveillante permettant de développer les compétences du 21ème siècle.

Plus-value de l’action
ll y aurait de nombreuses réussites à mentionner. Mais une des réussites majeures est que cette pratique en classe des principes du mindfulness améliore notablement le sentiment de bien-être pour les professeurs et a priori pour les élèves car de nombreux élèves ont embrassé et adopté rapidement ces pratiques très différentes de la forme scolaire sans problèmes et en sont demandeurs. Ceci tend à montrer qu’il ne faut pas hésiter à se lancer dans ce type de pratiques qui apaisent déjà de nombreuses tensions pouvant exister en classe.

Nombre d’élèves et niveau(x) concernés
2 classes de 6e (45 élèves) pour la formation mindfullness puis généralisé à l’ensemble des 6 classes de 6e par les enseignants formés. Création de contenus numériques (vidéo, webradio, articles des journaux) à destination de tous les élèves, des parents et des enseignants pour toucher l’ensemble du collège.

A l’origine
Depuis nombreuses années, au sein de notre collège (RRS), comme dans beaucoup d’autres établissements, nous constatons une certaine récurrence des phénomènes de violence entre élèves, qu’elle soit physique ou verbale. Ces violences qui s’expriment dans la cour, les couloirs voire dans la classe, sont souvent le fait de problèmes de communication, d’une incapacité à identifier et à canaliser les émotions et à les exprimer autrement que par une explosion. Ces élèves souvent en souffrance scolaire témoignent eux-même de la grande difficulté à expliquer les causes de ces débordements et surtout de la difficulté à les réprimer. Les interventions adaptées aux différentes catégories d’âge réalisées par des associations depuis plusieurs années dans le collège, dans le cadre du CESC notamment, pour aborder ces phénomènes et les différentes formes de violence et échanger avec les élèves, restent souvent insuffisantes.
De même, les problèmes d’attention en classe sont un facteur discriminant entre les élèves et un facteur important dans les difficultés d’apprentissage. Durant l’année scolaire 2015/2016, la violence s’est particulièrement exprimée en 6ème,faisant suite à une violence déjà présente à l’école primaire, signalée par les professeurs des écoles. Leurs relations, basées sur des rapports de force, furent source de stress et d’énervements très nombreux et de gros problèmes de concentration. Ce fut une année très difficile pour les élèves et les professeurs dans un climat souvent tendu. Et pourtant, ces mêmes élèves, dès qu’ils se sentaient dans une relation de confiance sur certaines séquences quittaient leur attitude défensive, et devenaient tout à coup totalement autres. Ce constat était partagé par la grande majorité des professeurs de 6ème.

Natacha Gonzalez, professeur de mathématiques et professeur principale en 6ème depuis plusieurs années, sensibilisée à ces questions de relations positives et de résolution des conflits a souhaité trouver des pistes nouvelles pour aborder ces problèmes. Ayant assisté à une formation académique sur le mindfulness (pleine conscience) lors de cette même année scolaire, elle a souhaité en accord avec la direction et les équipes mettre en place deux classes bien-être (décrites plus bas)
Par ailleurs, depuis plusieurs années, un travail de fond est mené dans le collège pour proposer des approches innovantes pour une école bienveillante et des dispositifs pour la réussite éducative et l’amélioration du climat scolaire : des classes sans notes ont été ouvertes depuis 2013, depuis 2014 le collège développe une plus forte implication des élèves dans la vie culturelle et artistique du collège (relations profs-élèves) et propose une nouvelle place à l’élève grâce au concept "d’élève ressource" comme acteur et moteur au sein de la communauté éducative pouvant faire bénéficier la communauté éducative de ses compétences.
Dynamisée par le projet des 2 classes bien-être initié par Natacha Gonzalez, l’idée a donc été de mettre en place une approche globale et une mise en cohérence de toutes les actions menées sur tout le collège au travers du prisme du bien-être pour en décliner toutes les composantes : être bien dans son corps, bien dans sa tête, bien dans ses apprentissages, bien avec les autres, bien dans son environnement, mais aussi favoriser le bien-être en développant la capacité d’expression des élèves et la pensée critique au travers de l’EMI ou encore faire comprendre et découvrir aux élèves les risques et surtout les potentialités d’une société numérique. Ce constat et la motivation de notre action ont aussi été confortés par la reconnaissance croissante des soft skills dans de nombreux articles ou par des études internationales comme PISA pointant les inégalités à l’œuvre au sein de l’Ecole française et touchant les élèves des milieux défavorisés ou encore les études s’attachant à identifier les compétences du 21ème siècle, comme celle de Joke Voogt et Pareja Roblin : habiletés sociales, culturelles et la citoyenneté, la communication, la collaboration et les usages des TIC.

Objectifs poursuivis
- 1. Objectif général : aborder une majorité des attendus institutionnels concernant les apprentissages et parcours des élèves et mettre en place les directives académiques et nationales sous le prisme du bien-être et de l’épanouissement personnel et collectif : Education aux Médias et à l’Information, Parcours citoyen, Education au numérique, Education au développement durable, Accompagnement Personnalisé, etc.
- 2. Au travers de l’action innovante et spécifique des classes bien-être et de la pratique du mindfulness au service des apprentissages, l’idée est de sensibiliser les élèves, les personnels et les parents aux bénéfices procurés par ces pratiques tant d’un point de vue individuel que collectif, aussi bien pour un bien-être physique et psychique que pour l’approche des apprentissages.
- 3. Améliorer le climat scolaire et les relations interpersonnelles : savoir gérer ses émotions, apprendre à mieux se connaître pour mieux se sociabiliser, leur donner des clés qu’ils pourront utiliser dans leur vie au collège puis leur vie d’adulte, créer de la cohésion et de la sérénité au sein de la classe et du collège pour influer positivement sur le climat scolaire. Faire découvrir aux membres de la communauté éducative (élèves comme adultes) un nouveau type de relations et d’échanges basées sur le respect de soi et des autres
- 4. Lutter contre les inégalités des élèves face aux apprentissages et améliorer l’apprentissage des élèves par une approche personnalisée, une école plus inclusive : les élèves apprennent mieux en se connaissant mieux, les professeurs appréhendent mieux les besoins spécifiques des élèves notamment relationnels et affectifs, et intègrent les connaissances issues de la recherche sur le fonctionnement cognitif des élèves (concentration, attention, stratégies). Contribuer à un bien-être individuel pour permettre aux élèves de mieux apprendre.
- 5. Faire du lien et mettre en cohérence les actions conduites dans le collège dans le cadre de la rédaction du projet REP 2015-2019 et du nouveau projet d’établissement.

Description
Le projet se décompose en 2 volets.
• Le premier concerne la mise en place des 2 classes bien- être en 6ème autour de la formation au mindfulness et de son introduction dans les pratiques de classe.
• Le second volet concerne l’articulation plus globale au niveau de l’établissement de l’approche du bien-être dans ses expressions multiples. Les modalités numériques du projet sont coordonnées par le référent numérique de l’établissement en collaboration avec les 2 porteuses du projet et les intervenants.

Modalité de mise en œuvre
- Concernant la mise en place des classes bien-être :
• De novembre à janvier : formation au mindfulness sur 3 journées complètes de personnels de l’établissement (une dizaine) par une formatrice spécialiste : principale adjointe, infirmière scolaire, conseillère principale d’éducation, professeure documentaliste, enseignants de mathématiques, français et EPS
• À partir de mars : Une deuxième session de 3 journées de formation sera organisée pour d’autres enseignants et l’assistante sociale
• De novembre à février : formation de 8 heures assurée par la formatrice pour les élèves des 2 classes sur 8 semaines (classe entière) en présence d’un ou deux professeurs de chaque classe : les élèves y découvrent notamment certains principes sous-jacents du fonctionnement du cerveau comme l’attention et la concentration, des techniques de relaxation et d’analyse et de gestion des émotions, la bienveillance envers eux-mêmes et envers les autres. Ils apprennent ainsi à se connaitre, à formuler des ressentis (travail sur la formulation et le vocabulaire), à reconnaitre la naissance des émotions, à échanger collectivement sans jugement et dans le respect de la parole de l’autre.
• A partir de décembre : Application des exercices dans les classes en situation d’enseignement

- Actions de médiatisation du projet des classes bien-être et travail sur l’éducation aux médias :
• Réalisation d’un petit film sur les témoignages (élèves et personnels) de l’expérience par les élèves des 2 classes de 6ème en collaboration avec des élèves d’autres niveaux.
• Réalisation en fin d’année d’un numéro du journal du collège consacré au bien-être et aux actions menées dans le collège.
• Réalisation par les élèves ressources de la web radio d’interviews autour de l’expérimentation. Diffusion de ces réalisations en direction des parents et lors du festival des élèves en fin d’année.
• Se sentir bien dans ses apprentissages : Réalisation par des élèves volontaires ayant suivi la formation de petites capsules vidéos aux élèves au mindfullness pour présenter les techniques de concentration, d’attention et le fonctionnement du cerveau à destination des élèves.
• Dans le cadre de l’accompagnement personnalisé : travail sur le fonctionnement du cerveau (attention, concentration, mémorisation) sur la base des exercices tirés de la formation auprès d’élèves d’autres classes n’ayant pas suivi la formation.

- Actions pour mieux appréhender et vivre le numérique :
• Réalisation par une classe de 3e en cours de français d’une chronique fiction sur le harcèlement et ses conséquences publiée dans le numéro de décembre du journal du collège.
• A partir du mois de mars : mise en place de moments numériques à destination des personnels : échanges de pratiques entre pairs, afin de dédramatiser l’usage du numérique et à développer et faciliter les usages auprès des enseignants, ces moments seront des moments de présentation courts et conviviaux sur les temps du midi. Un enseignant qui souhaite présenter une utilisation pratique d’un outil ou d’une ressource numérique qu’il utilise personnellement en fera bénéficier les collègues. Ainsi, les collègues pourront identifier ces usages et se lancer plus facilement dans des expérimentations grâce à l’étayage in situ du collègue ayant fait la présentation. L’idée est de pouvoir à terme si possible faire animer des moments numériques aussi par des élèves ayant des compétences et maîtrises spécifiques mutualisables.
• A partir du mois de mars : projet de développement d’un portail collaboratif de curation de contenus web (sur la base d’un blog wordpress co développé par des professeurs et des élèves) : les élèves et les professeurs pourront proposer des liens vers des ressources pertinentes (disciplinaires ou en relation avec d’autres thématiques plus transversales comme le développement durable ou d’autres liées aux clubs et ateliers du collège). Les propositions des élèves seront modérées par un comité pluridisciplinaire avant la mise en ligne. Celles des professeurs ne seront pas modérées et les mises en ligne seront effectués par un petit groupe de professeurs et d’élèves en utilisant des outils collaboratifs (framapad), en archivage des propositions à traiter et à mettre en ligne.
L’objectif étant de permettre à tous de contribuer à ce blog, sans être freinés par des contraintes techniques. Des cycles spécifiques d’éducation à la réalisation vidéo de 6 semaines ont été conceptualisés et mis en place par Marin Menant (Didacticien de l’image, réalisateur) et le référent numérique de l’établissement dans le collège ces 3 dernières années pour former des élèves "ressources" à la réalisation et au montage vidéo. Ces cycles permettent plus précisément de les former à l’analyse de l’image et à l’esprit critique sur le principe du learning by doing mais aussi de leur faire découvrir et expérimenter de manière pratique les principes encadrant le respect des personnes et des règlements (droit à l’image, musique et propriété intellectuelle, autorisations de filmer).

- Actions diverses dans l’établissement :
• Dans le cadre de l’Ecole ouverte : reconduction d’un atelier cuisine sur chacune des 3 sessions, comme les années précédentes, axé cette année sur le "bien manger", en lien avec le défi départemental EDD et l’année internationale des légumineuses
• Organisation d’un Carrefour des Métiers invitant les parents de nos collégiens à venir présenter leur métier dans la classe de leur enfant, et invitant également des partenaires extérieur, notamment sur métiers du DD (employés de la municipalité chargé du DD dans le cadre du projet de reconstruction une des écoles de rattachement du collège - bâtiment HPE).
• Choix du thème "Transition écologique et développement durable" en 5è dans le cadre des EPI
• Participation d’une conseillère principale d’éducation à la Formation de Formateurs en Prévention et Secours Civiques dans l’objectif de former tous les élèves et les personnels de l’établissement au PSC1
• Permanence au foyer un midi par mois de 2 animateurs du Service Municipal de la Jeunesse
• Réalisation d’un film de présentation de la classe d’UPE2A : afin de mieux intégrer dans le collège ces élèves à besoins particuliers qui sont parfois mal acceptés, en lien avec l’atelier vidéo où quelques élèves ressources seront formés, les élèves en compagnie de leur professeur de français réaliseront un petit film d’interviews présentant leur pays d’origine (objet, élément culturel, etC.). Ce film sera projeté lors du festival des élèves en fin d’années afin de mieux les faire connaître et reconnaître dans leurs spécificités et la diversité de leurs richesses culturelles.
• Organisation au troisième trimestre d’un salon du jeu de société animé par les élèves du club jeux de société.
• Participation des élèves du club lecture au Prix littéraire les incorruptibles : 5 romans à lire et un vote pour le roman préféré.
• Organisation du Festival des élèves en fin d’année scolaire : projet reconduit chaque année depuis 4 ans par les élèves et quelques professeurs, qui donne lieu à la diffusion et la présentation auprès des parents et des personnels du collège des productions artistiques et culturelles et des projets pédagogiques réalisés par les élèves au cours de l’année. Il a pour but de favoriser le vivre ensemble et dynamiser la créativité artistique et les échanges culturels entre tous les membres de la communauté éducative.
• Ateliers hebdomadaires pour s’exprimer et vivre pleinement au collège :
◦ Web radio animée par un animateur du SMJ (service municipal de la jeunesse partenaire du collège).
◦ Atelier danse hip hop animé par une animatrice du SMJ
◦ Atelier graf animé par un animateur du SMJ
◦ Atelier théâtre co animé par une volontaire en résidence de l’AFEV et 2 élèves pratiquant le théâtre en dehors du collège.
◦ Atelier vidéo les jeudis soirs : avec les cycles éducation à l’image, ils servent de base pour développer des projets d’élèves, de professeurs ou d’autres membres de la communauté éducative
◦ Club journal du collège animé par la professeure documentaliste.
◦ Club lecture : bi mensuel, ce club est animé par une professeur de français et la professeur documentaliste. Moment convivial, il permet aux élèves volontaires et aux professeurs de présenter les dernières lectures qui leur ont plu.
◦ Club jeux de société animé par deux professeurs : une trentaine d’élèves (capacité maximum du club) se retrouvent pour jouer à une sélection des meilleurs jeux de sociétés actuels de tous types, notamment des jeux collaboratifs. Outre les habiletés sociales, citoyennes et communicationnelles, ils développent de nombreuses compétences favorables aux apprentissages.
◦ Point écoute : une éducatrice accueille les élèves volontaires pour un groupe de parole.

Trois ressources ou points d’appui
- Le réseau du Labschool Network concernant une approche bienveillante de l’éducation et de la construction de l’Ecole du 21è siècle. Nos échanges avec eux et l’argumentaire du colloque scientifique international qu’ils organisent en octobre 2017 sur le bien-être nous a conforté dans nos efforts pour la mise en place du projet :
Voir
- La documentation nombreuse et riche sur le site de l’AFPSSU sur les problématiques de santé et du bien-être des jeunes a apporté un éclairage sur ces multiples questions. Le partenariat avec cette association permet d’envisager la rédaction d’un article sur notre projet avec la Revue de Santé Scolaire et Universitaire des éditions Elsevier, un de leurs partenaires.
- Enfin, le site climat scolaire a été une source importante de renseignements et de documentation, notamment sur l’approche systémique du climat scolaire

Difficultés rencontrées
• Au tout début, il n’a pas été simple de faire reconnaître l’idée d’introduire le mindfullness avant de pouvoir fédérer une équipe autour du projet, de par la nouveauté en France de la démarche dans l’éducation, et aussi à cause de la connotation non scientifique de ces approches (pourtant basées sur les sciences cognitives et reconnues à l’étranger).
• La nouveauté pour les élèves : certains élèves ont mis du temps pour accepter la démarche, quelques (rares) élèves se montrent un peu réfractaires aux exercices proposés (cette proportion baisse dès la deuxième séance de formation), le fait que les élèves soient en classe entière pour les formations élèves complique au départ l’obtention du niveau de concentration optimale.
• Les difficultés en maîtrise de la langue et le manque de maîtrise d’une palette assez large de vocabulaire (rapport aux parties du corps, aux sentiments) bloquent parfois certains les élèves dans l’analyse fine des processus internes du corps. Un travail annexe sur ce vocabulaire spécifique peut aider.

Moyens mobilisés
- Moyens financiers :
• Conseil Départemental : 2 dossiers Soutien aux Actions Aducatives et Citoyennes (1 pour la formation mindfullness des classes bien-être adultes et élèves, 1 pour l’animation du club vidéo)
• Aide négociée du Rectorat pour la seconde session de formation mindfullness Fonds du collège pour l’accompagnement éducatif pour la rémunération des enseignants : Club Jeux, Lecture, Journal Coordination du référent numérique.
- Moyens humains :
• Animateur Webradio mis à disposition par le Service Municipal de la Jeunesse.
• Intervention d’éducateurs du SMJ auprès des jeunes sur le temps méridien : accueil au foyer pour échanger, ateliers artistiques (graf, danse hip hop) Une éducatrice du Point Ecoute Jeunes Volontaire en résidence de l’AFEV.
- Moyens matériels : Équipements informatiques et audio visuel du collège.

Partenariat et contenu du partenariat
• Service Municipal de la Jeunesse de Fontenay Sous Bois : mise à disposition d’animateurs du service à titre gratuit dans le cadre du projet éducatif concerté avec le collège. Médiatisation dans chaque numéro du journal du collège des lieux ouverts aux jeunes et des actions culturelles et citoyennes à destination des jeunes. • Centre social Inter G à proximité du collège et son cyber chalet : développement concerté d’actions avec le collège et passerelle de projets entre les 2 lieux
• Association AFEV, Association de la Fondation Etudiante pour la Ville : dans le cadre du partenariat avec la ville et le collège, mise à disposition d’une volontaire en résidence (aussi pour l’atelier parents)
• Point Ecoute Jeune de Fontenay : une éducatrice pour le groupe de parole
• Association "Etre et Accueillir" : formation au mindfulness dans le cadre de la mise en place des classes bien-être
• Réseau Lab school Network- La recherche au service de la réussite éducative : en lien avec l’EHESS, Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales auquel il est lié, réalisation d’une étude sur le projet des 2 classes bien-être
• AFPSSU, Association Française de Promotion de la Santé dans l’environnement Scolaire et Universitaire : médiatisation du projet sur le site de l’association.

Liens éventuels avec la Recherche
Réseau Lab School Network : Ce réseau d’acteurs impliqués dans l’innovation pédagogique et le renouveau éducatif se donne notamment comme objectif de renforcer les liens entre la recherche et les acteurs de terrains.
Grâce à la plateforme AERE qu’ils développent à titre expérimental (Action Educative Recherche Expérimentation) , nous avons pu les contacter grâce au formulaire à propos du projet des classes bien-être pour demander un étayage de la recherche.
Grâce à cette mise en relation, des chercheurs de l’EHESS spécialistes de la question du bien-être dans l’éducation vont ainsi suivre le projet dans les prochaines semaines et permettre un feedback éclairant sur cette introduction du bien-être à l’école et ces nouvelles approches pour l’école d’aujourd’hui et de demain.

Evaluation
• Les indicateurs identifiés seront d’une part les indicateurs vie scolaire pour les 2 classes bien-être pour elles-mêmes mais aussi en comparaison avec les classes n’ayant pas bénéficié de formation.
• Par ailleurs, une évaluation aura lieu au travers de bilans d’étape portant sur le ressenti qualitatif des équipes d’enseignants formés lors des ateliers d’échange de pratiques.
• Un autre indicateur sera aussi le recensement du nombre de professeurs formés ou non et du nombre de classes dans lesquelles des exercices spécifiques de concentration et de relaxation auront pu être menés.
• D’autres indicateurs issus de l’étude menés par les chercheurs seront utilisés.

Modalités du suivi et de l’évaluation de l’action
• Les modalités d’évaluation seront internes comme expliqué dans le paragraphe précédent mais aussi une auto évaluation pour les professeurs formés sur l’évolution de leurs pratiques. Des questionnaires seront aussi proposés en fin de formation en direction des enseignants et des élèves.
• L’évaluation sera aussi externe grâce au suivi par les chercheurs de l’EHESS. Le suivi sera également externe en lien avec la DSDEN sur les questions de l’évaluation par compétences ou du mindfulness. Les échanges avec les autres établissements de la ville initiés apporteront un regard réflexif sur nos pratiques.
• Enfin, la mise en place de Folios prévue dans les prochaines semaines dans le collège permettra de valoriser les productions des élèves et l’archivage des compétences développées par les élèves au travers des différentes actions.

Effets constatés
- Sur les acquis des élèves : Les élèves formés (à mi parcours au moment de la rédaction du dossier) parviennent à se concentrer plus facilement en classe. Il est plus facile de travailler les transitions entre les activités en classe en retrouvant un niveau supérieur de concentration. Beaucoup d’élèves réclament les exercices de respiration en début de cours. Le discours sur le fonctionnement cognitif de chacun à l’oeuvre en classe est mieux compris, ce qui facilite le travail d’accompagnement personnalisé.
- Sur les pratiques des enseignants : Les enseignants des classes en cours de formation commencent à appliquer les exercices dans leur classe. Grâce à l’horizontalité des rapports qui progresse et la reconnaissance des élèves dans leur globalité, un nombre croissant d’enseignants acceptent de travailler en collaboration en s’appuyant sur les élèves ressources pour déployer plus facilement des projets.
- Sur le leadership et les relations professionnelles : Des échanges ont lieu en salle des professeurs entre collègues sur ces pratiques qui fédèrent un nombre grandissant de professeurs convaincus par ces approches. Des ateliers d’échanges de pratiques interdisciplinaires sur les applications en classe du mindfulness sont prévues à l’issue des 8 heures de formations des élèves afin d’enrichir la palette des applications en classe grâce à la mutualisation. Quelques professeurs ayant pratiqué des techniques de relaxation ou de méditation dans leur vie privée et n’ayant pas assisté à la formation ont entrepris des exercices de relaxation et de concentration avec leurs élèves. La formation collective de l’équipe pluridisciplinaire a renforcé les liens entre les personnes, soudées par ces pratiques positives et ont fait progresser la reconnaissance réciproque des contraintes professionnelles. Participation de la direction aux comités de pilotage du Programme de Réussite Educative et du Comité Local de Santé Mentale de la ville. Un travail conjoint entre la direction, le référent numérique et la Coordonnatrice REP est mis en place afin d’amorcer une réflexion sur le réseau et la diffusion de ces approches du bien-être.
- Sur l’école / l’établissement : Les actions mises en place dans le cadre du développement durable et du bien-être dans l’environnement visent la labellisation E3D du collège, dans la continuité des actions initiées par les deux écoles élémentaires déjà labélisées du réseau. Ce projet est mené conjointement par la direction du collège et la coordonnatrice REP, et accompagné par le Pôle Refondation de l’Ecole de la DSDEN.
- Plus généralement, sur l’environnement :Les actions menées ont renforcé les liens déjà existants avec les partenaires locaux (municipalité, associations) sur les questions du bien-être, du développement personnel, du développement durable. Les missions de chacun des acteurs au service de la réussite éducative sont encore plus complémentaires. Un travail sur les classes sans notes et l’évaluation par compétences est prévu sur la ville de Fontenay voire le district 1, en collaboration avec les directions des établissements et M AUDEBERT, IA IPR SVT

Extrait du site Expérithèque : Développer le bien- être dans les classes et dans le collège.2017 F

Répondre à cet article