> PÉDAGOGIE(S), DISCIPLINES, ACTIONS LOCALES > ACTIONS LOCALES par niveau et discipline/ > Actions locales A L’ECOLE > Ecole (Travail et Evaluation par compétences) > B* Echanges de pratiques vers une Ecole du Socle dans le RRS Alin de (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

B* Echanges de pratiques vers une Ecole du Socle dans le RRS Alin de Frignicourt (Marne)

9 juillet 2013 Version imprimable de cet article Version imprimable

Echanges de pratiques vers une Ecole du Socle
Expérimentation art.34

Collège Marcel Alin
Rue du Cerisier, 51300 Frignicourt
Site du collège
Auteur : Collart François
Mél : ce.0511474a@ac-reims.fr

Mise en place d’échanges de pratiques pour améliorer la continuité des apprentissages entre le CM2 et la Sixième. Les Professeurs du Collège accueillent les CM2, chaque semaine, dans leur établissement tout au long de l’année. Les Professeurs des écoles viennent en appui aux élèves de Sixième en difficulté dans le cadre des PPRE Passerelle. Le Comité exécutif préfigure le futur Conseil Pédagogique Ecole-Collège

Nombre d’élèves et niveaux concernés
2 Classes de CM2 des deux écoles du RRS (27 + 14 élèves) et une vingtaine d’élèves de 6°

A l’origine
A l’école élémentaire, la place de l’oral est plus importante que celle de l’écrit ce qui est à l’opposé des pratiques du collège. Les élèves entrant en sixième ne maîtrisent pas « le français des disciplines ». Ils ne sont pas habitués à être en présence de nombreux adultes référents, Ils sont confrontés à une autre organisation du travail et manquent d’autonomie.
Les résultats aux évaluations CM2 pour les écoles du R.R.S. indiquent la fragilité des acquis. 2 types de constats ont guidé la réflexion : les ruptures entre l’école et le collège et les résultats aux évaluations CM2. La proximité géographique des deux écoles du RRS ainsi que l’adhésion d’un noyau d’enseignants (qu’il a fallu tout de même convaincre) disposés à s’engager dans l’expérimentation se sont révélées des atouts pour la mise en place d’une action. Quelques chiffres : Résultats aux évaluations nationales 2011 : en français, 63 % des élèves ont des résultats inférieurs à 50 % de réussite, en mathématiques, 53 % des élèves ont des résultats inférieurs à 50 % de réussite. Les deux écoles sont situées en Education Prioritaires et les taux de CSP défavorisées vont de 81% à 93%.

Objectifs poursuivis
Favoriser la maîtrise des compétences et connaissances du socle commun. Fluidifier les parcours de l’école au collège. Atténuer les ruptures en :
- développant la continuité pédagogique entre premier et second degré
- favorisant la concertation entre enseignants du premier et du second degré
- préparant le passage à l’écrit attendu en 6°
- acquérant le vocabulaire propre à l’entrée dans les apprentissages des différentes disciplines
- acquérant des méthodes de travail visant à une plus grande autonomie
- commençant à fréquenter plusieurs adultes référents.

Description
Chaque semaine, pendant 32 semaines sur un créneau de 3 heures, les élèves de la première école se rendent au collège pour suivre des enseignement en français, maths et SVT, la seconde école pour des enseignements en histoire et en anglais. Pendant ces heures, les professeurs des écoles prennent en charge les élèves en difficulté dans le cadre de PPRE passerelle.

Modalité de mise en œuvre
- La première année, de nombreuses heures de concertation ont été nécessaires pour définir les parts respectives des programmes et des compétences de CM2 assurées par les enseignants des différents degrés.Les parents ont été informés de l’action et de ses enjeux par le pilotage du RRS.
- La seconde année, un stage de liaison CM2/6ème a permis d’affiner encore ce travail. De nombreux bilans intermédiaires réalisés en comité exécutif, ont permis de réguler le dispositif.
- Pour cette troisième année, l’organisation pourrait être la suivante :
▪ Ecole Paul Fort : -1er cours : 9H03/9H48 Mercredi matin -2nd cours : 10H05/10H50 -Vie de classe : 10H50/11H05 -3ème cours : 11H05/11H50
▪ Ecole Jules Verne : -1er cours : 10H05/10H50 Mardi -Vie de classe : 10H50/11H05 -2ème cours : 11H05/11H50
Les PPRE passerelle se dérouleront sur ces mêmes horaires. A cette fin, dès la première quinzaine de septembre,2H00 de concertation seront dédiées à l’affinement des PPRE passerelle en liaison entre professeurs d’école et professeurs de collège. A cette même période, une heure sera réservée à un travail sur la précision des tâches respectives et des progressions entre enseignants du premier et du second degré. 2H00 seront réservées à chaque grande période (novembre, mars, mai) pour évaluer les différents dispositifs et les réguler.
D’un point de vue pédagogique :
- en histoire, la part du programme dévolue au professeur de collège s’est révélée trop ambitieuse. Il conviendra donc de revoir la répartition des tâches entre premier et second degré tout en gardant les mêmes priorités (lecture et analyse de documents).
- en français, l’accent restera mis sur la lecture, le vocabulaire en travaillant davantage la lecture -consigne.
- en SVT, si la priorité demeure la démarche expérimentale et l’étude de documents, l’écrit devra prendre une place plus importante.
- en Mathématique, « grandeurs et mesures » et « organisation et gestion de données » continueront à être les deux grands pôles pour l’année suivante mais une vigilance particulière sera mise sur la rédaction des réponses, chose qui pourrait se faire par ailleurs dans toutes les disciplines.
L’ENT du collège est ouvert aux professeurs du premier degré pour un meilleur suivi des résultats de leurs élèves.

Trois ressources ou points d’appui
- La dynamique du RRS
- -Des enseignants expérimentés coopérant avec de jeunes enseignants.
- Un pilotage aidant.

Difficultés rencontrées
- Heures de concertation non rémunérées pour les enseignants du premier degré.
- La rotation des personnels.

Moyens mobilisés
- Equivalent à 5 HSA issues des 12 fléchées R.R.S de la DGH pour les professeurs du second degré.
- Heures de concertation pour les professeurs du premier degré.

Partenariat et contenu du partenariat
Un partenariat financier dans le cadre du CUCS permet de compléter ce dispositif par des actions périphériques.

Modalités du suivi et de l’évaluation de l’action
- Résultats aux évaluations nationales.
- Concertations régulières entre professeurs d’école et de collège.
- Suivi de cohorte en terme de savoirs, savoir-faire et savoir être.

Effets constatés
- Sur les acquis des élèves :
▪ Pour les élèves ayant bénéficié des échanges de pratiques en 2011 2012 : -53% ont eu en sixième, une moyenne générale annuelle dans les disciplines concernées s’échelonnant entre 10 et 17,8. -88% ont eu un comportement adapté -76% ont eu une organisation du travail satisfaisante -76% ont effectué devoirs et leçons régulièrement -94% ont participé activement à l’oral -64% ont montré de l’application dans les taches -82% ont respecté les consignes.
▪ Pour les élèves ayant bénéficié des échanges de pratiques cette année : -57% se trouvent en Français dans les partitions supérieures à 50%.Ils étaient 37% en 2010 2011 pour la cohorte n’ayant pas bénéficié de cette action. Les progrès les plus flagrants se trouvent dans le « lire » « écrire ». -57% également en mathématique se trouvent dans les partitions supérieures à 50% de réussite. Ils étaient 47% en 2010 2011. Les améliorations les plus sensibles sont en numération, grandeurs et mesures, organisation et gestion de données Concernant les élèves ayant bénéficié des PPRE passerelle , aucun redoublant n’est à constater.
- Sur les pratiques des enseignants :
▪ Un témoignage de professeur des écoles : « J’ai changé dans ma pratique, je fais moins de photocopies je passe davantage par l’écrit ».
▪ Un témoignage de parent d’élève lors d’un conseil d’école : « Ma fille a retrouvé confiance en elle depuis qu’elle va au collège »
▪ des témoignages de professeurs de collège : Cette expérience nous a permis de prendre davantage conscience des différences de pratiques qui existent entre l’école élémentaire et le collège et donc des adaptations importantes que les élèves doivent faire lors de leur entrée en 6e . Ces différences concernent notamment le passage quasi systématique par l’écrit lors de la construction des notions de cours, le développement du travail à la maison et la multiplication des professeurs et des salles de cours. Ces échanges de pratique visent donc à faciliter l’adaptation des élèves au collège en la rendant plus progressive au cours d’une année qui devient transitionnelle. »
EN MATHS Ce projet a permis de mettre en place de réels échanges avec les professeurs des écoles et du collège ce qui permet de mieux connaître les pratiques de chacun et nos programmes respectifs. Pour moi, enseignante au collège, cela m’a permis de mieux comprendre d’où provenaient (en partie) les difficultés des élèves de 6ème, comme le passage à l’écrit, la non maitrise des nombres décimaux... Cet échange devrait me permettre de mieux appréhender les problèmes que rencontrent les élèves de 6ème.
EN ANGLAIS " Les élèves qui ont bénéficié d’un PPRE ont gagné en confiance à l’oral en Anglais mais également dans d’autres matières."
- Sur le leadership et les relations professionnelles : Il y a une évolution de la vision des professeurs de collège concernant le passage d’un cycle à l’autre perçu désormais davantage sous l’angle de la continuité et non plus des ruptures.Il n’y a plus de critiques d’enseignants du second degré à l’encontre de ceux du premier (élèves mal préparés, ne sachant pas lire, pas écrire, pas compter.....). La coopération a induit la connaissance, la compréhension et la confiance.
- Sur l’école / l’établissement : Le comité exécutif s’apparente désormais plus à une instance de suivi, de pilotage et émet des propositions (préfiguration du futur conseil école/collège). Les nombreux échanges entre premier et second degré s’organisent en complément hors réunions institutionnelles.
- Plus généralement, sur l’environnement : Cette action a amené un climat serein. Aucun élève des deux cohortes concernées n’a posé problème durant sa scolarité de sixième et les parents d’élèves se disent réjouis de cette initiative.

Extrait du site Expérithèque : Echanges de pratiques vers une Ecole du Socle

Répondre à cet article