> 6 - DISPOSITIF > DISCRIM. / ETHNICITE > Ethnicité / Enfants d’immigrés en ZEP > Produire une vidéo de 3mn en Upe2a avec l’aide d’une cinéaste à l’école REP Le (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Produire une vidéo de 3mn en Upe2a avec l’aide d’une cinéaste à l’école REP Le Vau de Paris 20e. Proposition d’extension à d’autres écoles

23 février Version imprimable de cet article Version imprimable

La video, facteur d’inclusion

Les élèves de l’Upe2a de l’école Le Vau (20ème arrondisse-ment), accompagnés de leur enseignant Anthony Zumaglini et guidés par la réalisatrice Marthe Bringard, deviennent des cinéastes en herbe. L’Upe2a met en place un projet audiovisuel portant sur le multilinguisme et l’interculturalité. Le but est d’aider les élèves à enrichir leur vocabulaire en français, mobiliser leurs compétences en langue maternelle comme levier dans l’apprentissage du français, créer du lien avec les camarades et découvrir la création cinématographique. L’atelier consiste à filmer les élèves qui cherchent à comprendre la signification d’un mot qu’ils ne connaissent pas. Ils font des recherches dans la classe et dans l’école en utilisant des livres et en interro-geant les adultes qui les encadrent. Une fois qu’ils ont compris le sens du mot, ils l’énoncent dans leur langue maternelle. Puis chaque enfant fait répéter le mot ou la phrase aux autres élèves. Tout est filmé à tour de rôle par les jeunes cinéastes pendant plusieurs séances. Suite à un dérushage collectif de prises réalisées, chaque élève fera un choix de rushs pour raconter cette enquête et monter une vidéo de trois minutes.

Si vous êtes intéressés par un projet similaire de courte durée, la réalisatrice propose de monter des projets avec deux ou trois classes de janvier à mars 2018. Vous pouvez contacter Maria-Esther d’Anjou : maria-esther.d-anjou@ac-paris.fr

Retrouvez toute l’actualité du Casnav (numéro de décembre 2017)

Répondre à cet article