> 6 - Pédagogie / Formation > Actions locales AU COLLEGE > Français et langues (Collège) > B* Une bibliothèque sonore académique d’ouvrages pour des élèves en difficulté (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

B* Une bibliothèque sonore académique d’ouvrages pour des élèves en difficulté de lecture au collège REP Max Jacob de Josselin, Morbihan (Journée Innov. 2018)

24 novembre Version imprimable de cet article Version imprimable

Une bibliothèque sonore académique

Collège Max Jacob
19 rue DU DOCTEUR ATTILA , 56120 JOSSELIN
Site :
http://www.college-max-jacob-josselin.ac-rennes.fr/

Auteur : Laetitia Veiras
Mél : laetitia.veiras@ac-rennes.fr

Ce projet doit faciliter l’accès à la lecture aux élèves à besoins particuliers et en difficultés par la création et l’usage d’une bibliothèque sonore. Il s’agit de créer un fond à partir d’ouvrages classiques ou d’oeuvres récentes étudiées en classe, dans les collèges. L’enregistrement d’un ouvrage complet peut prendre beaucoup de temps. Afin de gagner en efficience, cette bibliothèque se met en place à l’échelle académique.

Plus-value de l’action
Rendre les livres accessibles à tous sans exception. Je souligne les excellents retours reçus des auteurs et les maisons d’édition qui mettent tout en oeuvre pour faciliter notre projet.

Nombre d’élèves et niveau(x) concernés
de la 6ème à la 3ème

A l’origine
Chaque année nous accueillons des élèves en difficultés de lecture à l’entrée de la 6ème. Les raisons sont variables : troubles dys, élèves allophones, troubles visuels...Ces difficultés qui peuvent perdurer tout au long du collège, représentent un réel obstacle dans les apprentissages au quotidien. En oralisant au maximum les pratiques pédagogiques, nous permettons à ces élèves d’accéder au sens des textes des plus simples au plus complexes, d’acquérir du vocabulaire et de continuer à progresser plus facilement. La difficulté est toutefois très importante lorsqu’il s’agit de lire et d’étudier des oeuvres complètes.

Objectifs poursuivis
- Faciliter l’accès au sens des oeuvres étudiées, - Désacraliser l’acte de lire et de comprendre (qui pour certains élèves restent une véritable épreuve)en donnant accès aux élèves en difficultés de lecture à un accompagnement sonore de qualité, -Permettre à tous de pouvoir lire/écouter des oeuvres au programme étudiées en classe, -Rendre les élèves en difficultés plus autonomes et acteurs de leurs apprentissages, -Optimiser la pédagogie différenciée, -Adapter les parcours aux besoins des élèves , - Pour les lecteurs, mettre ses compétences au service des autres

Description
Les élèves volontaires et identifiés comme bon lecteur par leur enseignant enregistre sur format MP3 des ouvrages étudiés en classe. Ces enregistrements sont ensuite à disposition des élèves en difficulté de lecture.

Modalité de mise en oeuvre
Proposition du projet aux collèges personnels de direction adjoints pour mutualisation des enregistrements du réseau des stagiaires promotion 2016. Échange de mails surtout, création d’un espace de mutualisation en ligne via Toutatice et réunion de coordination.

Trois ressources ou points d’appui
La cellule juridique du rectorat M. Van Sante, délégué académique au numérique L’expérience initiale au collège de Rhuys à Sarzeau

Difficultés rencontrées
Cadre juridique très contraint
Maintenir la mobilisation sur tous les établissements investis
Stockage numérique des enregistrements

Moyens mobilisés
8 collèges (1 dans le 35, 2 dans le 22 et 5 dans le 56) Professeurs documentalistes et enseignants de lettres Elèves volontaires Achat de micros enregistreurs

Partenariat et contenu du partenariat
Réflexion pour un partenariat avec l’association des Donneurs de Voix, contact pris avec le siège parisien

Liens éventuels avec la Recherche
..

Evaluation
Evaluation / indicateurs

Documents
Aucun

Modalités du suivi et de l’évaluation de l’action
..

Effets constatés
Sur les acquis des élèves : bénéficient pleinement des temps d’étude des ouvrages enregistrées les rendre plus autonomes les rendre acteurs valoriser les bons lecteurs favoriser l’entraide
Sur les pratiques des enseignants : proposent une réponse adaptée aux élèves en difficulté de lecture programment l’enregistrement des oeuvres qu’ils souhaitent étudier et anticipent ce travail réfléchissent à d’autres utilisations d’enregistrement
Sur le leadership et les relations professionnelles : amélioration du partenariat documentaliste / professeur de Lettres échange de pratiques entre établissements, enrichissement mutuel
Sur l’école / l’établissement : meilleure prise en compte des élèves à besoins particuliers
Plus généralement, sur l’environnement familles rassurées par la prise en en compte des besoins de leur enfant diminution des conflits au domicile autour des difficultés de lecture

Extrait de eduscol.education.fr/experitheque/ : Une bibliothèque sonore académique/consultFicheIndex.php ?idFiche=13791

Répondre à cet article