> 8 - PÉDAGOGIE, ACTIONS LOCALES, FORMATION(S) > ACTIONS LOCALES par niveau et discipline/ > Actions locales AU COLLEGE > Collège (EAC) > B* Utilisation du créole comme un levier pédagogique au collège REP+ (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

B* Utilisation du créole comme un levier pédagogique au collège REP+ Basse-Pointe en Martinique (Journées innovation 2016)

14 avril 2016 Version imprimable de cet article Version imprimable

Utilisation du créole comme un levier pédagogique

Collège [REP+] BASSE-POINTE
QUARTIER HACKAERT , 97218 BASSE-POINTE
Site de la CARDIE acaédmique
Auteur : VITALIEN Axelle
Mél : (->axelle.vitalien@ac-martinique.fr]

La langue vivante régionale créole dans des disciplines qui sont autres que celle de la discipline d’enseignement, améliore le vivre ensemble autour d’une culture régionale effective et modélisée et favorise la motivation et le plaisir à venir à l’école.

Plus-value de l’action
Une nouvelle façon d’enseigner proche de l’esprit des anciens Itinéraires de découverte.

Nombre d’élèves et niveau(x) concernés
Tous les élèves d’une classe de 5ème dans deux disciplines différentes (EPS, Sciences physiques, mathématiques)

A l’origine
• 95% de la population martiniquaise s’exprime quotidiennement dans la langue vivante régionale créole
• A l’école, entre élèves dans la cour, dans la rue, en cas de conflits, le créole est utilisé sous un angle de l’expression d’une affectivité, souvent négative.
- En formation continue, des professeurs avouent utiliser de façon spontanée le créole pour déclencher un apprentissage, faire comprendre une consigne ou gérer une situation de conflits
• Il n’existe pas de DNL Créole ni de certification complémentaire
- Dans certaines couches sociales ou lieu géographique le créole est utilisé exclusivement par les familles pour communiquer par l’institution
• Au cours de visites d’inspection ou en formation continue, l’IA IPR EPS repère des professeurs désabusés, sans motivation, fatigués, souvent âgés. Ils peinent à se remettre en question, se remotiver et pourtant il leur reste plusieurs années d’exercice.
• Les élèves n’ont pas toujours conscience qu’ils pratiquent 2 langues ce qui favorise les confusions et les glissements non maîtrisés d’une langue à l’autre.
• Au cours de visites d’inspection ou en formation continue, l’IA IPR EPS repère des situations d’enseignement où il y a un profond décalage entre les entrées socio culturelles des professeurs et des élèves quant aux formes de pratique, à la notion d’effort perçu ou de vie de groupe.
• Dans des collèges, des élèves sont en situation acquise d’échec scolaire et d’amorce de décrochage.

Objectifs poursuivis
• S’appuyer sur la langue et la culture régionale créoles pour enrichir les compétences des élèves
• Accompagner les élèves vers leur épanouissement personnel et la construction de leur autonomie
• Promouvoir le vivre ensemble
• Faire entrer l’école du multilinguisme et de la multi-culturalité
• Promouvoir, soutenir et diffuser les pratiques pédagogiques étayées sur l’innovation • Accompagner les personnels dans les évolutions induites par la loi de refondation de l’école
• Proposer des expérimentations sur l’ensemble du territoire académique
• Renforcer et enrichir la conscience linguistique des élèves

Description
Une classe de 5ème ou de 6ème est visée avec une ou deux disciplines : EPS et une discipline scientifique. Une partie de l’horaire est en créole l’autre en français : exemple en EPS en 5ème : 2 heures en français et une heure en créole.
3 établissements sont pressentis (collèges de BASSE POINTE [REP+], H.NERO [REP+] et ADENET)

Modalité de mise en œuvre
Construction d’outils d’évaluation pour recueillir des données qualitatives et quantitatives (scientifiques) :
- Mesure et recueil de données de terrain dans les champs suivants :
• Amélioration des notes, performances et compétences en EPS
• Amélioration des notes, performances et compétences en Mathématiques
• Amélioration des notes, performances et compétences en Créole
• Augmentation du goût de l’effort moteur
• Augmentation du goût de l’effort cognitif
• Baisse des incivilités ou conflits
• Baisse des constats de manque de travail ou de persistance
• Baisse des comportements d’évitement des disciplines
• Amélioration du vivre ensemble au sein du groupe classe
• Amélioration du vivre ensemble au sein du collège
• Amélioration du vivre ensemble dans l’interaction pédagogique
- Transformation en données scientifiques susceptibles d’être modélisée

Trois ressources ou points d’appui
1) Une formation initiale
2) Une entrée progressive dans le dispositif
3) La responsabilisation des élèves

Difficultés rencontrées
• La crainte de la reproduction des comportements linguistiques de la rue
• La crainte d’une volonté de franciser ou angliciser la culture régionale.
• L’inhibition des familles

Moyens mobilisés
• Des formations ponctuelles
• Des moyens d’accompagnement CARDIE

Partenariat et contenu du partenariat
• ESPE
• CDI des établissements
• Enseignants Créole des établissements

Liens éventuels avec la Recherche
Accompagnement par un enseignant chercheur de l’ESPE.

Evaluation
Nous faisons l’hypothèse qu’en utilisant la langue vivante régionale créole dans des disciplines qui sont autres que celle de la discipline d’enseignement, nous serons en mesure d’abord d’outiller pédagogiquement les professeurs pour favoriser la réussite de leurs élèves, ensuite d’améliorer le vivre ensemble autour d’une culture régionale effective et modélisée ; enfin de favoriser la motivation et le plaisir à venir à l’école. La finalité est de mettre professeurs et élèves en mouvement pour apprendre différemment et mieux.

Modalités du suivi et de l’évaluation de l’action
Pilotage par la CARDIE, les chefs d’établissement, IA IPR Référent créole, Un accompagnateur scientifique, Un formateur ESPE

Effets constatés
- Sur les acquis des élèves :
• Déblocage de situations de crispations ou de non compréhension des consignes
• Désinhibition de certains élèves
• Offrir aux élèves créolophones des passerelles entre le langage de la maison et celui de l’école
- Sur les pratiques des enseignants : Amélioration de la relation pédagogique (plus de proximité, moins de répétition des consignes à réaliser)
- Sur le leadership et les relations professionnelles :
• Interrogation différente sur les aspects didactiques disciplinaires respectifs
• Découvrir d’autres relations pédagogiques et interactions pédagogiques
- Sur l’école / l’établissement :
• Appétence nouvelle pour des élèves à des disciplines avec lesquels ils étaient en rupture.
• Intégration facilitée pour des élèves métropolitains ou allophone
- Plus généralement, sur l’environnement : Pas encore de recul à ce niveau

Extrait du site Expérithèque : UTILISATION DU CREOLE COMME UN LEVIER PEDAGOGIQUE. 2016 F

Répondre à cet article