> 5 - TYPE DE DOCUMENT, ACTEUR, POSITION - PROTESTATION > TYPE DE DOCUMENT > ETUDE UNIVERSITAIRE > Lancement de la "Conférence nationale sur l’évaluation" au bénéfice notamment (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Lancement de la "Conférence nationale sur l’évaluation" au bénéfice notamment "des élèves les plus en difficulté", qui "ne comprennent pas toujours ni les codes, ni les attendus implicites" des évaluations actuelles / Une Note de Veille IFE sur l’évaluation

5 septembre 2014 Version imprimable de cet article Version imprimable

Une Conférence nationale pour construire une véritable politique de l’évaluation des élèves

Trop d’élèves souffrent aujourd’hui des effets négatifs d’évaluations qui ne prennent en compte que leurs lacunes, qui peuvent les décourager dans leurs apprentissages et les freiner dans leurs parcours. Les élèves les plus en difficulté subissent, plus que les autres encore, des évaluations dont ils ne comprennent pas toujours ni les codes, ni les attendus implicites.

Il est temps de construire une véritable politique de l’évaluation des élèves, au service des apprentissages et de la réussite de tous. Une évaluation dont les objectifs, les principes et les modalités doivent être partagés par les élèves, les familles, les enseignants, les équipes pédagogiques et éducatives.

C’est le sens de la Conférence nationale sur l’évaluation des élèves.

La communauté scientifique et les professionnels de l’éducation sont mobilisés de juillet à décembre 2014, dans le cadre d’un dialogue ouvert et transparent avec les membres de la communauté éducative et l’ensemble de la société, pour aider à la construction de la politique d’évaluation des élèves.

La démarche est inédite : un jury composé d’acteurs et d’usagers du système éducatif, est convié à élaborer des recommandations fondées sur les résultats de la recherche, les connaissances scientifiques, les pratiques de terrain nationales et internationales.

Cinq questions sont mises en débat :
Comment l’évaluation peut-elle être au service des apprentissages des élèves et participer à leurs progrès ?
Comment rendre compte aux familles des progrès des élèves ?
Quelle place et quelle forme de la notation dans l’évaluation des élèves ?
Quels doivent être les moments de l’évaluation dans les parcours des élèves ?
Comment mobiliser les évaluations dans la détermination des parcours des élèves, leurs choix d’orientation et les procédures d’affectation ?

Un comité d’organisation a été constitué pour accompagner ce dispositif qui s’achèvera par les journées de l’évaluation, du 11au 13 décembre 2014. À l’issue de ces journées, le jury remettra ses recommandations à la ministre de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche.

Mettre en œuvre des pratiques évaluatives réfléchies, explicites et prenant en compte les progrès des élèves permettra d’augmenter le niveau d’exigence à l’égard de tous les élèves.

Extrait de education.gouv.fr du 04.09.14 : la Conférence nationale sur l’évaluation des élèves

 

"Evaluer pour (mieux) faire apprendre"
Veilles et Analyses de l’IFE, n° 94, septembre 2014
Par Olivier Rey et Annie Feyfant
Chargés d’étude et de recherche au service Veille et Analyses de
l’Institut français de l’Éducation (IFÉ)

Sommaire
l Page 2 : Des évaluations omniprésentes
dans le système éducatif
Page 10 : Évaluer pour contrôler
Page 19 : Évaluer pour former
Page 27 : Évaluer en pratiques
Page 35 : Conclusion
l Page 37 : Bibliographie

La Note de veille de l’IFE

 

Site OZP : Tous les mots-clés relatifs à l’EVALUATION

Répondre à cet article