> PÉDAGOGIE(S), DISCIPLINES, ACTIONS LOCALES > ACTIONS LOCALES par niveau et discipline/ > Actions locales au LYCEE > Lycée (Actions autres ou interdisciplinaires) > B* Travailler autrement avec des élèves de CAP au LP ZEP La Morlette à (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

B* Travailler autrement avec des élèves de CAP au LP ZEP La Morlette à Cenon

17 mars 2013 Version imprimable de cet article Version imprimable

Travailler autrement avec des élèves de CAP
Action proposée aux Journées de l’innovation de mars 2013.

LP [ZEP] La Morlette : Lycée des métiers des services et des soins à la personne
62 rue Camille Pelletan, 33151 Cenon, académie de Bordeaux
Auteur : Graciet Elisabeth et Martinez Jean-Michel,
Mél : elisabeth.graciet@ac-bordeaux.fr et [jm26m@yahoo.fr]

Note du QdZ : Ce lycée appartenait au dispositif ZEP (d’avant 2005) et n’est pas en ECLAIR comme indiqué dans le document RESPIRE.

Le projet expérimental « Travailler autrement avec des élèves de CAP » a pour objectif de mettre en place des actions et des projets novateurs rompant avec la structure officielle pour permettre la réussite d’élèves qui ont un passé scolaire difficile (souvent en situation d’échec scolaire)

Plus-value de l’action
- La richesse et le plaisir du travail en équipe !
- Les retours très positifs de certains élèves et de leurs familles !

Nombre d’élèves et niveaux concernés
40 élèves réparties sur les 2 années de CAP Assistant Technique en Milieu Familial et Collectif.
Disciplines concernées : tous les professeurs de chaque niveau.
Vie scolaire : les conseillers principaux d’éducation

A l’origine
Entrepris depuis la rentrée 2008 sous la forme d’un projet innovation puis d’un projet expérimental l’année suivante, il est aussi une reconnaissance du travail mené par des équipes pédagogiques (enseignants, conseillers principaux d’éducation) depuis une dizaine d’années en faveur d’un public en difficulté. La volonté des enseignants d’adopter et de poursuivre de nouvelles méthodes pédagogiques en direction des classes CAP ATMFC (Assistant Technique en Milieu Familial et Collectif) est partie du constat que les élèves accueillis, en majorité issus de Segpa, sont :
- en difficulté scolaire : situation d’illettrisme, non-maîtrise de la langue française, comportement scolaire inadapté…
- issus de milieux sociaux défavorisés : situations de précarité, milieu familial peu porteur…
- orientés dans cette formation souvent par défaut : mauvais résultats scolaires, indécision sur le choix professionnel…
Ainsi, afin de favoriser la socialisation de ce public en difficulté et de préparer ces jeunes à l’insertion professionnelle, il est important de prendre en compte le rythme de chacun des élèves et d’impliquer, autant que possible, les familles dans le parcours scolaire de leurs enfants. Ceci grâce à un travail d’équipe permettant une prise en charge collective dans l’accompagnement de ces classes.

Objectifs poursuivis
• Prévenir le décrochage scolaire
• Favoriser la socialisation des élèves
• Restaurer la confiance en soi
• Permettre l’obtention d’une formation qualifiante
• Favoriser l’insertion professionnelle après le CAP ou encourager des poursuites d’études

Description
Les élèves accueillis dans cette section sont en majorité issus de Segpa. Ils proviennent de milieux sociaux défavorisés : situations de précarité, milieu familial peu porteur. Ils présentent d’énormes difficultés scolaires : jeunes en situation d’illettrisme, non-maitrise de la langue française, comportement scolaire inadapté. En raison de mauvais résultats scolaires antérieurs et d’indécision sur le choix professionnel, l’orientation dans cette formation est restreinte pour les élèves de ATMFC. Pour favoriser la socialisation de ce public en difficulté et de préparer ces jeunes à l’insertion professionnelle, il est important :
- de prendre en compte le rythme de chacun des élèves
- d’impliquer, autant que possible, les familles dans le parcours scolaire de leurs enfants.
Grâce à un travail d’équipe on peut améliorer l’adhésion des élèves aux tâches scolaires et à une prise en charge plus individualisée.

Modalité de mise en œuvre
Trois axes de travail :
- des contacts réguliers avec les familles pour mettre la réussite de l’élève au centre des échanges
- de nombreuses actions (séjour d’intégration, visites, nombreux PPCP, repas....) pour motiver & intéresser les élèves
- un suivi régulier et une grande réactivité en cas de difficultés

Difficultés rencontrées
- 1 - Une charge de travail vraiment trop importante pour les 2 professeurs principaux de la section ATMFC (première et deuxième année) :
▪ Mise en œuvre des nombreuses actions du projet expérimental (séjour d’intégration, après-midi de convivialité, remise des bulletins aux familles…) et des divers projets pédagogiques dans lesquels ils sont impliqués
▪ Accueil et gestion personnalisée d’une classe de 24 élèves (la gestion dans l’urgence des élèves posant des problèmes de comportement ne permet plus de s’occuper comme il le faudrait de l’accompagnement des autres élèves)
▪ Recherche et suivi des 3 stages par élève.
▪ Augmentation considérable du temps passé en démarches administratives (gestion des conventions de stage, inscription au CAP, distribution de documents…)
- 2 - Le comportement inadapté de certains élèves : situation marginale mais qui, lorsque le cas s’est présenté, ont réduit les effets bénéfiques des actions du projet.

Moyens mobilisés
- 1- Les classes ATMFC disposent d’un emploi du temps adapté proposé par l’équipe pédagogique et acté par le chef d’établissement :
▪ Une heure de concertation hebdomadaire : tous les enseignants sont libérés à ce moment.
▪ Une heure d’atelier de méthodologie par semaine inscrite dans l’emploi du temps des élèves de 1° année (utilisation des deux demi-heures d’aide individualisée de lettres et de maths)
▪ Réunions d’équipe au mois de mars pour dresser un premier bilan du projet expérimental à mi-parcours
▪ Réunion en fin d’année pour préparer l’année scolaire suivante et intégrer les nouveaux collègues.
▪ Organisation des horaires des PPCP qui permettent aux enseignants de travailler ensemble (mise « en barrette »)
- 2 - Une équipe restreinte d’enseignants volontaires
- 3 - Bilan de l’utilisation des moyens accordés : Les 20 heures supplémentaires allouées pour la mise en œuvre du projet sont réparties entre les membres de l’équipe pédagogique selon les actions menées et les 150 euros accordés par le FIA sont utilisés pour le budget du séjour d’intégration de début d’année.

Evaluation
• Taux d’absentéisme : faible ces dernières années
• Questionnaire de satisfaction (élèves et familles)
• Résultats scolaires (100% de réussite au CAP ATMFC)
• Acceptation des demandes de poursuites d’études (Mention Complémentaire Aide à Domicile, Baccalauréat professionnel Accompagnement, Soins et Services à la Personne, CAP Petite enfance, Baccalauréat Hygiène et Environnement…)

Effets constatés
- Sur les acquis des élèves :
▪ Acquisition de savoirs, de savoir-faire et surtout de savoir-être nécessaires pour les élèves pour l’obtention du diplôme et l’insertion professionnelle.
▪ Une autre perception de l’école par les élèves et leurs familles.
▪ Peu d’abandons de scolarité pendant les deux années de CAP : critère retenu comme indicateur du contrat d’objectif.
- Sur les pratiques des enseignants :
▪ Intégration et adhésion rapide des nouveaux membres de l’équipe pédagogique au projet expérimental.
▪ Une vision immédiate des problèmes rencontrés dans la gestion des classes
▪ Une pratique interdisciplinaire plus importante.
▪ Un nombre important et une grande variété de projets et d’actions mis en œuvre chaque année avec les 2 classes.
- Sur l’école / l’établissement :
▪ Une reconnaissance du travail mené par l’équipe pédagogique au sein de l’établissement.
▪ Une réelle prise en compte des demandes dans l’élaboration des emplois du temps.
▪ L’existence et la durée de ce projet ont donné à notre travail d’équipe une plus grande visibilité ce qui favorise la motivation de nouveaux collègues pour intervenir dans la section.
▪ Des effets irradiants sur l’établissement : La généralisation à toutes les classes de seconde de l’établissement des entretiens individuels avec les familles le jour de la rentrée ; D’autres sections organisent des séjours d’intégration
▪ Un autre regard et une mise en valeur de la section.

Extrait du site Expérithèque : Travailler autrement avec des élèves de CAP

Répondre à cet article