> 8 - PÉDAGOGIE, FORMATION > ACTIONS LOCALES par niveau et discipline > Actions locales en MATERNELLE > Maternelle (Actions autres ou interdisciplinaires) > B* Des arts visuels à la parole, action de la circonscription de (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

B* Des arts visuels à la parole, action de la circonscription de Saint-Pierre 2 à La Réunion

15 février 2014 Version imprimable de cet article Version imprimable

Circonscription de Saint-Pierre 2 : des arts visuels à la parole

Circonscription 1er degré IEN Saint-Pierre 2
11 rue de la cayenne , 97410 Saint-Pierre
Site Eduscol
Auteur : Mme Blanchon
Mél : ce.9740857n@ac-reunion.fr

Ce projet initié par Madame L’Inspectrice de Saint Pierre 2 est au carrefour des disciplines langagières, linguistiques et arts visuels. Il est mené en expérimentation par un groupe d’enseignants de la circonscription de Saint-Pierre 2 sur l’articulation des domaines « S’approprier le langage » et « Percevoir Sentir Imaginer Créer ».

A l’origine
Cette action consiste à apporter, dans le contexte linguistique de La Réunion, des réponses possibles aux difficultés rencontrées dans le domaine de l’appropriation du langage. Elle vise également l’exercice d’une pédagogie adaptée qui offre aux élèves le temps d’apprendre et de s’exercer tout en leur garantissant un parcours personnalisé. Par ailleurs, cette recherche action s’inscrit dans le projet de circonscription 2012/2016 dont les déclinaisons sont libellées ci-après : AXE 1 : ACCOMPAGNER CHAQUE ÉLÈVE DANS SON PARCOURS D’EXCELLENCE. Objectif : Réussir l’école du socle. Moyens : Tenir compte de la langue de l’élève pour l’amener à progresser vers la langue française : actions en langue orale et langue écrite

Objectifs poursuivis
Cette recherche action, reposant sur le volontariat des enseignants, a été mise en œuvre au sein de six classes de maternelle de la circonscription regroupant les communes de Saint-Pierre et de Saint-Louis sur l’année scolaire 2011-2012 et 2012/2013
Les objectifs visés :
- Améliorer l’expression orale des élèves créolophones ;
- Inciter, motiver l’expression en langue française ;
- Progresser vers la maîtrise de la langue française ;
- Progresser vers une maîtrise des langues.

Description
Face aux difficultés des élèves créolophones tant au niveau de la réception-compréhension que de la production en langue française, l’objet du projet mis en œuvre tente de vérifier et de démontrer que :
- Tenir compte de la langue maternelle de l’élève (langue première) permet à l’élève de s’ouvrir davantage et de construire avec plus d’assurance et d’aisance la langue française.
- S’appuyer sur les arts visuels permet à l’élève d’expérimenter et de vivre les trois dimensions du langage (parler, penser et comprendre). Cette action initiée en maternelle en 2011/2012 et 2012/2013 se poursuit cette année scolaire et sera à terme proposée aux cycles 2 et 3. L’expérimentation est envisagée sur trois années.

Modalité de mise en œuvre
« De quelle manière l’exploitation de dessins, de compositions plastiques et d’œuvres d’art contribue-t-elle à développer les capacités langagières des élèves à l’école maternelle ? » telle est la problématique définie par le groupe de travail.

Moyens mobilisés
- 1) IEN Saint-Pierre 2 ; Impulsion et coordination ; besoins : Matériel adéquat et tierce personne pour filmer les élèves en action. Conseillers pédagogiques et ATICE
-2) Coordination/régulation /aide à la formalisation des outils et analyse/apport logistique…
• Atice : modélisation des grilles d’évaluations dans le but de recueillir et d’exploiter les données au niveau classe, école et circonscription à l’aide d’Excel et de libre office.
• Besoin Atice : logiciel permettant la saisie en ligne du type « Sphinx » ; espace de partage et de stockage en ligne du type « cloud »
- 3) 2011/2012 : 6 Enseignants exerçant en maternelle :
• 1 PS (Milieu social moyen, élèves créolophones majoritairement dans l’interlangue) • 2 MS (Milieu social modeste : cité aux alentours de l’école. S’expriment majoritairement en créole ou interlangue/ production de phrases minimales
• 3 GS (Écoles faisant partie du dispositif ECLAIR)
2012/2013 : 5 Enseignants exerçant en maternelle (1PS/1MS/3GS)
• Mise en œuvre de la recherche action
• Recueil et mutualisation des données
• Formalisation des outils (grilles d’évaluation…)
• Analyse et bilan des actions menées…
• Banque de reproductions de tableaux issus du patrimoine national
• Appareil de photos numérique
• Caméra
• Appareil pour la restitution du son et de l’image.

Partenariat et contenu du partenariat
La Municipalité est informée de la recherche action. Celle-ci a eu l’occasion d’apporter sa contribution dans la reprographie d’images. L’IEN souhaite développer l’action en l’inscrivant dans le CLEA (Contrat local d’éducation artistique). L’IEN souhaite que l’Académie lui apporte le soutien matériel nécessaire pour mener une action triennale aboutie.

Evaluation
Suivi des capacités langagières des élèves à l’école maternelle.

Documents
Site de la circonscription (diaporama)

Modalités du suivi et de l’évaluation de l’action
Évaluer la portée de cette action a nécessité l’élaboration d’outils qui ont servi à recueillir les informations. Ils ont été de plusieurs ordres : relevés des productions langagières écrites et audio, grilles d’évaluation individuelle et collective. La grille individuelle fait apparaître les critères de l’expression, de la production et du lexique. (cf. grille d’évaluation langage (collective et individuelle)). Les bilans qualitatifs réalisés proposent une analyse de cette expérimentation suivant les critères définis ci-dessous :
• Pôle du langage (prises de parole, spontanéité, progrès)
• Pôle PSIC
• Connecteurs spatiaux et temporels
• Transfert/réinvestissement du lexique et aisance langagière
• Motivation
• Difficultés rencontrées
• Perspectives

Extrait du site Expérithèque : Circonscription de Saint-Pierre 2 : des arts visuels à la parole

Répondre à cet article