> V- ACTEURS (EP/hors-EP) > Directeurs d’école > Directeurs d’école (Rapports officiels) > 6 675 directeurs d’école sont affectés en réseau d’éducation prioritaire (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

6 675 directeurs d’école sont affectés en réseau d’éducation prioritaire (Note DEPP)

3 novembre 2023

Note d’information
n° 23.44 – Octobre 2023. En 2021-2022,

47 600 enseignants sont directeurs d’école
Les enseignants du premier degré peuvent devenir directeur d’école et ont alors de nouvelles missions. Pour les exercer, ils peuvent bénéficier de décharges d’enseignement définies réglementairement selon le nombre de classes et certaines spécificités de l’école. Au global, les enseignants deviennent plus souvent directeurs que les enseignantes. Néanmoins la part des femmes directrices dans les petites écoles est proche de celle des femmes qui enseignent dans le premier degré. Dans les territoires ruraux où les petites écoles sont concentrées, les directeurs sont aussi plus jeunes.
N’étant pas ou peu déchargés, ils assurent à la fois les missions d’enseignement et celles de direction. En milieu urbain et en éducation prioritaire, les écoles sont plus grandes et dirigées par des enseignants plus expérimentés. Leur activité se concentre alors sur les missions de direction. Enfin, comme tout enseignant, les directeurs peuvent participer à des formations continues. Ce sont principalement ceux qui accèdent à cette fonction pour la première année qui en bénéficient.

[...] Parmi les 47 596 directeurs d’école totalement ou partiellement déchargés d’enseignement en 2021-2022, 43 418 exercent dans le secteur public, et parmi eux 6 675 sont affectés au réseau d’éducation prioritaire. Ces derniers exercent dans des écoles de plus grande taille, tout comme les 4 178 exerçant dans le secteur privé sous contrat.

[...] Les écoles classées en éducation prioritaire étant plus souvent de taille importante, leurs directeurs bénéficient de ce fait de plus de décharge : près de 35 % sont totalement déchargés et seulement 14 % n’ont aucune décharge (voir « Pour en savoir plus » – figure 5a2).

[...] C’est pour les directeurs du public en éducation prioritaire que les évolutions sont les plus importantes, - 15 points pour la part des directeurs déchargés d’un quart ou moins de leur temps d’enseignement, et + 13 points pour la part de ceux qui sont totalement déchargés (voir « Pour en savoir plus » – figure 5a2
Au-delà des aspects réglementaires spécifiques aux décharges des directeurs, les mesures successives de dédoublements de classe mises en œuvre depuis 2017 en réseau d’éducation prioritaires ont induit mécaniquement une hausse du nombre de classes dans ces écoles et par conséquent du volume des décharges. Ainsi, la part des directeurs du public en éducation prioritaire exerçant dans de grandes écoles (au moins 8 classes) est passée de 44 % à 58 % entre 2015 et 2021 (voir « Pour en savoir plus » – figure 5b)

[...] La fonction de directeur recouvre alors des missions larges dans des écoles de dix classes ou plus, davantage classées en éducation prioritaire (39 % des directeurs), et qui comportent fréquemment des classes d’inclusion ou d’adaptation (41 %).
Les directeurs totalement déchargés dans ces écoles de grande taille estiment manquer de temps moins fréquemment que les autres directeurs : si un tiers seulement jugent disposer de temps suffisant, ce n’est le cas que de 18 % des autres directeurs. Même s’ils se sentent davantage reconnus par les parents d’élèves et par l’institution que les autres directeurs, ils se déclarent plus fréquemment victimes de violences, notamment de la part des parents d’élèves (voir « Pour en savoir plus » – bibliographie, chapitre 13 du PSPES – 2022-2023).

[...] En milieu urbain, des directeurs plus expérimentés
Globalement plus les écoles sont grandes plus les directeurs exercent en milieu urbain, en éducation prioritaire, plus les missions d’enseignement se réduisent au profit des missions de direction, plus ils sont expérimentés et plus la part des hommes augmente. Ainsi dans les écoles de dix classes ou plus, 88 % des directeurs exercent en milieu urbain et 36 % sont des hommes. Ils ont en moyenne 50,4 ans et ont plus d’ancienneté dans le métier (24 ans). Les directeurs de ces écoles assument majoritairement des
fonctions de direction : 55 % sont totalement déchargés d’enseignement et 39 % le sont la moitié de leur temps.

Extrait de education.gouv.fr d’octobre 2023

 

Voir :
la sous-rubrique Directeurs d’école
le MC Direct. école (gr 3)/

Répondre à cet article