> ENSEIGN. SUPERIEUR > Ouverture sociale > Ouverture sociale. Sciences Po > Sciences Po Paris > Sciences Po Paris : La nouvelle procédure d’admission est-elle vraiment plus (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Sciences Po Paris : La nouvelle procédure d’admission est-elle vraiment plus démocratique ? (Pierre Merle au Figaro)

16 septembre Version imprimable de cet article Version imprimable

additif du 16.09.21

Sciences Po : la nouvelle procédure d’admission est-elle vraiment plus démocratique ?
INTERVIEW - Pour le sociologue Pierre Merle, la suppression du concours d’entrée à Sciences Po renforce les inégalités sociales. Avec des lettres de motivation faites le plus souvent par l’entourage, la nouvelle procédure d’admission est à la fois opaque et non pertinente.

[...] L’admissibilité ne dépend plus d’un concours reposant sur un programme commun mais, entre autres, de rédactions dans lesquelles est évaluée la « personnalité » d’un candidat. Qu’en pensez-vous ?

Le projet d’évaluer la « personnalité » des candidats suscite beaucoup de questions. Pourquoi telle motivation serait préférée, et donc mieux notée, qu’une autre ? Comment évaluer la « personnalité » de façon objective ? Il est difficile d’avoir une grille de correction partagée par l’ensemble des correcteurs. Tous ces laïus autour de la personnalité de l’élève tendent à déconsidérer les compétences académiques. Défendre une thèse, être capable de rédiger des contre arguments et une synthèse sont des compétences indispensables à tous les étudiants de Sciences Po et de l’université. De même, on peut aussi se demander pourquoi un écrit portant sur une « question personnelle » serait plus pertinent qu’une épreuve portant sur des questions contemporaines telles que la gestion de la pandémie ou la crise des gilets jaunes, sujets sur lesquels des futurs étudiants de Sciences Po pourraient montrer, de façon comparable, leur niveau d’argumentation. Actuellement, il existe une sorte de dévalorisation assez systématique de la compétence académique.

Extrait de etudiant.lefigaro.fr du 16.09.21

 

Quand Sciences-Po veut réinventer la méritocratie en supprimant son concours d’entrée
Prenant acte des inégalités sociales béantes générées par notre système scolaire, l’Institut d’études politique de Paris enterre son concours d’entrée pour le remplacer par une sélection sur oral et dossier. Objectif : sortir de l’entre-soi et recruter des promotions reflétant le plus possible la diversité de notre société

Extrait de nouvelobs.com du 03.09.21

 

Sciences Po Paris : que sont devenus les excellents candidats recalés sur Parcoursup ?

Certains s’y attendaient mais pour d’autres, cela a été une véritable douche froide. La réforme d’admission en première année à Sciences Po, qui vise à démocratiser l’accès à l’institution, a laissé sur le carreau de très bons candidats. Désormais, ce sont la trajectoire scolaire et les trois exercices rédactionnels (le « parcours personnel du candidat, ses activités et ses centres d’intérêt », la « motivation du candidat et son projet intellectuel pour Sciences Po » et enfin, un « essai personnel sur l’une des cinq thématiques proposées »), à joindre sur Parcoursup, qui permettent l’accès ou non à l’entretien d’admission. Nombreux étaient les lycéens à s’être émus de leur non-admissibilité à l’oral malgré leur bonne, parfois très bonne moyenne générale et des écrits travaillés.

Extrait de lefigaro.fr du 14.09.21

 

Ces lycéens ont les clés de Sciences Po

Les élèves de quatre lycées en Réseau d’éducation prioritaire (REP) de l’académie [de Poitiers] vont bénéficier d’une préparation spécifique et de places réservées pour accéder à Sciences Po Paris. Le but ? Démocratiser l’accès à l’enseignement supérieur.

Extrait de le7.info du 14.09.21

Répondre à cet article