> 5 - TYPE DE DOCUMENT, ACTEUR, POSITION - PROTESTATION > ACTEUR > PROF. REFERENT et Assistant pédagogique > Prof. référent et AP (Témoignage) > 18 ans d’engagement en Education prioritaire, et après ? Un billet de (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

18 ans d’engagement en Education prioritaire, et après ? Un billet de François-Régis Guillaume (OZP) à partir du témoignage d’un professeur référent

26 juin Version imprimable de cet article Version imprimable

18 ans d’engagement en Education Prioritaire. Et après ?

A l’occasion de ses Rencontres ou de son séminaire annuel, l’OZP entend des témoignages d’acteurs de l’éducation prioritaire qui se sont engagés dans des missions spécifiques à l’éducation prioritaire - professeur référent ou formateur REP+ - et dont les missions s’arrêtent ou sont changées sans aucune explication ni échange avec l’intéressé.
Le cas a été massif avec les enseignants engagés dispositif « Plus de maîtres que de classes » qui ont été reversés dans les CP à 12 sans que la hiérarchie ne se préoccupe de transposer les pratiques de travail collectif qui ont émergé avec ce dispositif. (Voir le compte rendu de la Rencontre du 21.06.17 : Le dispositif "Plus de maîtres que de classes

L’institution gaspille les compétences professionnelles qui se sont développées dans les fonctions spécifiques à l’éducation prioritaire et à travers ses dispositifs :
- Analyse des pratiques
- Diagnostic des besoins des élèves
- Ingénierie de formation et animation de dispositifs
L’institution ne tient pas compte de l’engagement personnel des acteurs au service des objectifs qu’elle a fixés.
Ces personnes qui ont participé à la création de collectifs professionnels où les pratiques professionnelles peuvent évoluer sont-elles seulement les victimes de l’indifférence bureaucratique ou des aléas des impulsions changeantes du ministère ? Ou bien font-elles peur à l’institution qui ne sait que faire de ces engagements et qui redoute les prises d’initiatives ?

Un professeur référent d’un REP+ de région parisienne nous a envoyé le mémoire de master sur les missions de professeur réfèrent de RAR (Réseau Ambition Réussite) en précisant : « Je quitte un peu amer l’Éducation Prioritaire mais je suis désireux de voir poursuivre les objectifs de votre organisme. »). Il a été enregistré sous ce lien.
Ce mémoire, datant de 2011, est complété par un bref rappel de son parcours en EP. D’abord, coordonnateur de REP en 2000, puis professeur référent lors de la création des RAR en 2006, jusqu’en 2018.
Il semble que ce RAR, qui n’est pas devenu REP+ lors de la Refondation, ait alors cessé de bénéficier du soutien et du pilotage académique. Bel exemple de discontinuité !

F.- R. GUILLAUME, membre du bureau de l’OZP

Répondre à cet article