> 8 - PÉDAGOGIE, FORMATION (rubriques) > Innovation (généralités) > Le rapport du sénateur Longuet sur le budget 2018 apporte des précisions sur (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Le rapport du sénateur Longuet sur le budget 2018 apporte des précisions sur le financement de la prime de 3 000 en REP+, sur le calendrier des dédoublements et relève "la poursuite de l’effort en matière de scolarisation des enfants de moins de trois ans"

23 novembre 2017 Version imprimable de cet article Version imprimable

PROJET DE LOI DE FINANCES POUR 2018
NOTE DE PRÉSENTATION
Mission « ENSEIGNEMENT SCOLAIRE »
Examen par la commission des finances le mardi 14 novembre 2017

EXTRAIT

Les principales observations du rapporteur spécial

5. Un rééquilibrage en faveur du premier degré sera amorcé avec la création de 2 800 postes sur le programme 140 en 2018 qui permettra la création ou la relance de dispositifs, qui semblent aller dans le bon sens :
- le dédoublement des classes de CP et de CE1 en réseaux d’éducation prioritaire
. À terme, plus de 11 000 classes de CP et CE1 seront concernées ;
- la relance des « stages de réussite ». Ciblés sur les élèves de CM2, ces
stages de remise à niveau permettent notamment de préparer l’entrée au collège ;
- la poursuite des efforts en matière de scolarisation des enfants de moins de trois ans

. Ces mesures s’accompagneront en outre d’une démarche d’évaluation, qui a malheureusement trop longtemps fait défaut au système éducatif.

Le rapport de la Commission des finances

 

Budget : Un rapport du Sénat demande une autre gestion des enseignants

Peut-on adopter un budget tout en sachant que le document présenté n’est pas conforme à la réalité ? Apparemment oui puisque l’Assemblée a déjà voté la loi de finances 2018. Or le rapport sur le budget réalisé par G Longuet pour le Sénat rappelle que les 373 millions prévus au budget pour l’application des accords PPCR dans l’Education nationale ne seront pas dépensés en ce sens puisque le gouvernement a décidé du gel de ces accords.

Le rapport donne d’autres indications intéressantes. Il précise la répartition des postes de contractuels dans l’Education nationale. Il inscrit 103 millions d’économies du fait du jour de carence . Il précise que seuls 20 millions sont inscrits pour l’application de la prime de 3000 euros en rep+. Il précise le calendrier des dédoublements des CP et CE1 en éducation prioritaire jusqu’au budget 2019.
G. Longuet se félicite de la rupture introduite par le gouvernement qui met fin "à une approche quantitative" par le gouvernement. Le gel des créations de postes est applaudi par le rapporteur. Qui demande maintenant une révision de la gestion et des statuts comme l’annualisation des services. Une question sont on reparlera probablement. "Il apparaît urgent qu’une réflexion sur ces sujets soit menée par le ministère, la recherche de gains d’efficience, après cinq années de recrutements à marche forcée, apparaissant plus que jamais nécessaire".

Extrait de cafepedagogique.net du 22.11.17 : Budget : Un rapport du Sénat demande une autre gestion des enseignants

Répondre à cet article