> 4 - EDUCATION PRIORITAIRE 250 sous-rubriques (SR) > DISCRIM. / ETHNICITE (4 SR) > Enfants de voyageurs en ZEP > B* Vers l’inclusion des enfants du voyage au collège REP Adam Billaut de (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

B* Vers l’inclusion des enfants du voyage au collège REP Adam Billaut de Nevers : quels leviers pour sécuriser leur parcours ?

17 juillet Version imprimable de cet article Version imprimable

Vers l’inclusion des enfants du voyage au collège : quels leviers pour sécuriser le parcours de ces élèves au sein d’un établissement du 2nd degré ?

Collège [REP] Adam Billaut
55 rue DU BANLAY , 58000 NEVERS
Site du CASNAV de la Nièvre
Auteur : Bruno Messerli, Corinne Provost Eric Gien
Mél : adj.ien58@ac-dijon.fr

Les familles itinérantes ou issues de la communauté des gens du voyage vivent un rapport à l’école complexe empreint de nombreuses appréhensions. Certains enfants voient leur temps de scolarisation réduit aux années correspondantes à l’école primaire. A leur arrivée, souvent en CP, les enfants se retrouvent de facto en écart avec les autres élèves : la posture d’élève est inexistante, la séparation famille/enfant n’est pas travaillée, le « parler voyageur » les éloigne de la langue d’usage et de scolarisation, le projet de lecteur est réduit à un usage fonctionnel… La scolarité de ces élèves débouche trop souvent sur un décrochage précoce dès la fin du CM2.

Nombre d’élèves et niveau(x) concernés
• les classes d’inscriptions des EFIV soit 1 à 2 classes par établissements en 5ème et 6ème.
• le nombre d’EFIV accueillis devrait avoisiner une 15aine d’élèves

A l’origine
Les EFIV (issus de la communauté dite « gens du voyage ») parcourent le système scolaire sur un temps court et souvent sans construire de parcours d’orientation et même sans comprendre le rôle de l’école. Comment évoluer vers une vision positive et constructive de l’école ? Comment lutter contre les déterminismes sociaux et territoriaux dans le respect des choix de vie et d’éducation de chacun ? Les gens du voyage de l’agglomération de Nevers ont évolué vers un mode de vie sédentaire. Pour autant la fréquentation de l’école n’a pas avancé : les familles font une demande de gratuité de la scolarisation à distance à l’issue du CM2. Les appréhensions communautaires et les stéréotypes négatifs de l’enseignement en général perdurent. La mise en place d’une commission dans la Nièvre pour traiter les demandes de gratuité au CNED a permis de déconstruire l’idée selon laquelle la scolarisation à distance peut constituer une solution pour répondre à des difficultés d’ordre scolaire ou à des appréhensions familiales et communautaires.
Au cours de l’année scolaire 2015-2016, un partenariat entre le CNED et les établissements permet un premier suivi de ces élèves. Dans le cadre d’une convention de scolarité partagée, le souhait des établissements, du département dans son ensemble, est de travailler davantage l’intégration de ces élèves et de leur permettre d’évoluer dans leur rapport à l’école et notamment de surmonter les appréhensions par rapport au collège. Le CASNAV départemental, pilote du projet, joue un rôle important d’accompagnement : formation à destination des enseignants, médiation entres les familles et les établissements, recherche de partenariats, construction de projets.

Objectifs poursuivis
Favoriser la scolarisation des EFIV :
• Construire et sécuriser les parcours des EFIV en proposant des actions pour tous les élèves engagés dans les projets pour un collège plus inclusif.
• Contribuer à une fréquentation scolaire plus régulière tout au long de la scolarité primaire - Prévenir le décrochage scolaire
• Permettre aux enfants semi sédentaires d’accéder au socle éducatif sur lequel s’érigent les apprentissages fondamentaux

Description
Les familles itinérantes ou issues de la communauté des gens du voyage vivent un rapport à l’école complexe empreint de nombreuses appréhensions. Certains enfants voient leur temps de scolarisation réduit aux années correspondantes à l’école primaire. A leur arrivée, souvent en CP, les enfants se retrouvent de facto en écart avec les autres élèves : la posture d’élève est inexistante, la séparation famille/enfant n’est pas travaillée, le « parler voyageur » les éloigne de la langue d’usage et de scolarisation, le projet de lecteur est réduit à un usage fonctionnel… La scolarité de ces élèves débouche trop souvent sur un décrochage précoce dès la fin du CM2.
- Des projets à destination des élèves du collège qui avaient initialement formulé une demande de scolarisation à distance permettent de travailler autrement, de valoriser les compétences des élèves et de prévenir le décrochage scolaire tout en travaillant sur les axes de santé et de citoyenneté.
- Au cours de ces projets, les EFIV bénéficient en amont des séances d’un accompagnement du CASNAV. Il s’agit de construire des prérequis afin que l’inclusion soit possible, que les conditions de participation, d’apprentissage soient réunies. Pour tous les élèves, l’objectif principal reste le même : apprendre à mieux se connaitre et à percevoir les ressemblances plutôt que de rester dans une perception des différences. Le collège Adam Billaut inscrit dans un projet cycle 3 mettra en place dans le cadre des objectifs en EMC une pratique du débat réglé. L’idée est ici de construire des connaissances historiques autour du terme « citoyenneté » : l’évolution des cartes de la France, la multiplicité des origines, des langues parlées, des accents de France…Puis de construire des lieux d’échanges et de débats sur les pratiques sociologiques, les croyances diverses ou similaires afin de définir la République comme un projet commun. Un axe essentiel de ces temps d’échanges concernera également des textes fondateurs soit la Convention internationale des Droits des Enfants et par là le droit à l’éducation. Pour les EFIV, il s’agit de construire de nouvelles compétences dans l’expression de ses idées, de son ressenti, de son rapport à l’autre. Pour tous les élèves, le projet retient ici la priorité donnée à l’apprentissage de l’oral dans les programmes et la construction de nouvelles compétences pour participer à des échanges, exprimer son point de vue.
Pour le secteur de collège Paul Langevin à Fourchambault, l’axe retenu est celui du parcours santé dans le volet prévention. Une action en partenariat avec une diététicienne santé publique sensibilisera les élèves aux liens entre l’alimentation, la santé et la citoyenneté Ce volet est également pensé en lien avec la production d’énergie : manger c’est aussi pouvoir utiliser des calories pour produire de l’énergie. Le vélo générateur d’énergie sera mis à disposition par l’agence locale de l’énergie de la Nièvre. Les élèves feront donc l’expérience de l’effort à fournir en fonction des calories contenus dans le menu réalisé. Enfin, tous les élèves concernés se rencontreront autour d’un moment d’exposition et de partages de leurs découvertes et de leurs nouvelles connaissances. Une occasion propice à utiliser le langage oral pour présenter de façon claire et ordonnée les informations découvertes et d’interagir autour des projets respectifs.

Modalité de mise en œuvre
Favoriser la scolarisation des EFIV :
• Construire et sécuriser les parcours des EFIV en proposant des actions pour tous les élèves engagés dans les projets pour un collège plus inclusif.
• Contribuer à une fréquentation scolaire plus régulière tout au long de la scolarité primaire - Prévenir le décrochage scolaire
• Permettre aux enfants semi sédentaires d’accéder au socle éducatif sur lequel s’érigent les apprentissages fondamentaux

Moyens mobilisés
• Eléna Siré (CASNAV)
• Valérie Augendre, professeur d’histoire-géographie
• Luce Kerlaux, enseignante référent EFIV
• Christophe Jeremko, enseignant en ULIS
• 1 professeur de science - 1 professeur d’EPS

Partenariat et contenu du partenariat
• L’agence locale de l’énergie de la Nièvre (Chargé de mission Bertrand Michel)
•Une diététicienne-Santé publique (Hélène Rousseau)
•L’agglomération de Nevers (la chargée de mission de la MOUS)

Modalités du suivi et de l’évaluation de l’action
• Evaluation auprès des enseignants : sous forme de questionnaire pour des temps de formation ou d’accompagnement. ; Evaluation formative au cours des séquences à l’aide de retours réflexifs sur l’efficacité des actions menées et pour prévoir la continuité.
• Auprès des élèves : les critères retenus sont ceux de l’implication et de la participation au cours des séances ; une progression au niveau de la fréquentation ; sous forme verbale (beaucoup d’élèves sont non-lecteurs)
• Auprès des familles : évolution de la vision du collège et du rôle de l’école de manière générale.

Effets constatés
- Sur les acquis des élèves : .
- Sur les pratiques des enseignants : .
- Sur le leadership et les relations professionnelles : .
- Sur l’école / l’établissement : .
- Plus généralement, sur l’environnement : .

Extrait du site Expérithèque : Vers l’inclusion des enfants du voyage au collège : quels leviers pour sécuriser le parcours de ces élèves au sein d’un établissement du 2nd degré ?

Répondre à cet article