> FONCTIONS (Acteurs et partenaires) > Pilotes : Principal, IEN, Directeur d’école > A Mayotte, selon des syndicats, les directeurs d’écoles entrant en REP+ sont (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

A Mayotte, selon des syndicats, les directeurs d’écoles entrant en REP+ sont contraints de passer un entretien et de participer au "mouvement"

6 mai 2015 Version imprimable de cet article Version imprimable

Le passage de certaines écoles primaires mahoraises en zones d’éducation prioritaires (REP+) s’accompagne, selon les syndicats mahorais, de mesures jugées brutales et visant les directeurs de ces écoles. Ceux-ci seront en effet obligés de passer un entretien et de participer aux mutations faute de quoi une mutation d’office ou un retrait d’emploi pourrait leur être signifié sans qu’aucun reproche personnel ne leur soit adressé.

Ils peuvent redemander leur poste actuel mais sans garantie de l’obtenir. Les 60 directeurs de ces écoles, futures REP+, sont donc très fermement incités à formuler également d’autres vœux, y compris sur des postes d’enseignants, ce qui mettrait fin à leur fonction de direction s’ils y sont affectés. Les directeurs visés ont été informés de cette mesure via une lettre circulaire du vice-rectorat.

Extrait de mayottehebdo.com du : Les directeurs d’école pointés du doigt

 

Voir dans la colonne de gauche les mots-clés liés à cet article

Répondre à cet article