> PÉDAGOGIE(S), DISCIPLINES, ACTIONS LOCALES > ACTIONS PEDAGOGIQUES LOCALES (par niveau et discipline) > Actions locales au LYCEE > Lycée (Lettres et Langues) > B* Le bilan du projet "Patrimoine Pisan" du lycée Labellisé Ambition réussite (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

B* Le bilan du projet "Patrimoine Pisan" du lycée Labellisé Ambition réussite Fred Scamaroni de Bastia

21 août 2014 Version imprimable de cet article Version imprimable

Bilan de l’action innovante "Patrimoine Pisan" du lycée Labellisé Ambition réussite Fred Scamaroni de Bastia

Contact
Nom : M-Françoise Ciccoli Cardillo Fonction : Enseignante italien
Etablissement : Lycée Labellisé Ambition Réussite Fred Scamaroni - Rue de la 4ème DMM - Bastia
Tél : 06 10 14 05 62 Mél : mfrancoise.ciccoli-cardillo@ac-corse.fr

Résumé
Le projet « Patrimoine Pisan – Itinéraires croisés » mis en œuvre pour la classe de Mise à Niveau (MAN) Hôtellerie-Restauration a permis d’aborder sous différents aspects la problématique du patrimoine et de son rôle toujours plus grand dans le tourisme. Différentes étapes de mise en oeuvre du projet se sont succédées au fil des mois, pour aboutir à la finalisation du projet, dans une tâche ciblée par rapport au programme et au référentiel, ce qui a permis de donner une cohérence et une unité à toutes les recherches et découvertes.

Constat à l’origine de l’action :
La classe de M.A.N. regroupe des bacheliers venant de tous horizons et de toutes formations. Il y a aussi bien des corses que des continentaux, tous désireux d’intégrer la filière BTS, soit en gestion, soit en art culinaire.
Les disparités sont très marquées : baccalauréats obtenus dans des séries différentes, début d’études universitaires pour certains étudiants, ou même pour d’autres, expérience professionnelle.
Chaque année, il s’avère nécessaire de donner une unité à ce groupe disparate, et un projet innovant nous a semblé un moyen efficace et original pour y parvenir.

Objectifs poursuivis :
- Notion de travail en équipe, à la base de tout enseignement en H-R. : tous les travaux et recherches ont été faits par groupes, afin de faire prendre conscience des effets néfastes de l’absentéisme et du décrochage scolaire.
- Exploiter une simple sortie scolaire sous un aspect plus ludique.
- S’ouvrir à une culture non seulement locale, mais méditerranéenne.
- Mener une réflexion sur soi, savoir s’exprimer et communiquer, et ainsi progresser dans le rapport à l’autre.
- Donner sa cohésion au groupe.
- Prendre plaisir à aborder un programme de LV sous un aspect différent du cours conventionnel.

Nombre d’élèves et niveau concerné
10 élèves de Mise à Niveau (MAN) Hôtellerie-Restauration.

Description
Plusieurs itinéraires – ou pistes de travail - ont été tracés, l’un après l’autre, pour mieux aborder sous un aspect chaque fois différent (linguistique, historique, patrimonial, culinaire, personnel) la problématique du patrimoine pisan :
- Itinéraire historique : La domination pisane en Corse.
- La vie quotidienne des bâtisseurs de monuments, et les échanges commerciaux Corse/ Toscane.
- Les héritages culinaires.
- L’itinéraire personnel de chacun.

Modalités de mise en œuvre
Pour chaque action ou sortie, un travail pédagogique préparatoire s’est avéré nécessaire :
- Jeu de piste ludique pour la découverte des sculptures symboliques (Canonica, San Parteo et Murato).
- Recherches classiques sur internet, pour le volet historique.
- Elaboration par les étudiants de questionnaires pour la visite aux archives.
- Mise au point d’un « conducteur » pour la présentation du projet à la radio.
- Recherche, mise au point et réalisation expérimentale de recettes de cuisine originales, directement inspirées de l’héritage pisan.

Moyens mobilisés
Sortie scolaire au tout début du projet, qui a servi de « journée d’intégration » pour le groupe-classe.
Utilisation du matériel itinérant de RLM (Radio Lycée Montesoro), pour les reportages radio en cuisine pédagogique.
Mise à disposition d’une cuisine pédagogique pour la réalisation de recettes, par la section Hôtellerie du Lycée Scamaroni.
Achat des denrées nécessaires sur les crédits disciplinaires HR.

Partenariat et contenu du partenariat
L’équipe de RLM s’est mobilisée pour assurer aussi bien les reportages (en studio, et hors studio), que les interviews des différents acteurs du projet.
Des émissions en direct ont été réalisées, ainsi que des reportages enregistrés, et diffusés sur les ondes et sur internet.

Liens éventuels avec la recherche
Pour la visite de l’église St Michel de Murato, Monsieur Pascal MAGNAN, mandaté par la FAGEC, a offert aux étudiants une visite guidée à la fois ludique, érudite et captivante.
Monsieur Raphael CERVONI, historien et écrivain, leur a fait découvrir les Archives de la ville, et a commenté avec talent et humour l’exposition itinérante Corse-Toscane.
Enfin, Monsieur Gérard ATTARDO, professeur d’ingénierie culinaire, a aidé les étudiants à créer et élaborer leurs propres recettes.

Evaluation
Modalités du suivi et de l’évaluation de l’action (auto-évaluation, évaluation interne, externe)
Notation classique et individuelle pour les recherches préliminaires.
Puis, notation par groupe, en auto-évaluation, à chaque étape du projet, avec un barème incluant les paramètres requis à l’examen oral du BTS-HR : correction de la langue, réemploi de vocabulaire technique, logique, argumentation, prise de parole en continu, élocution, tenue.
La concertation entre les groupes lors des séances d’évaluation, a permis de renforcer l’esprit d’équipe.

Trois ressources ou points d’appui qui vous ont permis de progresser
- La rencontre avec des intervenants extérieurs passionnés, qui ont su transmettre aux étudiants l’envie d’approfondir leurs connaissances.
- La mise au point actuelle de recettes pisanes du Moyen-Age, qui a illustré de façon concrète les cours théoriques d’histoire de l’art culinaire.
- L’utilisation de la radio, qui a surpris dans un premier temps, et même dérouté les étudiants, puis s’est révélée un point d’appui indispensable et un précieux outil de communication. Chacun a joué le jeu et a su surmonter timidité, appréhension et/ou refus, pour se soumettre de bonne grâce à l’exercice inhabituel de l’interview et du reportage.

Trois difficultés éventuelles rencontrées
- L’intervention de la radio RCFM, initialement prévue n’a pu se faire : à la période prévue, et il a fallu modifier le projet initial. Le recours à la seule RLM s’est finalement révélé positif.
- Le remplacement d’un enseignant du projet. Monsieur Gérard ATTARDO, bien que n’étant pas enseignant de la classe, s’est offert de remplacer un collègue. Il a su instantanément s’intégrer au projet, et s’est chargé de la réalisation de la tâche finale.
- La difficulté de faire faire au lycée des recherches via internet.

Effets constatés
-sur les acquis des élèves
L’adhésion au projet n’a pas été immédiate. Peu à peu, le groupe-classe s’est soudé, et la notion de travail en équipe s’est rapidement concrétisée. En se confrontant aux autres, les étudiants les plus jeunes, ou les plus timides, ont acquis assurance, aisance et maturité. Les relations avec les enseignants ont été moins formelles et plus confiantes.
-sur les pratiques des enseignants
La liberté pédagogique que permet un projet innovant a permis à chacun des enseignants participants d’inclure dans son enseignement en toute liberté, et de façon moins scolaire, l’aspect du projet qui concernait sa matière. Les acquis et connaissances ont pu être harmonisés au fur et à mesure de l’avancement du projet, malgré la difficulté de trouver le temps pour un travail collectif.
-sur le leadership et les relations professionnelles
Les relations professionnelles se sont trouvées renforcées, même si il est difficile – voire impossible - de trouver des créneaux suffisants pour que tous les acteurs du projet se réunissent en même temps. Il a fallu se contenter de réunions partielles, puis s’efforcer de maintenir un lien entre les différents intervenants. Les actions ont été cependant coordonnées, même si nous avons dû souvent modifier le planning initial.
-sur l’école / l’établissement
Interaction positive entre la classe de MAN et les élèves responsables de la radio du lycée RLM. Ces derniers se sont énormément investis dans ce projet qui ne les concernait pas – ou peu – au départ, et ont réussi, par leur implication, à mener à bien tous les objectifs que nous nous étions fixés.

Plus-value de l’action
Une réussite à communiquer à l’extérieur, ce serait :
Certains étudiants, indécis sur le choix de la filière Hôtellerie-Restauration ont été motivés par le projet et confortés dans leur choix.
D’autre part, la radio RLM, dont beaucoup d’élèves méconnaissaient l’existence s’est trouvée mise en valeur par le projet.
Les élèves responsables de la radio ont même proposé de faire une petite présentation de la réalisation d’une recette de cuisine sur YouTube. Ils ont émis le souhait d’être invités à participer à d’autres projets pédagogiques.

Web radio : www.rlmbastia.org

Bilan

Extrait du site de l’académie de Corse : Bilan Action innovante 2013-2014 « Patrimoine Pisan »

 

Fiche Expérithèque

Répondre à cet article