> EDUCATION PRIORITAIRE > EDUC. PRIOR. (Dossiers et Guides > Le Café pédagogique met le paquet sur l’éducation prioritaire avec une (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Le Café pédagogique met le paquet sur l’éducation prioritaire avec une sélection d’une quinzaine d’articles (dont 9 parus la semaine du 16 au 20 déc. 2013)

26 décembre 2013 Version imprimable de cet article Version imprimable

Durant la semaine du 16 au 20 décembre 2013, l’éducation prioritaire a été à la Une du Café pédagogique, qui a lancé un débat très ouvert sur la réforme de ce dispositif, avec pas moins de 9 articles et interviews.
Nous les avons classés par ordre chronologique.

Prioritaire : Eric Charbonnier (OCDE) : Le système éducatif français ne doit pas accepter la fatalité !
Expert auprès de la direction de l’éducation de l’OCDE, Eric Charbonnier suit depuis des années le système éducatif français et ses résultats dans PISA. Si la situation éducative de la France est difficile, pour lui le pays ne soit pas se résigner. Il doit suivre l’exemple d’autres pays de l’OCDE qui ont su améliorer rapidement leurs résultats.
Lisez l’article du 20.12.13 ...

Education prioritaire : Pierre Merle : Il faut supprimer le label Education prioritaire
Professeur de sociologie à l’Espe de Bretagne, Pierre Merle a notamment travaillé sur les discriminations sociales dans les collèges. Pour lui la labellisation "éducation prioritaire" a surtout des effets négatifs. Il propose de diminuer le nombre d’élèves par classe dans les établissements prioritaires, de stabiliser les équipes avec des primes, de privilégier la mixité résidentielle. Il avance une idée peu entendue jusque là : oil faut aussi jouer sur l’offre éducative en surdotant en options les collèges prioritaires plutôt que ceux de centre ville.
Lisez l’article du 19.12.13 ...

Prioritaire : Les élèves des ZUS et l’Ecole : Je t’aime, moi non plus
Les élèves des zones urbaines sensibles (ZUS) aiment bien l’école. Selon une enquête publiée dans l’édition 2013 de l’Observatoire national des ZUS, leur envie d’aller à l’école est normale. Par contre le taux de réussite scolaire est nettement inférieur à la moyenne nationale.
Lisez l’article du 19.12.13 ...

Stains : zone de créativité prioritaire ?
Des élèves de 3ème du collège Joliot-Curie de Stains en Seine-Denis ont participé pendant un an à un atelier webdocumentaire. La production finale, « Stainsbeaupays », est désormais en ligne. Le projet est original par sa forme : une roue par laquelle on navigue de façon aléatoire à travers des sujets variés (reportages, fictions, parodies, portraits, abécédaires …). Le parti pris est celui de la brièveté et de la modernité : « La forme courte, c’est ce qu’ils connaissent le mieux, expliquent les réalisateurs, ils sont habitués à partager des vidéos sur leurs mobiles.
Lisez l’article du 19.12.13 ...

Education prioritaire : Les propositions de Philippe Meirieu
"N’en doutons pas : notre modèle de service public n’est pas immuable et intangible : il peut être mis à mal, voire mis à mort". Alors, pour Philippe Meirieu, il faut réagir aux résultats de PISA et relancer l’éducation prioritaire. Excellent connaisseur du système éducatif, esprit libre, P. Meirieu fait des propositions : prime progressive pour stabiliser les équipes, universités d’été pour répondre au besoin de formation continue, ateliers d’écriture, dispositif plus de maitres que de classe étendu en collège, appel aux volontaires et équipes enseignantes réduites pour encadrer totalement un nombre limité de classes. Des propositions capables de changer les choses sur le terrain et qui peuvent être impulsées sans grever le budget.
Lisez l’article du 18.12.13 ...

Animer un Réseau de Réussite Scolaire
Alors qu’un certain consensus semble se faire pour renforcer les référents et coordinateurs de réseaux d’éducation prioritaire, quel est le rôle d’une coordinatrice de réseau ? Haud Lancien- Guignolet, coordinatrice du RRS Budé, dans le 19ème arrondissement parisien, éclaire pour nous cette fonction.
Lisez l’article du 18.12.13

Marc Douaire (OZP) : Quatre exigences pour le prioritaire
Véritable thinktank de l’éducation prioritaire, l’Observatoire des zones prioritaires (OZP) s’est imposé comme un endroit où se réfléchit la lutte contre les inégalités scolaires. Son président, Marc Douaire, travaille avec le ministère sur la nouvelle politique que va lancer V. Peillon en janvier. Voilà deux bonnes raisons pour l’interroger sur le devenir d’une politique vivement chahutée par les gouvernements précédents.
Lisez l’article du 17.12.13 ...

Dans le 93, on attend une vraie réforme de l’enseignement prioritaire
Où trouver réflexion plus aboutie qu’en Seine Saint-Denis. C’est le département métropolitain où l’enseignement prioritaire est le plus important avec la moitié des élèves en ZEP, soit plus du double de la moyenne nationale. Certaines communes sont entièrement en ZEP. Encore, de nombreux établissements ne font-ils toujours pas officiellement partie de l’enseignement prioritaire malgré leurs caractéristiques. Le conseil général ne mégotte pas son soutien aux collèges. En 2014, 8 millions seront destinés aux actions éducatives, 20 millions au dépenses de fonctionnement et 140 millions pour les investissements. Vice-président du Conseil général de la Seine Saint-Denis en charge de l’éducation, Mathieu Hanotin donne le point de vue de l’élu de terrain sur ce que devrait être la réforme des ZEP.
Lisez l’article du 17.12.13 ...

Jacques Bernardin : Quel rapport à l’école des élèves de milieux populaires ?
Quelques jours seulement après la publication du rapport PISA, l’opinion publique française est braquée sur les classes préparatoires. Elle semble avoir déjà oublié le principal enseignement de PISA : la forte montée des inégalités sociales de réussite scolaire. Cela augure mal de la mise en place de la nouvelle politique prioritaire que le gouvernement devrait annoncer en janvier.
Lisez l’article du 16.12.13...

 

Le 22 décembre 2013, le Café pédagogique a complété cette sélection cette sélection en ajoutant 7 articles, parus pour la plupart après mai 2013.

La FSU et l’enseignement prioritaire : La mobilisation n’est pas la guerre
A la veille de la publication des propositions ministérielles sur le métier enseignant, la FSU a choisi, le 11 décembre, de parler éducation prioritaire et formation des enseignants. Deux thèmes qui sont bien au programme des réformes à venir. Mais qui obligent apparemment à se décentrer des préoccupations du moment. Dit plus trivialement, on marche à coté de ses chaussures. Mais assez vite on revient aux préoccupations du moment : parler éducation prioritaire c’est bien poser la question de l’avenir du métier et de l’Ecole...
L’article du 12.12.13

Assises de l’Éducation prioritaire à Créteil : Changer l’indicateur
« Il n’y a pas de milieux défavorisés par nature ! » Les mots d’Henriette Zoughebi, vice présidente du Conseil régional en charge des lycées, ont clos les assises académiques de l’Éducation prioritaire qui se sont tenues à Créteil, mercredi 20 novembre. Avec 33 % d’élèves scolarisés en éducation prioritaire, l’académie de Créteil est la plus concernée par la réforme des ZEP. En présence de Florence Robine, rectrice, deux tables rondes concises mais denses, ont commenté et précisé la synthèse des contributions locales. Les acteurs de terrain ont largement participé à la consultation. Réinvestissement du collectif, formation et accompagnement des enseignants, prise en compte des temps de concertation, sont les points saillants de ce bilan. Un résultat représentatif, souligne Florence Robine, de la vitalité de dispositifs en permanente évolution.
Sommaire. L’article du 21.11.13

Concertation sur l’éducation prioritaire : "Tout ça pour ça ?"
Voulue par le ministre, les réunions de concertation sur l’éducation prioritaire ont commencé. Elles doivent aider à la réforme de ce dispositif, un des principaux chantiers de l’année. Lundi 30 Septembre, près de 250 enseignants du Réseau de Réussite Scolaire (R.R.S) de Vénissieux (69) se sont réunis. Il s’agissait de récolter l’avis des différents partenaires du réseau afin de préparer les Assises qui auront lieu en Novembre. Un avis sur quoi ? Et pour quoi faire ? Les enseignants présents n’ont pas mâché leurs mots : qu’on leur rende déjà ce qu’on leur a enlevé dans les zones dites difficiles, qu’on leur donne vraiment les moyens de travailler en concertation et qu’on reconnaisse enfin la spécificité de leur travail...
Sommaire. L’article du 07.10.13

Concentrer les moyens sur l’accompagnement pédagogique
Le "rapport de diagnostic" sur l’éducation prioritaire produit, anonymement, par l’Education nationale et le Secrétariat général pour la modernisation de l’action publique, invite le ministère à investir dans l’accompagnement pédagogique des enseignants plutôt que réduire le nombre d’élèves par classe ou augmenter la rémunération des enseignants. Alors que l’éducation prioritaire devient un des trois grands dossiers de l’année pour le ministère (avec les programmes et le collège), les orientations de ce rapport devraient peser d’autant plus lourdement sur les décisions ministérielles que les rapporteurs affirment avoir identifié les bons leviers.
L’article du 26.08.13

Quel avenir pour l’éducation prioritaire ?
Un an après l’arrivée rue de Grenelle de Vincent Peillon, la nouvelle éducation prioritaire commence à prendre forme. Samedi 1er juin, l’Observatoire des zones prioritaires (OZP) et le Centre Alain Savary de l’IFé organisaient un colloque sur "les acteurs de l’éducation prioritaire". Centré sur les nouvelles professionnalités apparues dans l’éducation prioritaire, le colloque a donné la parole à Marc Bablet, chargé par le gouvernement du dossier de l’éducation prioritaire et à l’inspectrice générale Anne Armand. Une nouvelle cartographie de l’éducation prioritaire se dessine. Mais aucune décision n’entrera en application avant la rentrée 2014 ou 2015.
Sommaire. L’article du 21.06.13

Préfet des études : « Il faut bien se lancer, puisqu’il n’y a rien »
Julien Destefanis, 32 ans, professeur de français, a choisi d’adjoindre la fonction de préfet des études à celle de professeur référent qu’il exerce depuis plusieurs années. Chargé du suivi de l’ensemble des élèves de Quatrième, au Collège Jules Romains à Nice, il voit cette évolution comme une plus grande ouverture d’action. Mais l’indétermination de la fonction et de sa durée pourraient devenir, pour lui, une source d’inquiétude et d’usure professionnelle.
L’entretien du 03.06.13

Quelle nouvelle géographie pour l’éducation prioritaire ?
L’OZP recevait mercredi 12 décembre 2012 Claude Dilain, maire de Clichy-sous-Bois, sénateur et animateur d’un groupe de travail sur la réforme de la géographie prioritaire. Il a annoncé que la nouvelle carte des territoires serait applicable en 2014 et qu’une période de transition serait ouverte pour les établissements scolaires qui ne seraient plus reconnus dans le nouveau zonage. Dans un courrier adressé à Vincent Peillon le 12 décembre, l’Observatoire des zones prioritaires (OZP) demande une carte resserrée et des postes supplémentaires profilés pour ces territoires. L’OZP demande l’introduction d’un nouvel article dans la loi d’orientation.
L’article du 13.12.13

 

Extrait de cafepedagogique.net du 22 décembre 2013 : Réforme de l’éducation prioritaire

Répondre à cet article