> 6 - Pédagogie en ZEP > Actions A L’ECOLE ELEM. > Education artistique (Ecole) > B* Le RRS Marcel-Pagnol de Saint-Ouen-l’Aumône (Val-d’Oise) primé aux journées (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

B* Le RRS Marcel-Pagnol de Saint-Ouen-l’Aumône (Val-d’Oise) primé aux journées nationales de l’innovation pour un projet axé sur le lien école-famille et l’autonomie des élèves (de la maternelle au collège) à travers la danse moderne

3 avril 2012 Version imprimable de cet article Version imprimable

Le prix du public a été attribué au Réseau de Réussite Scolaire Marcel-Pagnol de Saint-Ouen-l’Aumône (95) pour son projet « Raconte en corps : le boléro de Ravel ». [...]

Dans le cadre du R.R.S. Marcel-Pagnol de Saint-Ouen-l’Aumône, l’action concerne les élèves de grande section, de C.P., C.M.1., cinquième et troisième ainsi que des parents et des professeurs.
Dans l’objectif du « mieux vivre ensemble », ce projet s’articule autour de la danse contemporaine et permet ainsi d’aborder par une pédagogie du détour certains piliers du socle commun (la maîtrise de la langue française, la culture humaniste, les compétences sociales et civiques, l’autonomie et l’initiative).
Il facilite les échanges de pratiques entre les enseignants, ainsi que la mise en place de la liaison inter-degrés ayant pour but la continuité des apprentissages.

Projet d’Ecole de l’école du Val de Liesse
Ce projet s’inscrit dans les deux axes du Projet d’Ecole :
1. Etablir le lien école/famille

  • Etablir un climat convivial et serein entre les parents et l’école
  • Aider les parents à prendre conscience des enjeux d’apprentissages de
  • chaque projet de classe

    2. Devenir élève
  • Permettre à l’enfant de se situer dans son propre cheminement d’élève
  • Rendre les élèves capables de s’auto-évaluer

Projet d’établissement du collège
Le collège met tout en oeuvre sur les plans éducatif et pédagogique,
afin d’améliorer les performances scolaires et le « mieux vivre
ensemble » au sein de l’établissement. Cela passe aussi par une
meilleure information, des échanges plus efficaces et pertinents avec
toutes les personnes concernées par la réussite des enfants et des
adolescents.

Contrat d’Objectifs Scolaires du RRS
Ce projet s’inscrit dans les axes suivants :
Axe 1 : construire une culture scolaire

  • Développer les pratiques artistiques et culturelles
    Axe 2 : Favoriser la continuité des apprentissages en renforçant la
    liaison inter degrés
  • Développer le travail en équipe des enseignants
  • Mettre en oeuvre des projets inter-degrés à destination des élèves.

Bilan général 2010 - 2011

  • Tous les élèves ont dansé le jour de la représentation, la
    chorégraphie contemporaine et créée par les élèves a permis à
    chacun de se sentir à l’aise, d’intervenir en solo, ou d’apparaître
    furtivement sur scène.
  • Tous les élèves, certains plus vite que d’autres, sont entrés dans le
    projet. On a pu observer une évolution de leur sensibilité pour la
    danse et la musique au niveau de la création chorégraphique.
  • Grâce à la critique active et positive, les élèves ont changé leur
    regard les uns sur les autres, ils ont accepté de danser ensemble,
    d’accepter le contact garçons et filles et de se porter.
  • Les représentations des élèves sur la danse, souvent assez
    générales en début de projet, se sont montrées personnelles en
    fin de projet. [...]

Bilan au niveau des enseignants

  • Liaison inter degrés
  • Acquisition de compétences dans le domaine de la création
  • artistique en danse contemporaine
  • Echanges de pratiques
  • Vision polyvalente des élèves
  • Prendre conscience des savoirs acquis au-delà de la danse

Bilan au niveau des élèves

  • En fin de projet, nous avons donné un questionnaire aux élèves pour
    recueillir leur bilan personnel. Ces questionnaires ont été très riches
    et ont montré le sérieux que les élèves mettaient dans le projet.
  • Un bilan oral a été fait en petit groupe au collège et en classe en
    primaire.
  • Paroles d’élèves

Prise de conscience et possibilité de transfert
Lors de cette dernière séance, les adultes porteurs du projet on
essayé de leur faire prendre conscience du lien entre ce que les
élèves disaient avoir appris et les autres apprentissages ou l’attitude
en classe.

  • Travailler à plusieurs une partie de chorégraphie peut les aider à
    voir les avantages du travail en groupe, que ce soit en classe, pour
    préparer un exposé ou faire les devoirs.
  • Apprendre à se taire, à s’écouter est une attitude nécessaire pour
    suivre correctement en classe.
  • Trouver son énergie pour gérer son stress pour passer sur scène,
    peut les aider dans d’autres situations de classe ou autre dans la
    vie. Aider à être moins timide.
  • Oser entreprendre quelque chose de difficile et le mener à bout
    ensemble ne fait que renforcer la confiance en soi et dans le
    groupe.
  • Créer avec des consignes précises et montrer sa création aux
    autres oblige à respecter les consignes et à inventer.
  • Se respecter, critiquer activement, chercher ce qui est bien est
    une source de réussite qui aura des conséquences sur la confiance
    en soi, la tolérance.
  • Travailler ensemble filles et garçons peut renforcer le respect en
    classe et en dehors.
  • Apprendre à gérer ses émotions permet de se concentrer
    davantage sur ce qu’on nous demande ou sur un travail, sans être
    perturbé par sa situation personnelle. De plus, cela atténue les
    conflits entre camarades.

[...]
Les objectifs en lien avec le socle commun
Ce projet s’inscrit dans plusieurs piliers du socle commun :

  • Pilier 1 : La maîtrise de la langue française
  • Pilier 5 : La culture humaniste
  • Pilier 6 : Les compétences sociales et civiques
  • Pilier 7 : L’autonomie et l’initiative

La socialisation et le comportement citoyen

  • Développer la communication et l’écoute des autres (pilier 6)
  • Accepter le regard et les idées des autres (pilier 6)
  • Développer le travail collectif, le respect des autres et la mise en
    - commun des idées. (pilier 6)
  • Etre capable de jugement et d’esprit critique envers soi-même et
  • les autres (piliers 6 et 7)

Le langage corporel

  • Développer son répertoire corporel (pilier 5)
  • Donner du sens aux mouvements, exprimer, défendre ses idées
    (pilier 7)
  • Utiliser les repères sonores de la musique (pilier 5)
  • Affiner sa gestuelle (pilier 5)
  • Passer d’une lecture à une création corporelle (pilier 5)
  • Développer l’imaginaire (pilier 7)

L’ouverture à la culture artistique

  • Développer par une pratique raisonnée, comme acteurs et comme
    spectateurs les valeurs humanistes (pilier 5)
  • Donner envie d’avoir une vie culturelle personnelle, se construire
    sa propre culture (pilier 5)
  • Acquérir une approche sensible de la réalité (pilier 5)
  • Connaître un vocabulaire technique propre à l’oeuvre, à la danse
    et au monde du spectacle (pilier 1)

Les attitudes personnelles liées à l’autonomie et l’initiative

  • Prendre conscience des processus d’apprentissage (pilier 7)
  • Acquérir de l’autonomie en s’appuyant sur des méthodes de
    travail (travailler à plusieurs, travailler en silence, s’entraider…)
    pilier 6
  • Savoir s’auto-évaluer (pilier 7)
  • Prendre des risques (pilier 7)
  • Développer sa créativité (pilier 7)
  • Se montrer motivé et déterminé dans la réalisation d’un projet
    (pilier 7)
  • Savoir reconnaître et nommer ses émotions (pilier 6)
  • S’exprimer à l’oral (prendre la parole en public, prendre en
    compte les propos d’autrui, faire valoir son propre point de vue,
  • reformuler des propos prononcés par un tiers, adapter sa prise de
    parole. (pilier 1)

[...]
Modalités de la mise en oeuvre

Ce projet a une approche pluridisciplinaire dans la mesure où il va
faire intervenir des savoirs dans les domaines :

  • De la maîtrise de la langue par l’étude du vocabulaire lié à
    l’oeuvre et au contexte du monde de la danse et du spectacle et à
    l’expression des ressentis personnels
  • de la musique par l’écoute et l’analyse de l’oeuvre
  • à l’EPS pour les activités corporelles créatives
  • à la technologie, en 6ème, pour l’étude de la notion de
    mouvement

Ce projet a aussi pour objectifs de travailler et d’analyser les
attitudes transversales des élèves au regard des piliers 6 et 7 du
socle commun.

Des extraits de la chorégraphie des Trois Boléros d’Odile Duboc ont
été présentés aux élèves, particulièrement dans le but de montrer
des bases chorégraphiques : modes de déplacement, solos, arrêts,
mouvements synchronisés ou décalés, portés, formation dans
l’espace…

Présentation d’un recueil d’oeuvres picturales autour du thème de la
« photo de famille ». Cela est en lien avec le volet
intergénérationnel du projet. A partir de ces oeuvres, les élèves ont
observé les différentes orientations dans l’espace, les placements
des personnages, les regards, les effets que cela produits… Ces
observations seront reprises au moment de la création
chorégraphique lorsque les binômes de classe, par petit groupe
créeront leur propre « photo de famille ».

Durant les ateliers animés par l’intervenant et relayés entre les
séances par les enseignantes (films), les élèves vont être amenés à
traduire leurs perceptions de l’oeuvre originale en langage corporel,
qui sera alimenté par des intentions gestuelles proposées par le
chorégraphe.
Le travail chorégraphique est généralement lancé à partir de verbes
d’action (dessiner, soulever, se déplacer pour les 6ème). (film)
Les CM1 ont créé des phrases chorégraphiques à partir de
mouvements quotidiens. (film)
Ce travail sera basé sur la critique active et positive des élèves
entre eux, et des élèves avec l’intervenant et l’enseignante. De
nombreux moments de regroupement pour relire ensemble les
créations gestuelles seront proposés et feront évoluer la partition
chorégraphique. (films)

Un spectacle de danse (d’une durée de 40 mn), jeune public, créé par
l’intervenant sera présenté aux élèves des quatre classes au mois de
mars, les parents volontaires ont été invités. (film)

Un cahier de bord va être mis en place avec chaque classe pour
suivre la démarche avec les élèves. Ce cahier commencera par un
recueil collectif de représentations avant le visionnage de l’oeuvre et
le démarrage du projet ; puis par les objectifs du projet définis avec
les élèves. Régulièrement, il sera fait un compte-rendu des activités
réalisées par domaine, et une réflexion avec les élèves sur les savoirs
mis en oeuvre. Ce cahier sera agrémenté de dessins ou de photos.
(cahiers GS/CP, CM1 et cahiers de CM2 2010 – 2011)
[...]

L’évaluation du projet

  • Les compétences en danse dans le domaine de l’EPS
  • Les compétences liées à la danse dans les domaines artistiques et
    culturels
  • Les compétences liées au « vivre ensemble », à l’autonomie et à
  • l’initiative (pilier 6 et 7 du Socle commun)

L’évaluation qualitative portera sur :

  • L’évolution des représentations sur la danse (danse
    contemporaine, rôles garçons/filles …)
  • L’intérêt porté aux temps de médiation (implication des élèves,
    place des élèves, de l’enseignant et de l’intervenant)
  • Richesse du langage chorégraphique, et évolution de ce langage
  • Façon dont les élèves prennent conscience des apprentissages liés
    au projet (dans la mesure du possible, avec l’aide de l’analyse du
    cahier de bord)

L’évaluation quantitative portera sur :

  • Evolution du nombre d’élèves investis dans le projet
  • Evolution du nombre d’élèves qui ont changé leurs représentations
    sur la danse (quand et dans quel sens). Des questionnaires seront
    proposés en début, milieu et fin de projet avec des questions
    similaires permettant de mesurer l’évolution de certains critères.
  • Nombre de garçons impliqués dans le projet et participant
    activement
  • Savoirs et capacités en danse à l’aide de la grille bâtie par les
    professeurs d’EPS pour les élèves du collège.
    [...]

L’intégralité du projet (18 pages)

Extrait du site de l’académie de Versailles du 30.03.2012 : Le R.R.S. Marcel-Pagnol de Saint-Ouen-l’Aumône primé aux journées de l’innovation

Répondre à cet article