> PÉDAGOGIE(S), DISCIPLINES, ACTIONS LOCALES > DISCIPLINES > Disciplines : INTERDEGRES > Séminaire OZP 2016. Atelier 1 : "Pratiques, expériences et innovations (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Séminaire OZP 2016. Atelier 1 : "Pratiques, expériences et innovations pédagogiques"

15 décembre 2016 Version imprimable de cet article Version imprimable

Séminaire OZP : Le cycle 3
Paris, 10 décembre 2016

Atelier 1 "Pratiques, expériences et innovations pédagogiques"
Animateur de l’atelier : François Régis-Guillaume

Note : L’atelier n° 1 a le même thème que l’atelier n°2

Que l’on soit dans un REP ordinaire ou dans un REP+, quels sont les freins, les avancées et quelles sont les pistes qui se dessinent pour la mise en œuvre du cycle 3 ? Regards croisés des participants qui, en fonction de l’histoire de leur réseau, n’ont pas la même appréciation des évolutions. Cependant, de manière unanime, chacun perçoit qu’il est en train de se passer quelque chose et qu’il ne faut pas renoncer même si tout reste fragile.

Ce que l’on peut en dire...
Au niveau des équipes
• Les conseils écoles/collège : des espaces de réflexion pédagogique
• Une culture commune qui commence à se développer
• La nécessité de prendre le temps de se connaître pour s’accorder sur des objectifs communs
• Des actions classiques conservées mais qui mobilisent de la maternelle au collège
• Des objets de travail commun : évaluation et auto évaluation, coopération

Les freins
• Une méconnaissance et une méfiance entre les degrés même si elles ont tendance à s’estomper
• Une réforme du collège qui a impacté le travail interdegrés
• Des cultures différentes
• Des approches pédagogiques très diverses

Les besoins et des pistes...
Au niveau des élèves
• Travailler sur la confiance et l’estime de soi
• Responsabiliser les élèves : développer le tutorat
• Prendre en compte la peur que représente le collège (peur de ne pas réussir, de se perdre, de perdre ses copains, peur des grands…) : proposer des espaces de débats, de discussion avec les élèves, avec les parents
• Proposer des projets communs sur lesquels les élèves travaillent toute l’année

Au niveau des équipes
• Identifier les besoins de son propre réseau à partir d’un diagnostic fin
• S’appuyer sur des enseignants ressources pour développer des projets
• Être accompagné par les conseillers pédagogiques ou par les IAIPR pour :
- construire un socle commun de valeurs qui rassemble les enseignants
- mutualiser les ressources entre les enseignants
- faire ensemble mais pour quoi faire ? Déterminer les objectifs communs
- élaborer un répertoire rassemblant les bonnes pratiques
• Nécessité d’un pilote qui fédère et impulse des projets
• S’appuyer sur les apports de la maternelle

Détaillons plus précisément 3 demandes pour faire vivre le cycle 3 :

a) Pour échanger entre enseignants, besoin d’un travail en continu, au long de l’année, sur un projet ou un thème. Des témoignages montrent que le programme d’IST s’y prête particulièrement.

b) Un répertoire des bonnes pratiques et des outils. Et pourtant le site de l’IFé est très riche. Oui, mais besoin d’un contact avec quelqu’un qui s’est déjà approprié les outils. Ce devrait être le rôle des pilotes d’organiser un cadre d’échanges entre les enseignants sur les outils et les pratiques. Des intervenants regrettent que peu le fassent.

c) Besoin d’un médiateur qui « domine le programme du cycle », qui fasse émerger ce qu’il y a de commun entre les disciplines et entre les deux degrés. Quelqu’un propose le terme de « référent cycle 3 ». Un coordonnateur dit que deux professeurs de collège jouent ce rôle dans son réseau.
Compte rendu rédigé par Brigitte D’Agostini

 

Consulter les autres comptes rendus du séminaire Cycle 3 en ligne

Répondre à cet article