> III- INEGALITES : Mixité sociale, Pauvreté, Ethnicité, Laïcité... > Mixité sociale, Carte scolaire > Mixité soc., Carte solaire (Rapports officiels) > Le Conseil d’évaluation de l’école traite de l’évaluation de la mixité (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Le Conseil d’évaluation de l’école traite de l’évaluation de la mixité sociale (ToutEduc)

5 juin

Mixité sociale, formation continue des enseignants : ce qu’en dit le CEE (Conseil d’évaluation de l’école)

La classe constitue "un échelon pertinent" pour mesurer la mixité sociale dans les écoles et établissements, estime l’un des groupes de travail mis en place par le CEE (Conseil d’évaluation de l’école) qui publie son rapport 2023. Ce GT consacré à l’ "équité scolaire" estime, au vu de la littérature sur le sujet, que les politiques de mixité scolaire ont des "effets limités sur les performances scolaires des élèves à court terme", mais des effets "bénéfiques sur leurs compétences socio-émotionnelles", principalement du fait des "interactions directes entre élèves, coopération et transmission de connaissances entre camarades d’une même classe, etc." D’où l’intérêt de ne pas se contenter de mesurer la mixité sociale au niveau de l’établissement.

Et pour mesurer les effets à long terme, il faudrait "doter les établissements d’indicateurs qui leur permettront de connaître et d’apprécier les parcours et le devenir de leurs anciens élèves". Au collège, par exemple, le Conseil a préconisé de "constituer des cohortes descendantes pour les élèves entrés en 4ème à la rentrée 2023 afin de caractériser le niveau scolaire des élèves à cette date en fonction de leur niveau quelques années auparavant".

En ce qui concerne les "plans mathématiques et français dans le premier degré", le groupe de travail a constaté que l’impact des constellations sur les pratiques professionnelles des enseignants et sur les résultats des élèves "ne faisait pas, à ce stade, l’objet d’une véritable évaluation, faute d’avoir été pensée en amont". La recherche internationale met d’ailleurs en évidence un impact positif de la "Lesson study" (dont les constellations sont inspirées) sur le développement professionnel des enseignants, mais "elle se montre moins consensuelle quant à l’impact du dispositif sur les résultats des élèves".

Par ailleurs, le CEE indique qu’au terme de l’année 2022-2023, près de la moitié des établissements du second degré avaient été évalués. "Le Conseil a constaté une évolution sensible des rapports d’auto-évaluation, qui passent progressivement d’une description des actions menées à une analyse de ces actions au regard des besoins des élèves." Après une année d’expérimentation, "l’évaluation des écoles a été généralisée en 2022-2023" et elle a porté sur "près de 6 400 écoles, soit 13 % du nombre total", ce qui "porte à près de 16 % le pourcentage d’écoles évaluées depuis 2021".

Le rapport ici

Extrait de touteduc.fr du 04.06.24

 

Le rapport d’activité 2023

Voir aussi :

Évaluation des écoles et des établissements : bilan

Dans sa dernière note d’information, le Conseil d’évaluation de l’École (CEE) fait le bilan de l’évaluation des établissements français, « à l’aune des pratiques internationales ». La campagne d’évaluation des écoles et des établissements pour l’année 2022-2023 représente une étape cruciale dans l’amélioration continue du système éducatif français soutient le CEE. En associant auto-évaluation et évaluation externe, cette démarche participative viserait à renforcer la qualité de l’enseignement et à instaurer une culture commune d’analyse et de réflexion. Ce bilan national met en lumière les succès obtenus, les défis rencontrés et les perspectives d’avenir pour l’éducation en France.

Extrait de cafepedagogique.net du 27.05.24

Répondre à cet article