> ACTEURS et PARTENAIRES > Pilotes : Principal, IEN, Directeur d’école, IA-IPR (identité et (...) > Directeurs d’école à Paris : impact négatif du confinement sur leur santé, (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Directeurs d’école à Paris : impact négatif du confinement sur leur santé, impact positif sur l’exercice de leur métier (ToutEduc, NousVousIls)

22 juin Version imprimable de cet article Version imprimable

Directeurs d’école à Paris : impact négatif du confinement sur leur santé, impact positif sur l’exercice de leur métier

Pour les directeurs des écoles publiques à Paris, les impacts de la crise du covid-19 sur leur santé ont été négatifs alors qu’ils ont été positifs au plan professionnel. C’est ce qui ressort dune étude menée à l’initiative de la CASDEN et avec le soutien de la Ville par Georges Fotinos et José Mario Horenstein qui ont recueilli 303 réponses (soit près de la moitié des directeurs d’école de la capitale) à leur questionnaire qui comptait 42 questions fermées.

"Au vu des premiers résultats d’impact psychologique", les deux auteurs estiment que "les interventions visant à promouvoir la santé mentale des directeurs d’écoles doivent être mis en œuvre rapidement". La moitié des répondants en effet "présentent des niveaux d’anxiété cliniquement significatifs", "similaires à ceux d’une étude avec le même questionnaire chez le personnel soignant engagé en première ligne dans la lutte contre la Covid-19 en Chine". Pour 22 % d’entre eux, le niveau d’anxiété est léger, il est modéré pour 28 %, sévère pour 50 %. Et, plus grave, "un quart de répondants (26 %) présentent des symptômes dépressifs cliniquement significatifs", un taux comparable à celui des personnels soignants engagés en première ligne en Italie.

En revanche, 37 % d’entre eux ont vu leurs relations avec leur inspecteur évoluer favorablement, 40 % avec les enseignants et 41 % les parents (contre 21, 22 et 26 % d’évolutions négatives). Mais les 2/3 d’entre eux considèrent que la qualité des relations avec les élèves est "sans changement".

Pensent-ils "avoir trouvé des réponses aux besoins des élèves et des enseignants dans la liberté de créer et d’innover ?". 12 % répondent "très souvent", 32 % "souvent", 45 % "parfois". Seuls 11 % répondent "jamais". 43% des directeurs déclarent que l’expérience collective acquise peut influencer leur gouvernance pédagogique (75% avec peut-être) et 1/3 qu’elle pourrait prendre la forme d’une "expérimentation" reconnue par l’institution.

Extrait de touteduc.fr du 19.06.20

 

Crise sanitaire : des impacts psychologiques significatifs sur les directeurs d’écoles

Selon une nouvelle enquête de Georges Fotinos, un quart des directeurs d’écoles parisiens présentent des symptômes dépressifs significatifs à cause de la crise sanitaire.

Quel a été l’impact de la crise sanitaire sur le moral des directeurs d’écoles parisiens ? C’est ce que cherche à évaluer une nouvelle enquête de Georges Fotinos et José-Mario Horenstein, dont les premiers résultats viennent d’être dévoilés

Extrait de vousnousils.fr du 19.06.20

Répondre à cet article