> 7 - PEDAGOGIE, FORMATION > ACTION LOCALE par niveau et discipline > Action locale AU COLLEGE > Collège (Education artistique et culturelle) > B* Ateliers interdegrés d’art plastique et vidéo animés par le collectif Quatre (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

B* Ateliers interdegrés d’art plastique et vidéo animés par le collectif Quatre Ailes aux collèges REP Henri Wallon et Molière d’Ivry-sur-Seine

6 septembre Version imprimable de cet article Version imprimable

Quatre ailes

Tout au long de l’année scolaire, le collectif Quatre Ailes a mené des ateliers aux collèges [REP] Henri Wallon, Molière et au lycée Fernand Léger d’Ivry-sur-Seine. Les élèves ont créé des films animés (dessin, voix, montages ...) : voici leur compte-rendu.

« Cité multiface » un projet du collège Henri Wallon et d’écoliers du secteur

Ce projet transversal s’inscrit dans une dynamique de territoire et a pour ambition de fédérer l’équipe éducative, de créer du lien entre les élèves, d’assurer une continuité pédagogique au sein du cycle 3 et de permettre des moments d’échange avec les familles.

Réalisation collective menée par les six de 6ème du collège Henri Wallon et deux classes de cours moyens de l’école [REP] Maurice Thorez, cette cité imaginaire répond aux trois axes du parcours artistique et culturel : fréquenter, pratiquer et s’approprier, en proposant une immersion dans le travail de création en lien avec le collectif Quatre Ailes en résidence au théâtre Antoine Vitez d’Ivry-sur-Seine.

Chaque classe de 6ème a défini un quartier, à partir d’une réflexion conduite en cours de français et de géographie. Les caractéristiques de chaque quartier ont été données aux CM1 et CM2 afin qu’ils réalisent les musées et gares. En cours d’arts plastiques, les bâtiments et personnages ont été réalisés d’après la technique du photocollage. Sons et lumières apportent à cette cité sa vitalité.

La maquette a pris forme au CDI grâce au concours de Noémie Lazzarini, professeure documentaliste, qui a coordonné toutes les étapes de ce riche projet*.

La classe de l’UPE2A-NSA du collège Molière a mené un travail artistique interdisciplinaire en collaboration sur le thème du monstre hybride.

D’une part, les élèves ont découvert le théâtre à travers la création du collectif Après le tremblement de terre. Un comédien et le metteur en scène sont venus présenter à la classe la pièce, les choix de mise en scène et l’adaptation faite à partir de deux nouvelles d’Haruki Murakami. Les élèves sont ensuite allés présenter la pièce aux élèves des autres classes de l’établissement, avant que tous n’assistent à la représentation au théâtre Antoine Vitez d’Ivry-sur-Seine. De plus, les collégiens ont bénéficié d’une masterclass de 3 heures avec l’un des artistes du collectif pour travailler sur la voix et le corps afin de se transformer eux-mêmes en êtres monstrueux.

D’autre part, la classe a créé une petite galerie de monstres en vidéo. En arts plastiques, avec M. Goletto, les élèves ont longuement travaillé sur la notion d’hybridation : mélange homme-animal-objet mais aussi hybridation des techniques. En parallèle, en français, avec Mme Hurtevent, la classe a travaillé sur différents monstres mythologiques. Enfin, pour compléter leur réflexion sur le thème du monstre et de l’autre, les élèves ont assisté à la projection du film Les enfants loups d’Hosoda, sur lequel ils ont ensuite travaillé avec leur professeure de français et la programmatrice jeune public du cinéma Le Luxy d’Ivry-sur-Seine, Mme Darel. À partir de cet apport culturel et linguistique, les élèves ont inventé des monstres hybrides dans des textes descriptifs, qu’ils ont ensuite retravaillés en groupe, en reprenant les meilleures idées de chacun. Cette phase de création s’est réalisée en lien avec les élèves de l’UPE2A du lycée Fernand Léger, chaque classe présentant ses travaux à l’autre.

Ce sont ces textes qui ont ensuite servi de supports à une création plastique : toujours en groupe, aidés de leur professeur d’arts plastiques, les élèves ont créé l’image des monstres, ainsi que différentes séries de bouches et d’yeux afin de pouvoir ensuite les animer.

Puis, accompagnés par deux artistes du collectif, les élèves ont écrit les paroles que les monstres allaient prononcer. Enfin une séance d’enregistrement audio avec capture vidéo des expressions du visage a eu lieu afin de donner vie et voix aux monstres.
La réalisation finale est ainsi devenue un petit film présentant une galerie de monstres*². Ce dernier a été présenté, avec les réalisations des deux autres classes, au théâtre Antoine Vitez, en présence de la principale et du principal-adjoint, ainsi que des invités des élèves : leurs éducateurs et la programmatrice du cinéma Le Luxy.

Diorama sur les animaux fantastiques des élèves l’UPE2A du lycée Fernand Léger
Par Mme Kanouté, professeure de français, coordinatrice de l’UPE2A

Dans le cadre de la résidence du collectif Quatre ailes à Ivry-sur-Seine en partenariat avec le Théâtre Antoine Vitez, les élèves de l’UPE2A du lycée Fernand Léger ont mené à bien un projet artistique particulièrement ambitieux, dont la réalisation s’est étalée de décembre 2017 à mai 2018.

Cette classe accueille une vingtaine d’élèves venus de quatorze pays différents. Ils sont âgés de seize à dix-huit ans, et ont connu des parcours variés, mais souvent difficiles. Certains sont mineurs isolés, d’autres réfugiés politiques. La fonction de l’UPE2A est de leur apprendre le français afin qu’ils puissent poursuivre une scolarité harmonieuse, mais également de les accueillir dans notre pays et de les aider à se reconstruire, afin qu’ils puissent bâtir un parcours de vie serein. Pour l’ensemble de ces objectifs, le passage par un projet artistique est particulièrement porteur.

Nous avons choisi cette année de travailler à l’élaboration de dioramas sonores sur des créatures fantastiques issues de la culture des élèves. Cette thématique provient du croisement des deux créations théâtrales en cours de la compagnie Quatre Ailes, Après le tremblement de terre d’après le recueil de nouvelles d’Haruki Murakami, où des animaux fantastiques et ce qu’ils symbolisent jouent un rôle central, et Black Out, d’après le roman graphique de Brian Selznick, dont l’intrigue repose en partie sur les dioramas du muséum d’histoire naturelle de New-York. Fil rouge de l’année, ce projet a été notamment l’occasion d’aborder la manière dont les créatures fantastiques servent à incarner nos angoisses et peurs profondes. Sans que nous ayons à l’expliciter, cette entrée a été évidente pour les élèves : dès la première séance, l’un d’entre eux a exprimé que son monstre symboliserait Daesh, tandis qu’un autre souhaitait mettre en scène le dictateur de son pays.

Ce projet a été l’occasion de magnifiques rencontres et de temps de partage, d’abord avec les artistes du collectif Quatre Ailes. Ceux-ci nous ont présenté leurs créations théâtrales et nous ont accompagné tout au long du projet, qui repose sur leur expertise, leurs conseils et leur travail ; mais aussi avec les élèves de l’UPE2A-NSA du collège Molière, qui ont réalisé un projet jumeau sur le thème des créatures hybrides. Ensemble, les élèves des deux classes ont présenté, par binôme, la pièce Après le tremblement de terre aux quatorze classes du Collège Molière qui allaient la voir. Les élèves de l’UPE2A de Fernand Léger ont présenté chacun une créature fantastique à ceux de l’UPE2A-NSA du collège Molière, et ce sont les élèves de Molière qui ont voté pour les cinq créatures pour lesquelles un diorama a été réalisé. A l’inverse, les élèves de Fernand Léger ont sélectionné les cinq animaux hybrides retenus pour Molière. Les élèves des deux établissements se sont retrouvés à trois autres reprises, deux fois au théâtre et une fois au cinéma.
Ainsi nous avons pu, au fil de l’année, travailler les compétences langagières et culturelles des élèves en situation. Ceux-ci ont notamment été amenés à construire une définition du mot « diorama » à partir d’œuvres qui leur étaient projetées, à rédiger un texte informatif détaillé sur leur créature, puis à réaliser un schéma légendé afin de présenter au collectif leur projet de diorama. Ils ont dû réaliser des recherches sur le cadre de vie naturel des différentes créatures, afin de construire leur décor. Lors d’un atelier d’écriture, ils ont rédigé un conte inventé sur leur créature, puis se sont entrainés à le mettre en voix. Ce travail a été nourri par la lecture de textes littéraires et la fréquentation de spectacles théâtraux et cinématographiques.

La réalisation technique du diorama a été particulièrement complexe et exigeante pour nos élèves. Elle a exigé d’eux un travail d’équipe organisé et méticuleux, et ils expriment une fierté toute particulière pour le rendu final, dont ils soulignent le caractère « adulte » et « professionnel ».

Celui-ci a été réalisé lors d’une journée mémorable, où le collectif Quatre Ailes est venu finaliser notre travail, assemblant les différents éléments fournis par les élèves grâce à un logiciel qui a permis de réaliser les projections d’images sur les éléments fixes de la boîte des dioramas, créant des effets de volume et de mouvement. Le Collectif a réalisé les prises de vue des dioramas finalisés. En parallèle, il a effectué les prises de son, enregistrant les élèves qui lisaient leur récit, afin de réaliser la bande-son. Pour garder une trace de ces moments magiques, il a réalisé une vidéo qui permet de prendre conscience de l’ampleur du travail réalisé et de sa poésie, que l’on peut visionner en ligne *3. Cette vidéo a été projetée lors de la restitution finale au théâtre Antoine Vitez à la fin de l’année scolaire 2018. Cela a été l’occasion d’admirer le travail des élèves des UPE2A des collèges Molière et Wallon, d’échanger à ce sujet et de clôturer ce beau projet.

*STI2D : Sciences et technologies de l’industrie et du développement durable.

La directrice académique remercie tous les intervenants qui ont rendu possible la tenue de ces ateliers et félicite les élèves, leurs enseignants et les membres du collectif Quatre ailes pour ce beau travail.

* [Voir la vidéo des élèves du collège Molière]http://www.clg-moliere-ivry.fr/?p=327
*2 Voir la vidéo des élèves du lycée Fernand Léger

Extrait de ia94.ac-creteil.fr du 28.08.18 : Quatre ailes

Répondre à cet article