> PÉDAGOGIE(S), DISCIPLINES, ACTIONS LOCALES > ACTIONS LOCALES par niveau et discipline/ > Actions locales AU COLLEGE > Collège (EAC) > B* Collège REP+ Diderot de Besançon : Les arts de la réussite 2015. Echanges (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

B* Collège REP+ Diderot de Besançon : Les arts de la réussite 2015. Echanges de pratiques dans le cadre de la classe "arts" 2017

19 septembre 2017 Version imprimable de cet article Version imprimable

Les arts de la réussite 2015
Expérimentation art.34
Expérimentation terminée

Collège [REP+] Diderot
3 RUE DE COLOGNE , 25000 BESANCON
Site de la mission TICE de l’académie de Besançon
Auteur : ROBBE Michel
Mél : michel.robbe@ac-besancon.fr

Dans le collège s’est ouverte pour chaque niveau une classe « arts ». Cette classe bénéficie d’un emploi du temps aménagé : une heure de plus d’arts plastiques par semaine. Dans la mesure du possible, les professeurs de la classe participent à une heure / quinzaine de concertation, pour créer des projets transversaux prenant appui sur les arts plastiques.
Les élèves sont recrutés en CM2 sur leur motivation pour cette matière et sur les conseils de leurs enseignants pour encourager, cadrer, motiver certains élèves en difficulté et donc pas du tout sur leurs résultats scolaires. La classe se veut le reflet du collège REP +

Plus-value de l’action
Les expositions réalisées en partenariat avec le Musée des Beaux-arts lors de la nuit des musées 2013 et2014.

Nombre d’élèves et niveau(x) concernés
23 élèves par classe / niveaux 6°, 5°,4°, 3°

A l’origine
Différents constats sont à l’origine de ce projet :
• Le collège jouit d’une image plutôt négative dans le quartier : la rubrique des « faits divers » dans les journaux occultant les réalisations et les progrès de nos élèves.
• Une augmentation constante du nombre de demandes de dérogations faites par les familles afin d’éviter le collège Diderot.
• Des difficultés pour associer certains parents à la scolarité de leurs enfants.
Lors d’échanges avec les enseignants de CM2, ces derniers font part du besoin de certains de leurs élèves d’être « motivés » et cadrés autour d’un projet fédérateur afin d’éviter une évolution négative de leur comportement et/ou de leurs résultats.
• Nous avons pu observer, durant les années passées, que des élèves en difficulté ou en rupture avec les apprentissages généraux, montraient un réel intérêt pour les disciplines artistiques et en particulier les arts plastiques (expression orale pour l’analyse de documents, expression personnelle se concluant souvent par des compétences manuelles et valorisantes)
• La création d’une équipe enseignante motivée pour collaborer et développer des partenariats avec des structures présentes sur la ville.

Objectifs poursuivis
• Favoriser un esprit de classe, une passion commune des arts plastiques portée par tous les élèves.
• Développer un projet transversal à toutes les matières afin de donner de la cohérence au travail.
• Employer le dessin de façon pluridisciplinaire comme solution d’expression mais aussi de mémorisation, de résumé ou de synthèse.
• Utiliser les stratégies de contournement pour mobiliser les élèves et faire tomber les blocages éventuels.
• Améliorer l’estime des élèves en valorisant leurs travaux : rencontres avec les artistes, partenariat avec le Musée de Besançon et d’autres structures éventuelles (FRAC, galeries d’art…).
• Donner une image positive des élèves du collège à l’extérieur (quartier, ville…).
• Intégrer les parents au projet et les rendre acteurs dans la scolarité de leurs enfants en multipliant les occasions de rencontre, en les invitant à s’associer aux sorties réalisées.
• Conforter les parents dans l’idée qu’avec leur concours, leurs enfants peuvent réussir.
• Renforcer les échanges avec les enseignants de CM2 pour cibler les élèves susceptibles de tirer profit du projet.
• Privilégier l’aspect pratique des arts plastiques : pratiques bidimensionnelles, graphiques et picturales, pratiques tridimensionnelles et architecturales, créations photographiques et cinématographiques et numériques.
• Favoriser les rencontres avec les œuvres et les artistes (interventions d’artistes, visites d’ateliers, expositions, voyages d’études…).
• Inscrire le projet dans une démarche ambitieuse mais néanmoins réaliste, tant dans la durée que dans l’investissement qu’il suppose.

Description
Sur la base de deux heures par semaine d’arts plastiques pour chaque classe arts, ainsi que d’une collaboration avec l’ensemble des professeurs, des projets transversaux et une réflexion commune sont menés..

Modalité de mise en œuvre
Ex : création d’un livre illustré, (français/ arts plastiques/ intervenant artistique gravure) pour les 6ème, sortie visite d’un château, randonnée, croquis, avec les professeurs d’EPS, d’histoire et d’Arts plastiques pour les 5ème, participation à un concours photographie local, participation à la nuit des musées , étude approfondie d’une œuvre du musée et productions diverses à partir de cette œuvre., choix de l’utilisation de croquis, de cartes mentales pour mémoriser ou synthétiser les différents cours.

Trois ressources ou points d’appui
• la présence dans nos emplois du temps de la concertation
• liberté totale d’initiative
• adhésion des collègues des écoles primaires et de certains parents

Difficultés rencontrées
• insuffisance de moyens financiers pour mettre facilement en route des projets.
• pour une participation très modeste des parents, débauche d’énergie déployée.
• pas d’heures de coordination et rigidité des contraintes d’EdT pour les projets.(sorties, co-intervention, etc)

Moyens mobilisés
• moyens horaires élèves : une heure de plus d’art plastique par classe.
• moyens horaires profs : une heure pour le professeur d’arts plastiques, et une heure/ quinzaine pour une partie de l’équipe pédagogique.
• moyens financiers : 1500 euros pour intervenants extérieurs (ex : graveuse)- crédit collège.

Partenariat et contenu du partenariat
• Partenariat officiel avec le musée des beaux arts de Besançon (gratuité pour les visites guidées, les ateliers, invitation à des expositions, valorisation de nos travaux dans les lieux de musée, participation commune à la Nuit des Musées.
• Partenariat avec le théâtre : « Les deux scènes », rencontre équipe artistique autour des métiers du théâtre et de la culture, tarif réduit pour deux spectacles.
• Collaboration avec l’école des Beaux-arts : visite, ateliers, rencontre avec les étudiants.

Evaluation
2 compétences du palier 3 vont être choisies et seront plus particulièrement observées.
Nous réfléchissons à la mise en place d’une évaluation du profil de la classe à partir du livret de compétences.
• Ressenti des parents, des élèves et des enseignants sur le groupe classe et son investissement.
• Comptabilité des absences, sanctions et punitions des élèves de cette classe par rapport aux autres classes.
• Nombre d’élèves demandant cette classe l’an prochain.
• Satisfaction des partenaires
• Respect de l’engagement des différents acteurs du projet.
• Aboutissement du projet transversal
D’autres indicateurs pourront venir compléter cette liste au cours de l’avancée du projet. Nous ferons preuve d’une grande adaptation en fonction des résultats observés.

Documents
=> les arts de la réussite 2014
De la 6° à la 3°, les élèves utilisent les arts pour ces possibilités de créativité et d’expérimentations manuelles ou intellectuelles, l’équipe enseignante, quant à elle, utilise les arts pour ses grandes possibilités pluridisciplinaires.

Modalités du suivi et de l’évaluation de l’action
le suivi se fait lors des bilans menés en concertation (auto-évaluation)

Effets constatés
- Sur les acquis des élèves :
Résultats positifs sur le comportement d’élèves difficiles, création d’un esprit de classe, d’une solidarité, effets positifs d’un vécu collectif assez riche. Au niveau des résultats ,de façon indirecte : image positive de l’école, confrontation avec un certain niveau d’exigence, (lors des visites, de la finalisation pour une exposition), confrontation au monde extérieur au quartier lors de manifestations culturelles...
Plus de relations avec les enseignants de CM2, les écoles primaires en général, les parents.
- Sur les pratiques des enseignants :
Travail d’équipe modélisateur, entraînant d’autres classes à l’occasion de différents projets . Dynamique de projets .
- Sur le leadership et les relations professionnelles :
beaucoup de concertation formelle et informelle, meilleure connaissance du travail, de la pédagogie, de la sensibilité et des pratique par rapport aux élèves.
- Sur l’école / l’établissement :
Dynamisme, pédagogie de projets, expositions, contribution à la valorisation de l’image du collège.
- Plus généralement, sur l’environnement : "Proposer plutôt que subir"

Extrait du site Expérithèque : Les arts de la réussite 2015

 

Echanges de pratiques
Expérimentation art.34

Collège [REP+] Diderot
3 RUE DE COLOGNE , 25000 BESANCON
Site du collège
Auteur : ROBBE
Mél : michel.robbe@ac-besancon.fr

L’action vise à faire évoluer les concertations réalisées dans le cadre de la classe "arts" vers une analyse de pratiques afin d’améliorer le travail collectif et intégrer les nouveaux objectifs liés à la réforme. Le projet commun centré sur les arts est le support des activités proposées aux élèves mais également celui du développement professionnel des enseignants.

Nombre d’élèves et niveau(x) concernés
Une centaine d’élève sur l’ensemble des classes arts

A l’origine
Nous voulons dynamiser ces moments de concertation et optimiser ces temps de travail. Nous voulons également intégrer le maximum de collègues (notamment les nouveaux arrivants en REP +) dans un partage d’objectifs communs, mais aussi de pratiques.

Objectifs poursuivis
Développer le travail en équipe. Cf : référentiel REP+ : "Le travail en équipe concourt à la confiance partagée dans la réussite de tous les élèves. Il contribue à la construction, à la mise en œuvre et à l’évaluation collégiale du projet de réseau, au développement professionnel de chacun et il facilite la résolution des difficultés rencontrées. "
La pratique artistique est un levier pour la réussite. En ce sens, nous misons sur le fait qu’elle oriente les concertations vers une plus grande confiance dans les réussites et non dans le constat partagé d’un échec.
Utiliser cette concertation comme un laboratoire pour l’organisation des co-interventions pour l’AP et les EPI.
Quelques exemples :
• Co-présence dans un cours ;
• co-intervention EPI ; Parcours de création artistique et culturel, avec la recherche d’un espace commun numérique pour recenser les projets ;
• échange de pratiques, exemples : réalité augmentée (Physique, Techno, Numérique) ;
• s’entendre sur des ou une évaluation, sur la syntaxe, le vocabulaire des énoncés de cours ;
• régler les problèmes entre professeurs ; méthode pédagogique transposable ; qu’est ce qu’apporte chacun dans sa discipline (vue d’ensemble) ;
• échange de séances qui marchent bien ;
• projets inter disciplinaires,
• étude et partage d’innovation pédagogique ;
• apport culturel des uns et des autres ;
• utilisation des nouvelles technologies travail collaboratif, prises de décisions, sondages…

Description
Organisation des concertations afin d’en faire un levier pour le fonctionnement des collègues impliqués -> développement professionnel

Modalité de mise en œuvre
Concertation hebdomadaire pour 2 classes arts

Modalités du suivi et de l’évaluation de l’action
Modalités d’évaluation au niveau des enseignants engagés. Travail collectif et interdisciplinaire. Qualité de travail, confiance partagée. Qualité des collaborations avec les partenaires.

Effets constatés
- Sur les acquis des élèves : A venir
- Sur les pratiques des enseignants : A venir
- Sur le leadership et les relations professionnelles : A venir
- Sur l’école / l’établissement : A venir
- Plus généralement, sur l’environnement : A venir

Extrait du site Expérithèque : Echanges de pratiques

Répondre à cet article