> 5 - Education prioritaire > ACTEURS > ENSEIGNANT : métier, statut... (5 SR) > Etudes (Enseignants) > Une enquête très complète du SNUipp auprès des jeunes professeurs des écoles (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Une enquête très complète du SNUipp auprès des jeunes professeurs des écoles [nombreux en éducation prioritaire] et sur l’évolution de leur perception du métier depuis 2001

28 novembre 2016 Version imprimable de cet article Version imprimable

60 % des professeurs des écoles débutants ne s’attendaient pas aux empiètements du métier d’enseignant sur leur vie privée, selon une enquête du Snuipp.

Les professeurs l’ont suffisamment répété après les propos polémiques de Nicolas Sarkozy fin octobre : ils ne travaillent pas que pendant leur temps de service. Cette absence de frontière entre vie privée et vie professionnelle est d’ailleurs la principale « désillusion » des enseignants du primaire débutants, selon l’Observatoire des professeurs des écoles débutants 2016, une enquête(1) menée par le syndicat Snuipp-FSU et publiée ce lundi. Invités à désigner les plus grandes différences entre l’idée qu’ils se faisaient du métier et la réalité, 60% ont choisi « l’implication du métier dans la vie privée ». La charge de travail arrive en seconde position (54%), suivie par l’hétérogénéité des classes (43 %). [...]

Extrait de vousnousils.fr du 03.11.16 : La plus grande « désillusion » des profs débutants : l’implication du métier dans leur vie privée

Lire l’enquête de harris-interactive.fr de juin 2016 : SNUipp. Observatoire des jeunes professeurs des écoles

Répondre à cet article