> ACTEURS /POSITIONS > ACTEURS > Parents > Actions locales en direction de parents (et mallette) > B* Café des parents sur le réseau du collège REP+ Vallon des Pins à (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

B* Café des parents sur le réseau du collège REP+ Vallon des Pins à Marseille 15e

24 octobre 2016 Version imprimable de cet article Version imprimable

Café des parents sur le réseau du collège Vallon des Pins

Collège [REP+]Vallon des Pins
BOULEVARD DU BOSPHORE ST ANTOINE , 13344 MARSEILLE CEDEX 15
Site du collège
Auteur : Marie-Josée de la Cruz
Mél : m-josee.de-la-cruz@ac-aix-marseille.fr

Cette action s’est attachée à créer ou poursuivre des cafés parents dans les écoles maternelles et le collège du réseau Vallon des Pins pour construire une communauté éducative en organisant des tables rondes interculturelles, des ateliers permettant aux parents de mieux connaître les codes socioéducatifs et socioculturels et d’acquérir des outils, des informations, des connaissances pour faire face au quotidien.

Plus-value de l’action
Le plaisir des parents de se rencontrer et échanger sur leur vécu, les problèmes qu’ils ont pu rencontrer. Ils se sentent moins isolés et valorisés dans leur potentiel éducatif

Nombre d’élèves et niveau(x) concernés
Potentiellement, tous les élèves du réseau.

A l’origine
Les petits conflits récurrents entre les familles et l’Ecole reposent souvent sur des incompréhensions, des systèmes de valeurs et de culture différents, sur des problèmes de déscolarisation, d’absentéisme, de violence aux abords du collège (réels ou fantasmatiques). Ces conflits se manifestent souvent par de petites altercations qui se règlent le plus souvent dans un cadre bienveillant mais elles peuvent altérer, au quotidien les relations entre les familles et l’Ecole et nuire à la réussite des élèves.
Il en va de même pour tout ce qui relève des apprentissages, en particulier en maternelle, où les parents ont tendance à penser que cette école relèverait plus de la garderie que d’un lieu d’apprentissage.
Pour permettre d’aborder ces questions dans un cadre serein et apaisé, sans tabous, langue de bois et rapport de supériorité nous avons mis en place ces espaces parents car ils nous semblaient être le dispositif le mieux adapté pour répondre à ces besoins.

Objectifs poursuivis
- Créer des espaces d’échanges ou parents et professionnels de l’éducation (au sens large) puissent échanger sur des thématiques liées à la co-éducation, aux problématiques liées à l’éducation du jeune enfant, de l’adolescent, la place de parent dans la relation école/familles pour renforcer et dynamiser le lien entre l’école, le collège et la famille en expliquant les clefs de compréhension de notre système éducatif … pour restaurer la confiance et la compréhension mutuelle en prenant bien soin que les professionnels n’occupent pas un rôle et une fonction de donneur de leçons afin que les parents trouvent une écoute et des éléments de réponse à leurs questionnements, leurs doutes …
- Soutenir les parents dans leur fonction parentale, en particulier pour les familles monoparentales, mais aussi soutenir les parents dans les difficultés qu’ils traversent liées à la crise économique, du logement (trois cités où sont logés la majorité des élèves du réseau font l’objet d’opération ANRU qui bouleversent profondément les structures des quartiers et font peser des incertitudes sur la nature du futur accès au logement), de la dilution des liens de solidarité mais aussi de la nature même de l’école qui s’est plus massifiée que démocratisée
- Renforcer l’implication des parents dans la scolarité réussite scolaire de leurs enfants (cf projet du cycle 2 de l’élémentaire Solidarité : « Comment aider son enfant à apprendre ses leçons à la maison ? »
- Favoriser les échanges d’expériences, le lien et la solidarité :
* Permettre aux parents d’être acteurs dans leur environnement et celui de leurs enfants ;
* Déconstruire les malentendus interculturels ;
* Développer les compétences à vivre ensemble pour favoriser la cohésion sociale sur un territoire multilingue et multiculturel (cf projet Plurilinguisme et interculturalité à la maternelle Savine).

Description
Elle s’inscrit dans l’axe 3 du référentiel de l’Education Prioritaire pour mettre en place une école qui coopère utilement avec les parents et les partenaires pour la réussite scolaire que nous avons développée dans notre projet de réseau.
Elle a concerné 4 écoles maternelles (Solidarité 1 et 2, St Antoine Palanque et Vallon des Tuves, le collège Vallon des Pins et elle s’articule à des espaces parents de l’école élémentaire Solidarité et du groupe d’alphabétisation du collège.
A ce jour, nous avons réalisé 5 cafés parents : 3 à la maternelle Vallon des Tuves, 1 à la maternelle St Antoine Palanque, 1 au collège Vallon des Pins.
La démarche mise en œuvre fut de permettre, en amont de l’organisation des débats, la rencontre entre professionnels de l’éducation nationale et les intervenants afin de définir ensemble ce qu’était un café parent, ce que l’on souhaitait y faire et comment on allait le faire ensemble. Cette étape, est une étape primordiale car elle détermine la nature même de l’action : un espace parent n’est pas un lieu où le professionnel est en position de professeur mais dans une position d’écoute et de conseil pour comprendre les problématiques soulevées par les parents pour aider à la construction des réponses élaborées et validées en commun.
La dotation obtenue a permis, pour animer ces espaces parents, de solliciter des associations (PEP13, Anthropos Cultures Associées, CIDFF et AFL) et/ou intervenants spécialisés qui travaillaient déjà sur notre territoire sur des projets que nous avions en commun (cours d’alphabétisation, camp des Milles, réseau parentalité dans les cadre des REAPP…) ce qui concourt à renforcer et étendre ce partenariat entre les familles, les écoles et le tissu associatif mais également de gagner en professionnalité sans perdre en humanité.

Trois ressources ou points d’appui
La rencontre informelle dès l’ouverture des écoles permettant des échanges conviviaux et individualisés et favorisant la participation aux débats ;
Une relation suivie avec les enseignants des écoles facilitant La qualité des échanges et informations lors des débats sur la lecture, la laïcité, le droit des familles, le rythme de l’enfant, le jeu…..

Difficultés rencontrées
Au collège, quelques difficultés d’implication des fédérations de parents d’élèves, le sentiment pour les parents de ne pas avoir une place constructive dans l’équipe éducative.

Moyens mobilisés
Financement de certaines animations sur budget spécifique DAFIP/éducation prioritaire.

Evaluation
- Indicateurs quantitatifs :
• le taux de participation aux réunions et actions diverses proposées par les établissements ;
• le nombre de parents se présentant pour les élections de délégués de parents d’élèves ;
• le taux de votants aux élections de parents d’élèves ;
• le taux de participation aux instances représentatives (conseils d’école des écoles concernées, conseil d’administration du collège).
-Indicateurs qualitatifs :
•Apaisement du climat social dans les quartiers, les écoles et le collège ;
• Investissement individuel des parents et dans un cadre commun de travail :
• Evolution du regard des enseignants et des familles et vice versa.

Modalités du suivi et de l’évaluation de l’action
• Evaluation en interne.
• Bilan annuel transmis à la Cardie.

Effets constatés
- Sur les acquis des élèves : L’action est trop ressente pour que l’on puisse mesurer un impact sur les résultats scolaires des élèves.
- Sur les pratiques des enseignants : Une meilleure prise en compte par les enseignants de la nécessité d’impliquer les parents pour la réussite des élèves.
- Sur le leadership et les relations professionnelles : -
- Sur l’école / l’établissement : -
- Plus généralement, sur l’environnement :-

Extrait du site Expérithèque : Café des parents sur le réseau du collège Vallon des Pins

Répondre à cet article