> ACTES, PRODUCTIONS OZP > LES APPORTS DE LA POLITIQUE D’EDUCATION PRIORITAIRE à travers les textes (...) > LES APPORTS DE L’EDUCATION PRIORITAIRE (16). Maths et sciences

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

LES APPORTS DE L’EDUCATION PRIORITAIRE (16). Maths et sciences

19 juillet 2016 Version imprimable de cet article Version imprimable

Série OZP :
QUELS APPORTS DE L’ÉDUCATION PRIORITAIRE À LA TRANSFORMATION DU SYSTÈME ÉDUCATIF ?

L’ENSEIGNEMENT DES SCIENCES

Historique des textes officiels :

- Pôles d’excellence scolaire dans les ZEP et les réseaux d’éducation prioritaire. Circulaire du 08.02.00 BO du 24 février 2000

Extrait : [...] Pour donner le meilleur à leurs élèves, des classes, des écoles et des établissements des réseaux d’éducation prioritaire peuvent faire appel aux gisements d’excellence plus ou moins proches que sont de grandes institutions culturelles (musées, théâtres, opéras...), scientifiques, sportives, des entreprises technologiquement avancées, des établissements d’enseignement supérieur.

- Promotion des disciplines scientifiques et technologiques. « Une nouvelle ambition pour les sciences et les technologies à l’École ». Circulaire du 04.03.11. BO du 10 mars 2011

Extrait : Le plan sciences et technologies à l’École vise l’extension du dispositif à 400 collèges à terme. Vous demanderez aux collèges qui participent au programme Clair (Collèges et lycées pour l’ambition et la réussite) ainsi qu’à ceux relevant des réseaux « ambition réussite » qui ont vocation à devenir Clair, de s’engager dans l’EIST.

 

- Enseignement intégré de science et technologie. Orientations pour sa mise en œuvre en classe de sixième. Circulaire du 14.06.11. BO du 30 juin 2011

Extrait : En cohérence avec les démarches d’innovation qu’ils mettent en œuvre, les collèges du dispositif Éclair sont prioritairement invités à mettre en œuvre l’EIST.

 

- Refondation de l’éducation prioritaire. Circulaire du 04.06.14. BO du 5 juin 2014

Extrait : Depuis la rentrée 2013, D’Col propose aux élèves de sixième en difficulté, et notamment à ceux relevant de l’éducation prioritaire, un dispositif innovant d’accompagnement personnalisé en français, en mathématiques et en anglais.

 

COMMENTAIRE
L’enseignement des mathématiques et des sciences occupe dans l’éducation prioritaire une place nettement moins importante que l’enseignement de la langue.

Le dispositif "La Main à la Pâte", lancé en 1995 par l’Académie des sciences à l’initiative de Georges Charpak, prix Nobel de physique 1992, n’a pas été expérimenté en priorité en éducation prioritaire, même si la Seine-Seine-Denis l’a développé dans de nombreuses écoles.

Les seuls textes officiels concernant l’enseignement des sciences en éducation prioritaire sont les deux circulaires de mars et juin 2011 de Luc Chatel invitant les collèges en Clair, puis en Eclair, à s’engager dans le dispositif EIST (Enseignement Intégré de Science et Technologie). Encore ne s’agit-il que d’une incitation.

Une étude la DEPP réalisée en 2009 notait une sureprésentation des collèges en éducation prioritaire dans ce dispositif
D’autres études relativisent les effets de l’EIST : Revue Education & formations, Bilan de l’académie de Versailles.

Et pourtant, Au collège, la corrélation entre la réussite scolaire en mathématiques et l’origine sociale se renforce (DEPP, mai 2015) . A la même date, une étude du CNRS à la même période conclut au contraire à une diminutions de ces écarts

 

Des références documentaires sur ce thème :
- sur le site OZP : le mot-clé
- [sur le site OZP : les rubriques par niveau : Maternelle (Maths et Sciences) , Ecole (Maths et Sciences), Collège (Maths et Sciences), Lycée (Maths et Sciences)
- sur le site Education prioritaire
- sur le site du Centre Alain Savary

 

Voir les fiches de la série "LES APPORTS DE L’EDUCATION PRIORITAIRE" déjà en ligne (Classement chronologique : les plus récentes en tête)

Répondre à cet article