> INEGALITES SCOLAIRES (et Lutte contre les) > Discrimination positive et Egalité des chances (concepts) > Georges Felouzis estime que les politiques de discrimination positive... ne (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Georges Felouzis estime que les politiques de discrimination positive... ne fonctionnent pas et qu’il faut réfléchir à une autre politique à mettre en place

13 avril 2016 Version imprimable de cet article Version imprimable

Coordinateur du numéro de la Revue française de pédagogie consacré aux descendants d’immigrés à l’école, Georges Félouzis élargit la réflexion. Pour lui, il faut en finir avec l’omerta en ce qui concerne les statistiques ethniques. Il appelle aussi à une autre politique que celle de l’éducation prioritaire.

Peut on dire que ce numéro de la Revue française de pédagogie, qui vous donne une aussi large place, est historique ?

Oui et non. Il n’est pas étonnant car la question des descendants d’immigrés travaille dans la société française et son école. On sait que les inégalités sont très fortes en ce qui les concerne et que la Revue s’intéresse aux questions actuelles. Il est donc normal qu’elle s’empare de cette question.

Mais il est vrai que quand on a proposé ce numéro on a hésité entre deux questions, celle des descendants d’immigrés et celle des inégalités ethniques. On a plutôt choisi de traiter les descendants d’immigrés car la question ethnique n’est pas vraiment dans la ligne éditoriale de la RFP. On a traité cette question de façon à ne pas susciter de polémique. On s’est centré sur l’objectif de faire le point de la question.

[...] Le ministère expérimente des secteurs multi collège, a une politique prioritaire. Est-ce suffisant ?
C’est difficile à dire car c’est très compliqué de faire cela. Mais si l’objectif de dire que la ségrégation nuit à toute la société et qu’il faut plus de mixité sociale alors il faut aller au delà des politiques exploratoires. Notamment les politiques de discrimination positive, comme les REP, ont tendance à entériner l’idée de la ségrégation. Et on voit qu’elles ne fonctionnent pas. Il faut donc réfléchir à une autre politique à mettre en place.
Propos recueillis par François Jarraud

Extrait de cafepedagogique.net du 13.04.16 : Georges Felouzis : Face aux inégalités il faut une autre politique

Répondre à cet article