> INEGALITES SCOLAIRES, MIXITE SOCIALE, PAUVRETE, ETHNICITE, OUVERTURE (...) > Ethnicité, Laïcité, Racisme, Immigration > Dans un long entretien avec l’Obs sur la laïcité, Najat Vallaud-Belkacem (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Dans un long entretien avec l’Obs sur la laïcité, Najat Vallaud-Belkacem confirme sa décision de remplacer peu à peu les ELCO par un apprentissage accessible au plus grand nombre, avec une continuité assurée au collège et au lycée

11 février 2016 Version imprimable de cet article Version imprimable

A l’occasion de la publication par l’Obs d’une étude sociologique du CNRS et de Sciences Po sur l’École et la religion, Najat Vallaud-Belkacem a accordé un entretien au magazine. La Ministre de l’Éducation nationale y réaffirme son engagement en faveur de la transmission des valeurs de la République, de la pédagogie de la laïcité et sa détermination face aux « crispations identitaires ».
Retrouvez ici l’entretien publié par l’Obs, jeudi 4 février 2016

[...] Comment expliquez-vous que la dévotion soit plus marquée chez les musulmans ?
Cette génération a grandi dans l’après 11 septembre. Et l’étude montre que les jeunes musulmans sont également les plus nombreux à habiter en HLM ou à souffrir d’horizons professionnels bouchés. C’est le résultat d’une crispation identitaire dans la société mais aussi un phénomène social. Il y a à la fois des pressions inacceptables dans certains quartiers de la part d’un islam radicalisé dont on voit aujourd’hui partout dans le monde la progression, et un discours sur l’islam porté par l’extrême droite, et repris par une partie de la droite, qui a donné le sentiment à beaucoup de ces jeunes qu’ils ne faisaient pas partie de la communauté des citoyens. Une de leurs réactions, tombant dans le piège de ces discours, a été de mettre en avant leurs différences, notamment religieuses. C’est ce cercle infernal que l’école doit briser.

[...] Une question agite l’école en ce moment : doit-on accorder une plus grande place à l’histoire et à la culture arabo-musulmane, comme le préconise l’imam de Bordeaux, Tarek Oubrou ?
De grâce, évitons les débats qui divisent et commençons par mettre en œuvre pleinement les programmes qui viennent justement d’être réécrits ! Régis Debray a montré l’importance de la connaissance des faits religieux dans la culture laïque. Ils sont enseignés à l’école de longue date, y compris la culture arabo-musulmane que l’on retrouve dans les programmes d’histoire dès le début du 20ème siècle. L’enjeu qui mobilise les enseignants, c’est d’améliorer leur formation, qui était par le passé l’angle mort des grandes annonces sur la laïcité.

Par ailleurs, nous devons repenser l’enseignement de la langue arabe. J’ai décidé de mettre un terme au dispositif des enseignements, langues et cultures d’origine (ELCO) qui ne véhicule pas un enseignement linguistique de qualité et enferme les élèves dans une logique d’entre soi. Je veux promouvoir la diversité linguistique dès l’école élémentaire et renforcer l’apprentissage des langues étrangères et régionales. Dans le cadre de nouveaux accords avec nos partenaires internationaux, les ELCO seront ainsi progressivement remplacés par un apprentissage accessible au plus grand nombre, avec une continuité assurée au collège et au lycée. Ce sera l’opportunité de développer des filières d’excellence.

Extrait de najat-vallaud-belkacem.com du : Respect des valeurs de la République : la transparence est totale – Entretien à l’Obs

Répondre à cet article