> POLITIQUE EDUCATIVE DE LA VILLE > QUARTIERS : Culture, Insertion prof., Jeunes, Médias, Sport > Sport dans les quartiers > L’opération "Savoir nager", qui s’adresse en juillet-août en priorité aux (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

L’opération "Savoir nager", qui s’adresse en juillet-août en priorité aux familles en difficultés sociales, grandit mais reste trop limitée

12 juillet 2014 Version imprimable de cet article Version imprimable

Près d’un enfant sur deux entrant en sixième ne sait pas nager et près de 500 enfants âgés de 6 à 13 ans se sont noyés en 2012, relève le magazine en ligne Localtis. Il ajoute que le nombre de sites concernés en France, cet été, par l’opération "Savoir nager" va passer de 108 à 160.

Ce dispositif ministère des Sports-Fédération française de natation permet à des enfants âgés de 6 à 12 ans de bénéficier gratuitement de 15 séances de natation d’une heure encadrées par des maîtres-nageurs professionnels, au mois de juillet ou au mois d’août.
La Caisse des dépôts se fait l’écho des regrets de la FFN : "160 sites pour 36 000 communes, cela fait une différence. On voudrait aller plus loin." Mais de nombreuses collectivités locales se disent mal informées de cette opportunité. Interrogée par ToutEduc, la FFN souligne qu’il appartient au ministère de faire connaître cette opération, et semble regretter qu’il n’y attache pas davantage d’importance.

Lancé en 2008 par Bernard Laporte, le dispositif "Savoir nager" répond pourtant à une priorité définie par Valérie Fourneyron l’an dernier, lutter contre les noyades. D’abord financée par le ministère, elle l’est aujourd’hui essentiellement par le CNDS qui accompagne financièrement les associations qui s’engagent dans cette opération. Celles-ci recrutent et emploient les éducateurs en charge des activités, mais l’opération est pour elles à peu près "blanche", assure la FFN à ToutEduc. Les collectivités pour leur part s’engagent à mettre à disposition les équipements. Les familles ont à leur charge une cotisation-assurance de 15 €.
"Sans que cela soit exclusif, la priorité doit être donnée aux populations en difficultés sociales ou demeurant en zone rurale", précise le cahier des charges.

Le site de Localtis]
Le cahier des charges
Le site de la FFN

Extrait de touteduc ;fr du 07.07.14 : Des progrès pour l’opération "Savoir nager", qui reste pourtant très limitée

Répondre à cet article