> PÉDAGOGIE(S), DISCIPLINES, ACTIONS LOCALES > ACTIONS PEDAGOGIQUES LOCALES (par niveau et discipline) > Actions locales au LYCEE > Lycée (Lettres et Langues) > Les lycéens du lycée ZEP Alfred Nobel à Clichy-sous-Bois se racontent : Ma (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Les lycéens du lycée ZEP Alfred Nobel à Clichy-sous-Bois se racontent : Ma banlieue, mon roman

13 novembre 2012 Version imprimable de cet article Version imprimable

- Un livre polyphonique
Ce livre raconte une journée à la fois particulière et banale à Clichy-sous-Bois. Il se présente comme une série de monologues. De nombreux personnages, dont les routes vont se croiser, parlent de leur vie et de leur rapport à leur environnement. Tout commence et finit par « la fille à la fenêtre » qui nous dresse le portrait de « son » Clichy-sous-Bois. Puis, du chauffeur de bus inquiet pour sa fille à Julie, policière à la dérive, de Davis qui reprend le chemin du lycée à Tatiana et son histoire d’amour avec Devon, le lecteur s’attache à ces êtres de fiction et craint parfois de deviner l’issue de ces histoires.
Ce livre, s’il fait entendre de nombreuses voix « humaines », fait également écho à différents genres littéraires. Le découpage en trois parties – matin, après-midi, soir - suivies d’un « plus tard », l’intrusion du chœur des habitants, fait inévitablement penser au théâtre, et, en particulier, à la tragédie. C’est également un peu un « film choral », grâce à sa construction, qui permet aux personnages de se croiser. Enfin, les paroles du chœur, versifiées, injectent une dose visible de poésie mais celle-ci est surtout présente dans de nombreux passages en prose. Le travail des élèves ne se voit pas ; mais il est pourtant bien présent pour arriver à ce résultat.

Un succès mérité
Pendant six mois, les élèves ont dû écrire et réécrire. Cette initiative, pilotée par une professeure de lettres dans le cadre d’une résidence d’écrivain, a donc nécessité un fort investissement de la part des jeunes et de l’équipe. Ils sont aujourd’hui ravis de voir que leurs efforts ont porté leurs fruits.
Le projet est relayé par les médias : plusieurs pages dans un quotidien national, des reportages et des interviews dans des émissions de télévision ou de radio ponctuent leur quotidien. Mercredi 24 octobre 2012, au cours d’une conférence de presse, les jeunes ont évoqué leur expérience avec franchise et enthousiasme. William Marois, recteur de l’académie de Créteil, chancelier des universités, était présent. Il a bien entendu félicité l’ensemble des participants et remercié les équipes qui se sont investies dans ce projet.

Extrait du site de l’académie de Créteil : Ce livre-là

 

[...] Ce que montre avec force ce projet piloté par un romancier devenu pédagogue [Tanguy Viel], c’est combien la littérature, et au premier chef la fiction, s’avère un formidable outil de connaissance. De soi comme de la société dans laquelle nous vivons.

Extrait de liberation.fr du 23.10.2012 : Ecrire

 

A Clichy-sous-Bois, des élèves accompagnés d’un écrivain ont écrit un livre sur leur quartier [« Ce jour-là »]. Un exercice original qui offre une image à l’opposé de la caricature des cités.

Extrait de liberation.fr du 23.10.2012 : Les lycéens se racontent : Ma banlieue, mon roman (réservé aux abonnés)

 

Extraits sur le site remue.net : Ce jour-là

 

Ce jour-là
Les élèves du lycée Alfred-Nobel de Clichy-sous-Bois avec Tanguy Viel
108 pages
9 €
9782848092096

À Clichy-sous-Bois, pendant six mois, les élèves du lycée Alfred Nobel ont accueilli le romancier Tanguy Viel pour écrire avec lui un « roman de la ville ». Dans ce livre donc, mélange de fictions et de choses vraies, tout se passe en un seul lieu, Clichy, et en une seule journée qui accueille heure par heure les événements et les vies des personnages. À la manière d’un film choral, les quotidiens se croisent ou s’entrechoquent en une série de monologues qui nous font entrer dans la vie ordinaire et extraordinaire de Clichy-sous-Bois.

Ce projet s’est déroulé dans le cadre d’une résidence d’écrivain initiée par Sylvie Cadinot-Romerio et financée par le Conseil Régional d’Ile-de-France

Lire les premières pages

Extrait du site des éditions Joca seria : Ce jour-là. Les élèves du lycée Alfred-Nobel de Clichy-sous-Bois avec Tanguy Viel

 

Pendant toute l’année scolaire 2011-2012, une soixantaine d’élèves du lycée Alfred-Nobel de Clichy-sous-Bois, en Seine-Saint-Denis, ont participé à des ateliers d’écriture autour de l’écrivain Tanguy Viel. Certains sont venus épisodiquement aux séances organisées le lundi. D’autres n’en ont pas raté une. Et une vingtaine sont partis en stage une semaine en Normandie afin de peaufiner le livre. Témoignages de ces accros de l’écriture, de leur professeure de français, Sylvie Cadinot-Romerio
...

Une expérience entre « légèreté » et « fierté »(réservé aux abonnés)

 

Voir aussi
« Je suis cet enfant qui traverse… » (réservé aux abonnés)
Clichy, zone d’écriture prioritaire (réservé aux abonnés)

 

Le projet sur le site du lycée

Répondre à cet article