> 7 - DISPOSITIFS, VIE SCOLAIRE, ÉVALUATION... > VIE SCOLAIRE (Climat, Décrochage, Internats, Milieu rural, Pauvreté, Rythmes, (...) > RYTHMES scolaires - OTS > Rythmes scol. (Actions locales) > B* Expérimentations au collège ECLAIR des Escholiers de la Mosson de (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

B* Expérimentations au collège ECLAIR des Escholiers de la Mosson de Montpellier : cours d’une heure trente, sports l’après-midi, pôle Vie scolaire et classes à effectifs réduits pour élèves en difficulté

23 mai 2012 Version imprimable de cet article Version imprimable

Le collège des Escholiers de la Mosson de Montpellier a participé aux rendez vous de l’innovation le mercredi 28 mars 2012.

Fiches de présentations des actions :

- Les cours à 1h30, expérimentation 1ère année

- réorganiser un temps plus favorable aux apprentissages en donnant la possibilité aux enseignants d’avoir des séances plus longues avec des élèves plus disponibles et moins pressés (moins d’urgence pédagogique) et en diminuant les temps d’installation, de désinstallation, d’appel…
- améliorer l’ambiance scolaire dans l’établissement en évitant les déplacements et les risques de dégradations et de tensions entre chaque séance de cours

- Pôle vie scolaire/CDI, expérimentation 1ère année

- Création d’un pôle commun « CDI-Vie scolaire-Foyer des élèves » avec une mise en commun des locaux et des personnels.
- Les élèves pris en charge à la vie scolaire sont répartis par des assistants d’éducation et/ou le documentaliste (groupe de 10 à 15 élèves maximum) pour participer à des ateliers (jeu de société, activités à la médiathèque voisine, lecture, arts plastiques, cinéma, informatique et aide aux devoirs, …).
- Un planning proposé à l’avance permet aux élèves de tourner sur les différents ateliers, en un accord négocié avec eux
- Ainsi les élèves sont évalués par les assistants d’éducation dans le cadre du socle commun de connaissance et compétence en particulier sur les compétences 6 et 7.
- Les élèves acquièrent des connaissances et apprennent ainsi à vivre ensemble en partageant des activités

- Sciences et jardin botanique, actions commencées en 2010-2011, projet est en cours de développement

- La mise en place d’actions communes autour des sciences (utilisation des laboratoires du collège pour les classes du primaire, utilisation des ressources humaines du collège pour intervenir dans les classes des écoles primaires)
- La mise en place de projets utilisant les ressources du jardin pédagogique (étude de la flore, des insectes, confection d’une serre, culture au sein d’un potager, observation des mésanges charbonnières,…)
- La mise en place des ateliers sciences pour les élèves volontaires des classes de 4ème et de 3ème.
- Partenariat avec les élèves de la faculté des sciences
- Participation à des concours permettant de valoriser les actions menées

- Traitement de la difficulté scolaire, expérimentation démarrée en septembre 2009

4 actions spécifiques déclinent le projet :
- Mise en place des PPRE en classe de 6ème qui permettent de prendre en charge les élèves en difficulté (une moyenne de 4 élèves par classe sur 6 classes) par 4 professeurs rémunérés sur DGH de l’établissement.
- Composition d’une classe de 5ème à effectif réduit dont les élèves ont été choisis en fonction de leur difficultés persistantes en fin de classe de 6ème. La classe est prise en charge par une équipe d’enseignants volontaires où le professeur principal est particulièrement impliqué dans un projet fédérateur autour des savoirs fondamentaux (travail sur les médias, création d’un journal collégien) qui est rémunéré par 1,5 H annuelle. Un assistant pédagogique est rattaché à la classe. Les élèves volontaires bénéficient d’un horaire d’accompagnement éducatif de 1,5 H/semaine sur toute l’année
scolaire (les autres classes ne bénéficient que de 1H sur 14 semaines). Ces élèves sont tous intégrés en 4ème dans une classe standard.
- Composition d’une classe de 4ème à effectif réduit dont les élèves ont été choisis en fonction de leur comportement perturbateur et de leur tendance au décrochage. La classe est prise en charge par une équipe d’enseignants volontaires où le professeur principal est particulièrement impliqué dans
un projet fédérateur autour des savoirs fondamentaux (travail sur les médias : partenariat avec une association qui permettra la création d’une émission TV sur le web). La classe bénéficie d’un dédoublement en français et en mathématiques sur 1.5H. Les élèves volontaires bénéficient d’un
horaire d’accompagnement éducatif de 1,5 H/semaine sur toute l’année scolaire (les autres classes ne bénéficient que de 1H sur 14 semaines). Ces élèves sont tous intégrés en 3ème dans une classe standard (y compris la 3ème DP6)
- Composition d’une classe de 3ème à effectif réduit dont les élèves ont été choisis en fonction de leur décrochage scolaire important en fin de 4ème. L’adhésion de l’élève et de sa famille est demandée.
◦ La classe est prise en charge par l’équipe d’enseignants référents du réseau ECLAIR (sur leur temps de mission) sauf en anglais et PSE (équivalent 0,75H et 0,375 H respectivement par semaine pris sur DGH du collège). La classe est également soutenue par une assistante d’éducation. Le suivi de ce dispositif est assuré par un CPE et le principal adjoint. Les élèves préparent en priorité le CFG.
◦ Un travail important est réalisé autour de l’orientation post 3ème qui nécessite une alternance 1 semaine au collège, 1 semaine en entreprise. Des projets de classe permettant une ouverture sur le monde sont mis en place pour fédérer le groupe.

- Cours le matin et activités sportives et culturelles l’après midi, expérimentation 1ère année

L’équipe pédagogique avait mis en place deux classes à profil sportif. Une classe en 6ème et une classe en 5ème.
L’enseignement de l’EPS en était renforcé. La deuxième année en 5ème, nous avons constaté un essoufflement de l’action. Le collège souhaitant s’engager dans une réflexion autour des rythmes scolaires, il nous est apparu logique de répondre à l’appel à projet du Rectorat.

Extrait du site de la CARDIE de l’académie de Montpellier : En lien avec les équipes

 

Projet pédagogique Classe artistique
Collège les Escholiers de la Mosson
2010 – 2014
Réalisé par
le collège les Escholiers de la Mosson
et l’ADDM 34
Avril 2010

SOMMAIRE

1. DIAGNOSTIC
- 1.1. Très grandes difficultés des élèves
1.1.1. Quelques chiffres
1.1.2. Difficultés scolaires
1.1.3. Maîtrise de la langue
1.1.4. Déficit culturel
1.1.5. Contexte social

- 1.2. Apport de l’éducation artistique et culturelle
1.2.1. Des expériences reconnues
1.2.2. Validation institutionnelle
1.2.3. Au sein de l’établissement

- 1.3. Une situation favorable
1.3.1. Une équipe
1.3.2. Un partenaire
1.3.3. Un chercheur

2. OBJECTIFS
- 2.1. Améliorer la réussite des élèves
2.1.1. Augmenter les résultats scolaires
2.1.2. Améliorer le rapport à l’institution scolaire et aux tâches scolaires
2.1.3. Renforcer l’estime de soi
2.1.4. Améliorer l’adaptation sociale

- 2.2. Mener une recherche scientifique
- 2.3. Transformer les pratiques professionnelles

3. MOYENS
- 3.1. Principes fondamentaux du projet pédagogique
- 3.2. Elaboration du projet pédagogique
3.2.1. Le groupe d’étude
3.2.2. Un projet inscrit dans le temps

- 3.3. Emploi du temps de l’élève
3.3.1. Les principes
3.3.2. Les avantages de cet emploi du temps

- 3.4. Travail de suivi et de régulation
- 3.5. L’art dans la classe
3.5.1. Le choix des artistes
3.5.2. Le partenariat artiste / enseignant
3.5.3. Histoire des arts
3.5.4. Interdisciplinarité

- 3.6. Direction et accompagnement scientifiques
3.6.1. Les modules de formation action recherche (F.A.R.)
3.6.2. Evaluation
3.6.3. Recherche

- 3.7. Conditions matérielles
3.7.1. Heures enseignants
3.7.2. Heures artistes / sorties culturelles
3.7.3. Lieux

- 3.8. Comité de suivi

4. RESULTATS
- 4.1. Définition
- 4.2. Réussite scolaire des élèves
- 4.3. Recherche scientifique
- 4.4. Pratiques professionnelles

5. CONCLUSION

Projet Classe artistique

Répondre à cet article