> ACTEURS et PARTENAIRES > Enseignants (Identité professionnelle) > Enseignants (Rapports officiels et Etudes univers.) > Les enseignants : panorama, carrières et représentations du métier, dossier en (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Les enseignants : panorama, carrières et représentations du métier, dossier en ligne d’Éducation & formations, n° 101, novembre 2020

19 novembre 2020 Version imprimable de cet article Version imprimable

Les enseignants : panorama, carrières et représentations du métier, Éducation & formations n° 101

Il nous a semblé intéressant de regrouper dans un volume de la revue Éducation & formations des études variées, différentes par leurs approches, quantitatives et qualitatives, données nationales et internationales, données statistiques ou entretiens. Nous disposions de synthèses de rapports de chercheurs autour d’un appel à contribution lancé par la direction de l’évaluation, de la prospective et de la performance du ministère de l’Éducation nationale (DEPP) en 2015. Ces analyses ont été complétées par des études plus récentes de chercheurs de la DEPP qui permettent ainsi de dresser une photographie inédite des enseignants du début du XXIe siècle.
Le numéro se conclut par un article hors thème concernant les parcours des élèves du panel de 1995 et celui de 2007.
Ce numéro, en dressant en 2020 un portrait des enseignants, leur est aussi dédié et se veut un hommage à tous ceux qui ont assuré un lien pédagogique avec leurs élèves pendant cette période sans précédent.

Télécharger le numéro intégral (368 p.)

 

Les conditions de vie familiale des enseignants
Olivier Monso

L’origine sociale des enseignant.e.s comparée à la population active occupée en 2015
Bertrand Delhomme

Le métier d’enseignant : pratiques, conditions d’exercice et aspirations - Les apports de l’enquête Talis 2018
Axelle Charpentier, Laetitia Longhi, Christelle Raffaëlli, Anaëlle Solnon

Début de carrière des professeurs des écoles - Une insertion professionnelle adaptée versus contraintes de gestion
Yves Dubois

De l’entrée à la sortie de l’Éducation nationale - Focus sur les différentes transitions professionnelles vécues par les enseignants
Pascaline Feuillet, Danielle Prouteau

La perte d’attractivité du professorat des écoles dans les années 2000 - Mesure du phénomène et éléments d’interprétation
Frédéric Charles, Marlaine Cacouault-Bitaud, Florence Legendre, Pierre-Yves Connan, Angelica Rigaudière, Serge Katz

La direction des établissements secondaires, du lycée de filles à la mixité - Promotion des femmes et inégalités de genre
Marlaine Cacouault-Bitaud

La santé au travail des enseignant.e.s français.e.s du premier degré - Étude des représentations sociales du métier et des liens avec l’anxiété et la dépression
Aurélie Pasquier, Vincent Bréjard, Jean Louis Tavani, Grégory Lo Monaco

L’exercice du métier des professeurs des écoles au prisme des contextes de travail et des parcours de vie
Magali Danner, Géraldine Farges, Sandrine Garcia, Jean-François Giret

Des épreuves du métier d’enseignant entre réformes et territoires - Intensification du travail et risques d’un régime de fiction
Jean-François Thémines, Éric Delamotte, Anne-Laure Le Guern, Bernadette Ngono, Élisabeth Schneider, Samuel Voisin

Prestige social des enseignant.e.s d’EPS - Représentations et identités professionnelles des acteurs et actrices du système scolaire
Emma Guillet-Descas, Cécile Ottogalli-Mazzacavallo, Aurélie Épron, Anne Roger, Vanessa Lentillon-Kaestner, Loïc Szerdahelyi

Dimensions et construction de la reconnaissance chez les enseignants du second degré
Pascal Guibert, Pierre Périer, Alice Le Coz, Maleyrot Eric, Sébastien Urbanski

Les élèves sortent de l’enseignement secondaire de plus en plus diplômés mais au terme de parcours scolaires encore socialement différenciés
Meriam Barhoumi, Jean-Paul Caille

Extrait de education.gouv..fr de novembre 2020

 

Additif du 01.12.20

Page 72
[...] La France se situe en dessous de la moyenne européenne s’agissant de la participation à des activités de formation continue en groupe, de la mise en œuvre des pratiques de notation concertées entre collègues et du fait de faire cours à plusieurs dans la même classe. À cet égard, il faut noter que le besoin de formation le plus cité par les chefs d’établissement français (67 %) concerne justement le développement de la coopération entre enseignants.
C’est en EP que les enseignants rapportent participer le plus fréquemment à des activités collaboratives avec leurs collègues et c’est le seul secteur où certaines pratiques enregistrent une forte hausse depuis 2013 ↘ Figure 8. Ainsi, le pourcentage d’enseignants en EP déclarant faire cours à plusieurs dans la même classe au moins 5 fois par an a augmenté de 20 points de pourcentage. La hausse de la participation à des activités organisées collectivement pour plusieurs classes ou groupes d’âges au moins 5 fois par an est, quant à elle, de 17 points. De même, la proportion d’enseignants déclarant participer à des activités de formation professionnelle en groupe a augmenté de 11 points. Le temps hebdomadaire ↘

Figure 8 Évolution depuis 2013 de la participation des enseignants à des activités
collaboratives, selon le secteur et l’appartenance ou non à l’éducation prioritaire (en %)

Lecture : en France en 2018, 37 % des enseignants interrogés en éducation prioritaire déclarent faire cours à plusieurs dans la même classe au moins 5 fois par an, contre 17 % en 2013.
Champ : l’échantillon est restreint aux enseignants de collège en France interrogés dans le cadre de Talis 2013 et Talis 2018.
Source : MENJS-DEPP, OCDE, enquêtes internationales Talis.

Faire cours à plusieurs dans la même classe Participer à des projets communs sur
plusieurs classes Collaborer pour appliquer des barèmes communs Participer à des activités de formation professionnelle en groupe
Public EP 2018
Public hors EP 2018
Privé 2018
Public EP 2013
Public hors EP 2013
Privé 2013

qu’ils consacrent au travail et dialogue avec leurs collègues est en hausse de 25 minutes. Ces écarts observés entre 2013 et 2018 sont peut-être à mettre en relation avec la réforme de la politique d’éducation prioritaire intervenue en 2015. Celle-ci s’appuyait sur un référentiel dont l’une des priorités consistait à favoriser le travail collectif de l’équipe enseignante dans les collèges de REP et REP+.

CONCLUSION
Les données Talis ont permis de documenter le renforcement des besoins de formation des enseignants français autour de l’individualisation de l’enseignement en écho à l’évolution des représentations qu’ils peuvent avoir de leurs capacités et des besoins de leurs élèves (notamment ceux ayant des besoins éducatifs particuliers). Elles soulignent les difficultés rencontrées par les enseignants français en matière de gestion de classe et l’impact sur leur bien-être au travail, tout en révélant leur sous-estimation des besoins de formation en la matière.
L’analyse a également permis de mieux caractériser les environnements professionnels des enseignants s’en déclarant les plus satisfaits : ces derniers font état d’un climat de collaboration important au sein de l’équipe enseignante et rapportent plus d’autonomie et de coopération dans leur travail. De manière générale, l’exercice du métier d’enseignant demeure plus solitaire en France que chez nos voisins européens, même s’il faut noter l’évolution des activités collaboratives dans les collèges de l’éducation prioritaire qui pourrait être mise en relation avec la réforme de la politique d’éducation prioritaire intervenue en 2015.

 

Voir en bas à gauche les mots-clés de l’article
et ci-dessous les 10 derniers articles de la rubrique Enseignants (Rapports officiels et Etudes univers.) cliquable aussi en haut de la page sous le bandeau et précédé du logo 🏠

Répondre à cet article