> 5 - TYPE DE DOCUMENT, ACTEUR, POSITION - PROTESTATION > ACTEUR > ENSEIGNANT : métier, statut > Enseignant (Témoignage) > Ouvrir la porte de communication entre deux classes à la maternelle REP (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Ouvrir la porte de communication entre deux classes à la maternelle REP Edouard Herriot à Perpignan (La Classe Plaisir)

12 octobre Version imprimable de cet article Version imprimable

La Classe Plaisir : Quand les espaces s’ouvrent, les esprits se libèrent

« J’ai eu la chance de pouvoir m’inscrire en stage dans ta classe ! » Voilà le contenu d’un mail que j’ai eu le bonheur de recevoir fin août. Une ancienne stagiaire décidait de revenir dans ma classe, conquise par les pratiques mises en place. Le changement de niveaux lui permettait de venir découvrir cette année la mise en place d’un projet « Espaces partagés et Coéducation ».

Le dispositif est déjà en soi une satisfaction, puisqu’il a été conçu avec une collègue qui a fait le mouvement afin qu’ensemble, nous puissions donner vie à ce projet de mutualisation des espaces et de nos pratiques.

L’ouverture de la porte de communication entre nos deux classes l’après-midi permet de transformer nos cours doubles en une classe multi-âge au sein de laquelle les élèves se déplacent pour aller d’ateliers dirigés en activités autonomes. L’aménagement des classes a été pensé afin que dans chaque classe coexistent des espaces qui nous semblent indispensables, comme le coin calme, les jeux d’imitation de la maison, un lieu pour dessiner, un autre pour peindre, une table ronde pour partager…

Ces espaces ont tous néanmoins des différences, afin que chaque classe détienne une particularité : un coin calme est orienté vers le toucher : revêtement des murs et coussins qui jouent sur les matières et des jeux dédiés alors que dans l’autre classe il y a des plantes. Une classe dispose d’un coin écoute d’albums et l’autre d’instruments avec un appareil pour écouter de la musique. Dans une classe on joue à la marchande avant de cuisiner, dans l’autre on s’habille et on s’occupe des poupons que l’on lave… Ce dispositif nous permet non seulement d’échanger, de croiser nos regards d’enseignantes, mais aussi de laisser une plus grande liberté aux élèves dans la gestion autonome de leurs apprentissages.

Quel plaisir d’accueillir cette stagiaire dans ce dispositif qu’elle avait choisi ! Elle s’est glissée dans nos pratiques, elle a accompagné les élèves dans des ateliers coopératifs. Elle est de son propre aveu enthousiasmée. Avec nous, elle a pu constater qu’ils s’appropriaient ce nouvel espace avec des modalités de travail différentes de celles qu’ils avaient connues pour la plupart. Ils attendent l’ouverture de la porte de communication avec impatience, parce qu’elle annonce de nouvelles activités avec des déplacements, que, petit à petit, ils régulent entre les différents lieux et les activités qui leur sont propos

Clothilde Jouzeau Kraeutler
Enseignante en grande section
Maternelle [REP] Edouard Herriot, Perpignan

Extrait de cafepedagogique.net du 10.10.18 : La Classe Plaisir : Quand les espaces s’ouvrent, les esprits se libèrent

 

Sur le site OZP,
voir le mot-clé du groupe 5 *Aménagement espace, Architecture
Pour croiser

Répondre à cet article