> PILOTAGE, ACCOMPAGNEMENT, ÉVALUATION, ORIENTATION > PILOTAGE national, académ., local, Autonomie > Pilot. Autonomie des établissements > Un rapport des inspections générales sur l’autonomie des établissements

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Un rapport des inspections générales sur l’autonomie des établissements

23 décembre 2019 Version imprimable de cet article Version imprimable

Rapport annuel 2019 des inspections générales IGEN-IGAENR
L’autonomie des établissements scolaires. Pratiques, freins et atouts pour une meilleure prise en compte des besoins des élèves

Rapporteurs : Marie-Claude Franchi, Antoine Mioche, Éric Tournier
Coordinateurs : Yves Delecluse, Frédéric Forest, Marie-Laure Lepetit, Fabien Oppermann, Jean-Michel Paguet, Philippe Sultan, Roger Vrand.

Extrait de éducation.gouv.fr de décembre 2019

 

EXTRAIT

Listes des préconisations

Recommandations adressées au ministère en charge de l’éducation nationale
• mobiliser la recherche pour les politiques publiques de l’éducation ; en particulier, favoriser la participation de la France aux recherches internationales sur la question de l’autonomie
• étendre à l’ensemble des EPLE la possibilité du recrutement sur postes à profil, dans le cadre de missions clairement définies en fonction des besoins et du projet d’établissement
• expliciter les objectifs et le cadre de l’évaluation des établissements de manière à apaiser les craintes et susciter l’acceptation du processus par les équipes

Recommandations adressées aux académies :
• inciter et aider les chefs d’établissement à utiliser tous les leviers du pilotage pédagogique : analyse des résultats et des déroulements de scolarité des élèves ; composition des équipes pédagogiques et répartition des services ; animation des instances ; conduite du travail collectif ; présence dans les cours, etc.
• inscrire dans la formation continue des personnels de direction l’acquisition de compétences spécifiques, notamment la conduite d’équipes, la conduite de projets et le pilotage pédagogique
• mettre systématiquement en place une formation d’adaptation à l’emploi lorsqu’un adjoint devient chef d’établissement et lorsqu’un chef d’établissement change de type d’établissement
• créer un rendez-vous de formation au moment où le chef accède à un établissement de catégorie supérieure
• renforcer les dispositifs de formation et d’information en direction des personnels enseignants et d’éducation sur la connaissance de l’EPLE et son inscription dans son environnement
• généraliser l’appui des inspecteurs référents auprès des établissements, tout en clarifiant leur positionnement et leurs missions ; assurer leur formation (connaissance du fonctionnement administratif et pédagogique des EPLE)
• mieux concilier l’autonomie « ascendante » et l’autonomie « descendante » par l’affirmation de la centralité du projet d’établissement par lequel l’établissement définit, sur la base d’un diagnostic, ses objectifs propres, les moyens dont il aurait besoin pour les réaliser, et les évaluations à mettre en place pour juger de la pertinence et de l’efficacité de ses choix, ainsi que de leur contribution à des objectifs de politique académique ou nationale

Liste des préconisations
• affirmer et faire respecter, lors de la contractualisation, la capacité de l’établissement à définir des objectifs de façon « ascendante »,c’est-à-dire en fonction de sa stratégie propre, de son environnement et des besoins de ses élèves
• rendre possible une allocation pluriannuelle des moyens pour certains projets spécifiques
• instituer un dialogue stratégique de gestion annuel avec l’EPLE conduit par l’IA-Dasen
• veiller à placer évaluations interne et externe au fondement des dialogues avec les établissements

Recommandations adressées aux personnels de direction :
• veiller à la réunion régulière des conseils d’enseignement et du conseil pédagogique, à leur contribution à la mise en place d’un projet collectif
• favoriser la concertation formelle et informelle entre équipe de direction et enseignants, et entre enseignants,par l’identification de temps et de lieux de rencontre et de travail collectif dans l’emploi du temps hebdomadaire et dans le calendrier annuel
• identifier et mobiliser des personnes-ressources parmi les personnels de l’établissement, en particulier les coordinateurs disciplinaires et les professeurs principaux

 

Voir aussi :

Pilot. Autonomie des établissements

Répondre à cet article