> SYSTEME EDUCATIF. Généralités et Niveaux > EDUC. Niveau MATERNELLE et PETITE ENFANCE > Maternelle (Rapports officiels) > Baisse des accueils de jeunes enfants (le Café)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Baisse des accueils de jeunes enfants (le Café)

18 décembre 2019 Version imprimable de cet article Version imprimable

Baisse des accueils de jeunes enfants

" Les vraies inégalités sont les inégalités d’origine, les inégalités de destin, les inégalités à la naissance... Aussi pour traiter de ce sujet, il faut agir dès la petite enfance. Le gouvernement a commencé à apporter des réponses à travers ce qu’on a appelé le plan pauvreté. Je crois qu’il faut aller beaucoup plus loin... Les 1000 premiers jours de vie d’un citoyen français sont décisifs, sur le plan affectif, sur le plan cognitif, c’est là qu’on construit parfois le pire et qu’on peut bâtir le meilleur. Nous devons avoir, construire, imaginer beaucoup plus loin que ce qu’on a fait jusque-là". Le 25 avril, E Macron annonçait un plan petite enfance développé en septembre à travers le concept des "1000 premiers jours". Ce plan confié à B Cyrulnik devait trouver des "réponses scientifiques" aux inégalités sociales. Nous avions souligne le vide budgétaire et l’erreur conceptuelle de ce programme.
La Gazette des communes montre que ce programme sert surtout à cacher la baisse "sans précédent" de la capacité d’accueil des jeunes enfants. Après 10 années de croissance, la capacité d’accueil diminue entre 2016 et 2017 principalement par la diminution du nombre des assistantes maternelles. La baisse touche en premier lieu les quartiers défavorisés. La réalité semble juste le contraire des beaux discours. Contre les inégalités sociales, le budget est plus fort que la science...

La Gazette des communes

Politique des 1000 premiers jours

L’OCDE invite la France à revoir sa politique petite enfance

Extrait de cafepedagogique.net du 19.12.19

 

Voir aussi Petite enfance, crèches, assistantes maternelles et pauvreté : le rapport de l’Onape (ToutEduc)

Répondre à cet article