> SYSTEME EDUCATIF. Généralités et Niveaux > EDUC. Niveau MATERNELLE et PETITE ENFANCE > Maternelle (Rapports officiels) > Petite enfance, crèches, assistantes maternelles et pauvreté : le rapport de (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Petite enfance, crèches, assistantes maternelles et pauvreté : le rapport de l’Onape (ToutEduc)

9 décembre 2019 Version imprimable de cet article Version imprimable

Petite enfance : quel accueil en crèche ou chez des assistantes maternelles, combien sous le seuil de pauvreté ? (ONAPE)

Selon les derniers chiffres sur les modes d’accueil de l’ONAPE (Observatoire national de la petite enfance), "41 % des familles qui désiraient confier leur enfant à une crèche" ont pu le faire, de même que "74% des parents ont pu obtenir le recours qu’ils souhaitaient à un(e) assistant(e) maternel(le)". La baisse du nombre des naissances explique que, en 2017, "les modes d’accueil proposent 58,9 places pour 100 enfants de moins de 3 ans" contre 57,7 % un an plus tôt. En 2018, l’offre d’accueil collectif a continué de progresser, avec 8 900 places supplémentaires, "liées principalement au développement des micro-crèches". Quant au nombre d’heures facturées aux parents par enfant et par mois auprès des accueils collectifs ou individuels, il indique une hausse de 0,8 %.

Au total, 58 % des enfants de moins de 3 ans "sont couverts par un mode de garde formel (autre que la famille elle-même)" : 33 % par les assistantes maternelles, 18 % par les crèches, 4 % à l’école maternelle. L’ONAPE constate par ailleurs une diminution du nombre des bénéficiaires du congé parental. Il calcule qu’en 2017, 34 700 enfants de moins de 6 ans bénéficiaient de l’Allocation d’éducation de l’enfant handicapé, un chiffre qui a crû "très fortement" depuis 2002.

La France comptait 4,6 millions d’enfants de moins de 6 ans au 1er janvier 2018, et 2,2 millions d’enfants de moins de 3 ans. "A noter que si 86 % des enfants de moins de 6 ans vivent entourés de leurs deux parents, près d’1 enfant sur 5 vit dans un ménage vivant sous le seuil de pauvreté, un chiffre qui passe à 1 enfant sur 2 lorsqu’il vit dans une famille monoparentale."

Ces données sont téléchargeables sur le site de la CNAF, ici (PDF)

Extrait de touteduc.fr du 06.12.19
 

Voir aussi Baisse des accueils de jeunes enfants (le Café)

Répondre à cet article