> SYSTEME EDUCATIF. Généralités et Niveaux > EDUC. Généralités (Textes et Rapports officiels) > Prévisions d’effectifs (Depp) : Poursuite de la baisse dans le premier degré (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Prévisions d’effectifs (Depp) : Poursuite de la baisse dans le premier degré jusqu’en 2024. Dans les collèges, augmentation en 2020 puis baisse à partir de 2021

18 mars Version imprimable de cet article Version imprimable

Note d’information
n° 20.08 – Mars 2020.
Prévisions d’effectifs d’élèves du premier degré : la baisse des effectifs
devrait se poursuivre jusqu’en 2024

 Le nombre d’élèves dans le premier degré devrait s’établir à 6 653 200 à la rentrée 2020, à 6 588 200 à celle de 2021 et à 6 388 000 à la rentrée 2024 ; il était de 6 703 800 à la rentrée 2019, en forte baisse par rapport à 2018 (– 46 500 élèves).
Ces prévisions tiennent compte de l’abaissement de l’âge de l’instruction obligatoire, qui est passé de 6 ans à 3 ans à la rentrée 2019. Malgré la hausse prévue des taux de scolarisation de 3 à 5 ans, la baisse se poursuivra à la fois dans le niveau préélémentaire et dans le niveau élémentaire. Ceci résulte essentiellement des évolutions démographiques, avec des générations de plus en plus petites.

Extrait de éducation.gouv.fr de mars 2020

 

Note d’information
n° 20.08 – Mars 2020.
Prévision des effectifs du second degré pour les années 2020 à 2024

 Les effectifs de l’ensemble du second degré devraient augmenter à chaque rentrée scolaire entre 2020 et 2023, mais de moins en moins à partir de 2022, puis diminuer ensuite à partir de 2024. En 2020, 22 500 élèves supplémentaires sont attendus. L’augmentation des effectifs devrait être un peu plus marquée en 2021 avec environ 28 000 élèves supplémentaires. La hausse des effectifs se prolongerait en 2022 et 2023 mais à un rythme moins soutenu puisqu’il est attendu environ 19 000 puis 16 000 élèves supplémentaires. En revanche, à partir de 2024 une diminution est attendue, de l’ordre de 7 000 élèves en 2024. Ces évolutions sont liées à la démographie, les générations nées entre 2009 et 2012 qui entreront dans le second degré entre les rentrées 2020 et 2023 sont plus importantes que celles qui les quitteront, alors qu’en 2024, la génération 2006 sera remplacée par la génération 2013 nettement moins nombreuse. L’augmentation prévue en 2020 ne devrait concerner que les collèges où 19 700 élèves supplémentaires sont attendus, alors que les effectifs des lycées seraient pratiquement stables. En 2021, la moitié de la hausse prévue concernerait les lycéens généraux et technologiques, un quart les lycéens professionnels et le quart restant les collégiens. À partir de 2022, le nombre de collégiens connaîtra des baisses.

Extrait de éducation.gouv.fr de mars 2020

Répondre à cet article