> 7 - DISPOSITIFS, ÉVALUATION, VIE SCOLAIRE... > DEDOUBLEMENT, PDMQDC, TAILLE DES CLASSES > Le conseil départemental de la Seine-Saint-Denis proteste contre le retard (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Le conseil départemental de la Seine-Saint-Denis proteste contre le retard du dédoublement des classes de CP, CE1 en REP et la faiblesse de la scolarisation des moins de trois ans (le Café)

1er avril Version imprimable de cet article Version imprimable

La Seine Saint Denis "mouton noir" de l’éducation nationale

Dans une lettre au ministre de l’éducation nationale en date du 25 mars, le président du Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis Stéphane Troussel alerte sur les moyens alloués au département. "L’étalement du dédoublement des classes de CP, CE1 en REP, mesure positive mise en place dès 2017, se fera sur 2 ans, sauf...... en Seine-Saint-Denis !
Une fois de plus, en raison d’un manque de stratégie de recrutement, et sur la base de faux arguments sur le sujet de locaux, le département est le mouton noir du gouvernement Macron", écrit S Troussel. "En réalité, il est possible de mettre deux enseignant.e.s dans une classe pour dédoubler les groupes, mais encore faut-il qu’il y ait des professeur.e.s pour le faire. Et ce ne sont pas la faiblesse des moyens annoncés pour 2019 dans le premier et le second degré qui vont le permettre".
S Troussel signale d’autres reculs. "La scolarisation des moins de 3 ans par exemple, dans des très petites sections, est une réussite dans les quelques écoles du territoire qui l’ont expérimentée. Pourquoi ne pas l’étendre ?... Doit-on rappeler qu’en Seine-Saint-Denis, il n’y avait que 4 % des enfants de moins de trois ans qui étaient scolarisés en 2016, contre 12 % au niveau national ?"

Extrait de cafepedagogique.net du 29.03.19

 

En Seine-Saint-Denis, des enseignants redoutent une baisse des moyens

Des collèges et lycées du département craignent de voir leurs effectifs augmenter et leurs dotations horaires baisser

Extrait de lemonde.fr du 23.03.19

Répondre à cet article