> 8 - PÉDAGOGIE, ACTIONS LOCALES, FORMATION > ACTIONS LOCALES par niveau et discipline)/ > Actions locales A L’ECOLE > Ecole (Maths et Sciences) > B* Des CM2 de l’école REP Les Grésillons de Gennevilliers (92) sur la trace (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

B* Des CM2 de l’école REP Les Grésillons de Gennevilliers (92) sur la trace des loups (Café pédagogique)

7 février Version imprimable de cet article Version imprimable

La classe
Philippe Nicolas : Des CM2 sur la trace des loups

Philippe Nicolas, c’est cet enseignant qui a emmené ses élèves de CE2/CM1 en expédition au lac Miroir de Queyras pour le cartographier, comme nous vous l’avons raconté au printemps dernier. Cette année, c’est avec sa classe de CM2 de l’école Rep Les Grésillons de Gennevilliers (92) que Philippe part à l’aventure. Le projet de cette année ? Observer les loups dans leur milieu naturel. Rien que ça. Et encore une fois, un challenge ambitieux relevé avec brio.

Partir en classe de découverte en plein hiver dans le parc régional du Queyras avec ses élèves, il faut oser. Dès le début de l’année, Philippe avait son idée en tête mais pour que ses élèves co-construisent le projet, il les a sondés par une simple question : « Qu’est-ce que vous rêvez de faire cette année ? ». Les réponses ont fusé : construire un feu, partir en hiver, conduire un attelage de chiens de traîneaux, regarder le ciel et observer les loups. Il faut dire que les dés étaient pipés, la réputation de cet enseignant n’est plus à faire. Cela fait plusieurs années qu’il emmène ses élèves vivre des aventures scientifiques hors du commun.

Observer les loups dans leur milieu naturel, rien que ça…

C’est ainsi que petit à petit, le projet a pris forme. Très tôt, les élèves adhèrent à l’idée de partir en « expédition ». Ils réfléchissent ensemble à son organisation et c’est aussi, ensemble, qu’ils la nomment : expédition CQ Wolf (Ceillac Queyras Loups).

En partenariat avec le parc régional du Queyras, Didier Comellec, Michel Krezel, deux solides équipiers d’aventure et Eva Lartigau, experte en communication animale, l’aventure commence. D’abord dans la classe où le projet prend forme. Il s’agira de partir pour une randonnée scientifique d’observation de la meute des loups du Queyras en plein hiver au moyen d’attelages de chiens de traîneaux dont un traîneau d’exploration. Ce traîneau, il sera conçu et réalisé par les élèves en lien avec le lycée Charles Petitet et La Maison de l’Apprentissage de Gennevilliers. « L’équipe du lycée a permis la traduction des plans de traîneaux en de réels plans de construction, plans de construction qui par la suite ont été transmis aux ateliers de menuiserie de La maison de l’apprentissage de Gennevilliers pour la construction du traîneau d’expédition ». Ils ont aussi besoin d’une tente inuit équipée d’un poêle montable/démontable capable d’accueillir le groupe d’équipiers en cas de forte neige ou de froid glacial. Ils trouvent des mécènes. C’est dire leur volonté et leur implication dans ce projet qui rythme les journées de classe et les apprentissages.

Une préparation digne d’une véritable expédition scientifique

Tout est pensé ensemble, chaque moment est minutieusement préparé. « Nous avions anticipé, toujours avec les élèves, les différents rôles nécessaires pour vivre cette grande aventure. En amont du séjour, la classe a pu définir les rôles inhérents à la mission, en écrire son contenu en nommant les savoir-faire et savoir-être pour chacun. Nous avons donc matérialisé ces différents labels avec des écussons spécifiques identifiables sur les parkas. Dix labels pour dix rôles : géographe, cuisinier, responsable tente, gardien du feu, responsable chiens nordiques, responsable traîneau, journaliste, infirmier et responsable des caméras infrarouges. La définition de ces rôles spécifiques à l’expédition a favorisé l’anticipation de ce que nous avions à vivre de façon concrète sur le terrain de la montagne. Les élèves se sont beaucoup investis et se sont entraînés très sérieusement avant de se retrouver sur le terrain de la montagne, sur le camp de base et surtout sur le bivouac. La répartition des rôles, deux par élève, fut faite selon les aspirations de chacun et en concertation avec l’équipe. Une soirée remise des parkas et des rôles dans la salle de l’espace social attenant à l’école a été l’occasion de réunir les familles autour d’un repas préparé par les parents et surtout de faire la fête ».

Avant le départ, Philippe a aussi pensé à l’aspect « psychologique » d’une telle aventure. Alors, il a invité une psychologue à venir parler en classe avec les élèves de leurs appréhensions. Une sorte de groupe de paroles, où les langues se sont déliées. D’autres intervenants ont ainsi ponctué les quatre premiers mois de l’année scolaire : un explorateur polaire spécialiste de la gestion du grand froid, un photographe pour une conférence sur l’utilisation des caméras infrarouges…

Une aventure hors du commun

Alors, le 14 janvier, c’est le grand départ. Les élèves sont préparés, les parents un peu moins… Pas facile de laisser partir son enfant en plein hiver qui plus est sur la trace des loups. Douze jours, où ces enfants de 10 et 11 ans ont agi comme des professionnels habitués aux températures négatives, allant jusqu’à -14 degrés. Ils ont installé leur bivouac et leur camp, placé les caméras, fait des ballades en chiens de traineaux et réussi à filmer des loups ! D’ailleurs, leurs vidéos ont même permis aux responsables du parc de constater qu’il y avait une meute de cinq loups et non trois comme ils le pensaient.

Les élèves sont rentrés de voyage avec des étoiles dans les yeux. Une expérience unique qu’ils ne sont pas près d’oublier… Comme l’a si bien résumé Shyrel, l’une des élèves, « J’avais de la joie mélangée à de l’excitation lorsqu’on a monté le bivouac. Et j’étais vraiment mélancolique quand on est parti de Ceillac ».
Lilia Ben Hamouda

Extrait de cafepedagogique.net du O6.02.19 : L’expédition de 2018 au lac Miroir en Queyras

En 2015 déjà…

Extrait de cafepedagogique.net du 06.02.19 Philippe Nicolas : Des CM2 sur la trace des loups->http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/2019/02/06022019Article636850342289888441.aspx]

Répondre à cet article