> 8 - PEDAGOGIE, FORMATION > ACTION LOCALE par niveau et discipline > Action locale AU COLLEGE > Collège (Français et Langues) > B* Action interdisciplinaire en 5ème sur le thème " L’olivier : de l’arbre à (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

B* Action interdisciplinaire en 5ème sur le thème " L’olivier : de l’arbre à l’huile" au collège REP Paul Paoli d’Ajaccio

28 novembre 2018 Version imprimable de cet article Version imprimable

L’olivier : de l’arbre à l’huile

Collège Pascal Paoli Ile Rousse
8 route de Calvi, 20220 L’ILE ROUSSE
Bilan
Auteur : MARTELLI
Mél : ce.7200025p@ac-corse.fr

Cette action « De l’arbre à l’huile » a réuni les professeurs de trois disciplines, Corse, Italien et Lettres, enseignant dans la même classe de 5ème. Ce travail à « trois voix » a porté sur la découverte d’un symbole du patrimoine de Balagne, l’olivier.

Nombre d’élèves et niveau(x) concernés
27 élèves d’une classe de 5ème.

A l’origine
La culture de l’olivier est encore très présente, ancrée dans l’environnement des élèves mais sans une véritable connaissance des techniques oléicoles, sa culture, la récolte de ses fruits, la transformation en huile. La rencontre des enfants avec des professionnels impliqués dans la pérennisation d’un mode de culture peut permettre des échanges fructueux et une certaine forme de transmission d’un savoir-faire. Ce choix s’est appuyé sur l’intérêt de mettre en parallèle trois langues romanes à partir d’un thème commun lié à la Méditerranée, la parenté des trois langues enrichissant et facilitant l’apprentissage d’un vocabulaire spécifique.

Objectifs poursuivis
Ouvrir aux cultures méditerranéennes. Donner de l’ambition aux élèves et valoriser leurs productions. Développer l’utilisation du numérique.

Description
Chaque enseignant travaille dans sa matière sur le thème de l’olivier. A partir de la projection d’un film, un travail de vocabulaire est réalisé en commun ainsi qu’un questionnaire en vue de la rencontre avec les professionnels. Les élèves visitent deux oliveraies en Balagne et dans le Nebbiu utilisant des techniques différentes de cueillette et interrogent les exploitants. La classe se rend dans deux moulins, l’un moderne, l’autre traditionnel, assiste à la pressée et goûte l’huile. Durant les visites et les interviews, un élève par groupe filme avec sa propre tablette ou son téléphone et un film est réalisé.

Modalité de mise en œuvre
Cette action a été menée dans le cadre d’un EPI Langues et cultures de l’Antiquité.

Trois ressources ou points d’appui
• Le CDI.
• Le site educorsica.

Difficultés rencontrées
Absence de tablettes pour le film.

Moyens mobilisés
L’EPI a été associé à un PAESE pour financer les transports.

Partenariat et contenu du partenariat
Les professionnels ont été contactés par les enseignants qui les connaissaient, et ils ont accepté de recevoir la classe et de répondre aux questions des élèves.

Evaluation
Motivation

Modalités du suivi et de l’évaluation de l’action
A partir des compétences à acquérir définies par les enseignants à savoir des compétences transversales (Comprendre, s’exprimer, produire) et des compétences disciplinaires (Produire une intervention orale continue et Communiquer à l’écrit sur des supports variés), l’évaluation s’est faite par discipline pour les tâches intermédiaires. Le film réalisé par chaque groupe a été évalué par les enseignants, les camarades et chaque réalisateur.

Effets constatés
- Sur les acquis des élèves : Le travail en EPI reposait sur l’implication des élèves intéressés par la découverte concrète d’une activité agricole. (Ils ont secoué les filets, ramassé et trié les olives, manipulé les pièges biologiques à mouches…) Ce travail en interdisciplinarité a favorisé la consolidation des acquis. (Vocabulaire technique, histoire).
- Sur les pratiques des enseignants : Les enseignants ont dû élaborer une progression et des fiches de préparation communes aux trois disciplines ; ils sont intervenus à plusieurs dans la classe. Cette expérience a été riche d’enseignements et sera certainement renouvelée.
- Sur le leadership et les relations professionnelles : La concertation indispensable à la préparation de ce travail a généré un sentiment de cohésion entre les enseignants ; elle s’est faite de manière régulière, efficace mais souple, sans impression de contrainte et sans charge de travail supplémentaire et avec plaisir.
- Sur l’école / l’établissement : Ce travail a permis d’intégrer deux élèves d’ULIS qui ont participé pleinement à toutes les étapes, dans une forme d’inclusion réussie. Le regard de leurs camarades a changé, grâce à l’implication et aux compétences de ces enfants.
- Plus généralement, sur l’environnement : Un tel travail permet d’améliorer le climat scolaire en créant une cohésion entre les élèves, éliminant les tensions.

Extrait du site Expérithèque : L’olivier : de l’arbre à l’huile

Répondre à cet article